Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai - Volkswagen T-Roc : intentions fratricides

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Voilà plus de 40 ans que la Golf est le pilier de la gamme Volkswagen, et l'indéboulonnable patronne de sa catégorie. Elle a imposé de nouveaux standards, tirés les autres constructeurs vers le haut et est invariablement la cible à abattre. Et si celui qui mettait fin à son règne était un ennemi venu de l'intérieur ! ? Premier élément de réponse avec l’essai du T-Roc TSI 190 ch.

Essai - Volkswagen T-Roc : intentions fratricides

 EN BREF

1er crossover urbain de VW

à partir de 21 990 €

 A ce jour, la mode du SUV ne semble pas vouloir s'essouffler et continue à tout écraser sur son passage. Le conducteur de ce début de troisième millénaire, c'est du SUV qu'il veut, de toutes formes, de toutes tailles, y compris dans le segment de la sacro-sainte Golf. Mais la chance de cette dernière jusque-là, c'est que la clientèle de Volkswagen est une des plus fidèles, et que le constructeur ne proposait pas encore de réelle alternative SUV à son enfant prodige. Le Tiguan ? Un peu trop grand. Mais voici qu'arrive le T-Roc, qui présente les bonnes dimensions et coche à peu près toutes les cases que désirent les "Volkswagenistes". Portrait d'un tireur d'élite… 

Essai - Volkswagen T-Roc : intentions fratricides

Commençons par le look de ce nouveau venu. Un look assez remarquable en général, et surtout incroyablement osé de la part d'une marque qui ne nous a pas habitués à cela. Une face expressive voire agressive, un profil tendance coupé, une robe bicolore, le tout saupoudré de quelques détails d'un indiscutable modernisme… Si on avait voulu faire passer la Golf pour une vieille conservatrice décatie, on ne s'y serait pas pris autrement ! Et en même temps, le design n'a rien de caricaturalement "jeune", ni de racoleur. Mais les regards des passants lors de notre essai ne trompaient pas : le public accroche bien. Bref, pour le T-Roc, c'est un premier tir dans le mille !

Essai - Volkswagen T-Roc : intentions fratricides

En passant à bord, on se dit que la seconde cartouche est prête. Là où l'habitacle d'une Golf semble à peu près figé depuis les années 90, celui du T-Roc est 21 siècle en plein. Et si l'avenir montre que le tir ne fait pas exactement mouche, ce sera la preuve que ce sont bien les clients traditionnels de la marque qui sont… trop traditionalistes, et préfèrent le conservatisme de la Golf. Car pour nous, l'ambiance dans le T-Roc est vraiment plus joyeuse, plus fun. Par exemple, c'est, avec celui de la Beetle, de certains Transporter et depuis peu de la Polo, le seul habitacle Volkswagen dont la planche de bord présente… devinez quoi… des couleurs ! Voilà la petite folie que s'offre le T-Roc, qui par ailleurs équilibre et rassure les fans de la marque avec une mise en forme plutôt classique et sobre. Bilan : un compromis très bien dosé. Un autre tir parfait !

Essai - Volkswagen T-Roc : intentions fratricides
Essai - Volkswagen T-Roc : intentions fratricides

 

Après le regard, le toucher. Et là, on sent souffler un vent qui pourrait dévier la balle. Nous le disions plus haut, la Golf a imposé de nouveaux standards et si nos constructeurs nationaux sont passés des plastiques Kinder Surprise aux choses plus sérieuses, c'est grâce à elle. Mais que voit-on aujourd'hui ? Arrière toute. Le T-Roc tourne le dos à la quasi-obligation des plastiques moussés et autres matériaux flatteurs. Retour aux plastiques durs (mais manifestement très costauds) partout à bord. Scandaleux ? Une balle dans les airs ? Pas si sûr… Car en fait, nous avons souvent trouvé un peu exagérée cette obsession de la "qualité perçue" jusque dans les segments les plus modestes. Obsession qui augmente le poids de la voiture, fait grimper la facture, n'est pas très sensée d'un point de vue environnemental et qui, tout compte fait, a un impact anecdotique sur le succès d'une voiture. C'est encore plus vrai aujourd'hui que le client préfère sûrement un moteur plus propre ou de quoi brancher son smartphone plutôt qu'une planche de bord qui lui ferait dire "Mmmh, c'est doux". Bref, ça ressemble à un nouveau bon calcul de Volkswagen, et nous sommes prêts à parier que dans moins longtemps que cela, d'autres constructeurs suivront.

Les places arrière ? Bon, c'est moins bien que dans la Golf. Quand votre serviteur mesurant 1,90 mètre règle le siège conducteur comme il se doit, il est mal installé derrière lui-même. Mais au moins ne touche-t-il pas le toit avec la tête, ce qu'aurait pu faire craindre la ligne plongeante du pavillon. Enfin un tir manqué ? Eh bien non ! Car honnêtement, le T-Roc a-t-il vocation à être le minibus de l'équipe de France de basket ? Non, plutôt à être une familiale. Or en général, les membres d'une famille ne mesurent pas tous 1,90 mètre. Par contre, les familles ont besoin de volume pour transporter leurs petites affaires. Et voilà où le T-Roc, aussi encombrant qu'une Golf mais moins habitable à l'arrière, fait la différence : 445 litres de coffre, contre 380 pour la Golf. Il presse la détente et… oui : à nouveau en plein centre !

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Volkswagen T-roc

116 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Volkswagen T-roc

Septembre 2017

A titre d'exemple pour la version 2.0 TSI 190 CARAT 4MOTION DSG7.

1,54 m1,81 m
4,23 m
  • 5 places
  • 445 l / 1 290 l

  • Auto. à 7 rapports
  • Essence

Portfolio (19 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Volkswagen T-roc

Commentaires (201)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Roc et gravillon est attendu.

Par

"Là où l'habitacle d'une Golf semble à peu près figé depuis les années 90" AH AH AH, merci Caradisiac. J'ai bien rigolé !!!:blague:

Par

" Car en fait, nous avons souvent trouvé un peu exagérée cette obsession de la "qualité perçue" jusque dans les segments les plus modestes." Non mais sérieux... maintenant on tire à boulets rouge sur le plastique moussaÿe ?

Par

" plutôt qu'une planche de bord qui lui ferait dire "Mmmh, c'est doux". ":areuh:

Par

Sympa les photos constructeurs :blague:

Par

En réponse à halffinger

" Car en fait, nous avons souvent trouvé un peu exagérée cette obsession de la "qualité perçue" jusque dans les segments les plus modestes." Non mais sérieux... maintenant on tire à boulets rouge sur le plastique moussaÿe ?

Les essayeurs auto sont comme les hommes politiques et les girouettes : ils adaptent leurs discours en fonction du vent (et de ceux qui leur assurent des revenus publicitaires en ce qui concerne Caradisiac).

Par

Franchement, j'aime pas les VW récente mais la... C'est juste parfait ! Rien n'est à jeter ! Je suis dégouté. Avec la Arteon VW devient presque aussi "sexy" qu'une PSA. Après 15 ans de létargie ils se réveillent enfin. Après les lignes trop tendu sur l'avant ca fait encore trop design rigide, froid. Mais bon c'est l'ADN de la marque.

Par

J'en reviens pas moi-même de dire ça mais cette VW me plait beaucoup.

J'espère que ce sera un vrai carton, ca inciterait probablement VW à pondre autre chose que des parpaings à roulettes pour dépressifs.

Bravo VW pour ce coup-là! :bien:

Par

Cette voiture va être un carton, c'est sûr. Vraiment dans l'air du temps et sympa cette prise de risque chez VW. J'aime pas trop l'arrière mais le reste est très réussi. Après le classique reste bon, Golf, Passat et Tiguan mais le T-Roc sera un élément de conquête. Avec tous ces nouveaux SUV, il ne va plus bcp rester de voitures ou breaks...

Par

J’avais du plastique moussé sur ma Polo, j’avoue que même si la présentation était sympa, c’etait une horreur pour faire la poussière avec mon beau plumeau, sachant que cela s’incruste bien dans ces cochonneries d’alvéoles, je n’en ai pas sur la Up!, et c’est autrement plus pratique à nettoyer. Sinon oui, très sympa, et très rafraîchissant ce T- Roc, mais peut être un poil cher. Quand à l’article, j’ai bien ri, mais comme Duriezro, je suis étonné de certaines phrases qui n’auraient pas été là sur un article parlant de la Golf par exemple.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire