Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Renault Scénic 3 VS Citroën C4 Picasso : le match fiabilité

Dans Guide fiabilité / Autres actu fiabilité

Les Scénic 3 et C4 Picasso premier du nom furent des stars sur le segment des monospaces compacts, chacun occupant tour à tour la première marche du podium des ventes en France. Ils sont également, des best-sellers sur le marché de l'occasion. D'où l'intérêt de réaliser un petit match entre eux deux, celui de la fiabilité.

Renault Scénic 3 VS Citroën C4 Picasso : le match fiabilité

Le Scénic est le précurseur de la catégorie des monospaces compacts. Renault a ouvert avec lui la voie, dans laquelle se sont engouffrés d'autres constructeurs, Citroën en tête avec son Xsara Picasso. Et les deux constructeurs ont ensuite croisé le fer sur ce segment. La troisième génération de Scénic, commercialisée entre avril 2009 et aujourd'hui (il va sous peu être remplacé par la 4e génération), s'est retrouvée en concurrence avec le C4 Picasso, qui lui est apparu en mars 2007 et a disparu du catalogue en juillet 2013.

 

Même si ce dernier a été le plus produit au global (environ 1 million d'exemplaires contre plus de 600 000), c'est le Scénic que l'on retrouve en plus grand nombre sur le marché de l'occasion. Dans les deux cas l'offre est pléthorique.

Mais l'achat d'une occasion, s'il est affaire de goût et d'esthétique bien sûr, répond à d'autres impératifs. Le budget d'achat est moindre, et celui pour entretenir ou éventuellement réparer son auto l'est également. Du coup, le paramètre fiabilité entre en ligne de compte de façon plus importante que pour un achat en neuf. Et il est important de savoir, pour tel ou tel modèle faisant partie de la "short list" d'achat, quel est celui qui sera le plus fiable, et donc le plus économique au bout du compte...

 

Les forces en présence

 

Le Citroën C4 Picasso.
Le Citroën C4 Picasso.
Le Renault Scénic de 3e génération.
Le Renault Scénic de 3e génération.

 

 

  Citroën C4 Picasso   Renault Scénic 3
Commercialisation De 2007 à 2013 (restylage en septembre 2010) Commercialisation De 2009 à 2016 (restylage en février 2012 et avril 2013)
Nombre d'exemplaires vendus  Environ 1 million Nombre d'exemplaires vendus  Plus de 600 000
Moteurs essence

 

1.6 VTI 120 ch

1.8 16v 127 ch

1.6 THP BMP6 150/156 ch

2.0 16v BMP6 143 ch

Moteurs essence

 

1.6 16v 110 ch

1.2 TCe 115/130 ch

1.4 TCe 130 ch

2.0 16v CVT 143 ch

Moteurs diesels

 

1.6 HDI 110/112 ch

2.0 HDI 138 ch BMP6

2.0 HDI 150 ch

2.0 HDI 160 ch BVA

Moteur diesel

1.5 dCi 85/95 et 105/110 ch

1.6 dCi 130 ch

1.9 dCi 130 ch

2.0 dCi 150 ch BVA

2.0 dCi 160 ch

 

Les soucis récurrents de l'un et l'autre

 

Nous n'avons retenu que les soucis les plus graves pour l'un et pour l'autre. Précision utile : tous les modèles ne sont pas affectés par tous les soucis évoqués, fort heureusement. Et les soucis évoqués pour le Scénic 3 valent pour la version "Grand Scénic". Pour plus de détails, vous pouvez consulter les maxi-fiches fiabilité respectives des deux modèles :

Maxi-fiche Citroën C4 Picasso

Maxi-fiche Renault Scénic 3

  Citroën C4 Picasso Renault Scénic 3
Les pannes lourdes ou immobilisantes

Moteur 1.6 essence. Le 1.6 THP connaît des soucis graves et récurrents de chaîne de distribution (décalages, bruits, jusqu'à la casse du moteur), jusque fin 2012. En cause le plus souvent, le tendeur.

Turbo. Essentiellement sur 1.6 HDI 110, faiblesse et casse fréquente (axe fragile), avant 60 000 km.

Boîte de vitesses BMP6. On ne compte plus les défaillances (broutage, à-coups, blocages, voyants d'alertes, etc.). Reprogrammations ou remplacements d'embrayages ou de butée d'embrayage furent légion.

Pompe à eau. Sur 1.6 VTi et 1.6 THP, des casses prématurées peuvent survenir.

Moteur 1.5 dCi : fragilité des coussinets de bielles, mais moins fréquente que sur d'autres modèles Renault. 

Courroie de distribution. sur les dCi 85, 105 et 110 (surtout 105), risque de casse de la courroie de distribution, sur les modèles jusque fin 2010, bien avant l'échéance de remplacement. Il faut insister pour des prises en charge à 100 % car Renault rechigne parfois à assumer ce défaut.

Turbo : quelques cas de casse prématurée sur 1.5 dCi 105 sur les premières séries sorties de chaîne.

Les autres pannes ou faiblesses

Trains roulant. Tirage à droite, vibrations dans le volant ont été courants. Réglage de parallélisme, permutation des roues, ou remplacement des amortisseurs améliorent les choses. Pour les vibrations, un équilibrage fin est normalement efficace.

Pneus. Usure très rapide, aussi bien à l'avant qu'à l'arrière.

Suspensions. Claquement, le plus souvent à l'arrière. Parfois dû aux ressorts. Graissage ou remplacement sont les solutions.

Suspensions. sur le "Grand" C4 Picasso, nombreux cas de suspension arrière pneumatique qui s'affaisse. Ce sont les boudins de ressort, en caoutchouc, qui deviennent poreux. ils sont à remplacer et une tôle pare-chaleur est installée entre eux et la ligne d'échappement.

Réservoir. La mise à l'air peut s'obstruer et entraîner une déformation du réservoir en plastique, parfois un arrêt du moteur. Le remplacement est la seule solution.

 

 

Injecteurs. Sur 1.5 dCi, quelques cas de dysfonctionnement des injecteurs (claquements, encrassement).

Freins arrière. Usure prématurée des plaquettes, pour les modèles dotés du frein de parking électrique. Les disques sont parfois également attaqués.

Intercooler. Sur le 1.9 dCi 130, cas de fuite d'huile au niveau de l'intercooler (refroidisseur d'air).

Butée d'embrayage. Rare cas de casse de la butée d'embrayage, toujours sur le 1.9 dCi 130.

 

L'aspect extérieur

Vérins de hayon. Faibles, ils peuvent rapidement ne plus supporter le poids du hayon.

Baguettes de protection. elles peuvent se décrocher.

Buses de lave-projecteur. Elles peuvent défaillir, surtout par temps froid. Le fusible qui grille est en cause le plus souvent.

Trappe à carburant. Le mécanisme de blocage peut s'avérer défaillant.
La finition intérieure

Sellerie. Quelques cas de dégradation rapide des mousses des sièges, du revêtement des assises ou de l'accoudoir.

Rangements. Les couvercles des rangements de planche de bord peuvent se déformer sous l'effet de la chaleur.

 

Infiltrations d'eau. Les orifices d'évacuation de l'eau au pied de la baie de pare-brise peuvent se boucher. l'eau rentre alors dans l'habitacle et inonde les moquettes et trappes sous le plancher.

Volant et pommeau de levier de vitesses. En cuir, ils se craquellent très rapidement. Renault prend en charge le remplacement dans la limite de 5 ans et 150 000 km.

Sièges. Le faux cuir situé en partie basse est fragile et craquelle ou se déchire.

 

Les dysfonctionnements électroniques/de fonctions à bord

Boîtier BSI. Ce "boîtier de servitude intelligent" a souvent dysfonctionné (bugs de clim, vitres électriques, système GPS, autoradio...).

Écran central. Il peut s'éteindre durant un laps de temps variable, parfois définitivement. À remplacer.

Anomalie antipollution. Message d'alerte au tableau de bord avec mise en sécurité du moteur. Sans fondement le plus souvent, et cela disparaît au redémarrage. Une reprogrammation peut s'avérer efficace.

 

Témoins de ceinture. Les voyants indiquant le bouclage des ceintures peuvent dysfonctionner et indiquer une ceinture non bouclée alors qu'il n'y a personne sur le siège (souvent le siège central arrière).

R-Link. Ce système multimédia peut connaître quelques bugs. Des reprogrammations successives les ont peu à peu éradiqués.

Serrures. Celle côté conducteur peut se bloquer, sur certains exemplaires. 

 

BILAN

Assez nettement, le Scénic 3 domine le C4 Picasso en termes de fiabilité. Ce dernier connaît plus de soucis et ils sont parfois plus graves. Il faut dire que le Scénic bénéficiait déjà, il est vrai, des efforts de Renault en la matière, échaudé par "l'aventure Laguna 2"... Son "taux de panne" est tout à fait dans la moyenne, et même un peu au-dessus. De l'autre côté le C4 Picasso a plus embêté et agacé ses propriétaires. Il faut donc bien vérifier, lors d'un achat de seconde main, et plus encore de troisième, l'historique du véhicule, son suivi et si les défauts ici répertoriés sont bien absents. Car bien sûr, les véhicules sur le marché, Scénic comme C4 Picasso, ont été mis à niveau, mais plus ou moins bien. Un acheteur averti en valant deux, vous savez maintenant sur quelles bases faire un choix rationnel, si tant est que ce soit possible en termes d'automobile...

Commentaires (78)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Confirmation de la fiabilité déplorable de ces deux autos et par la même des deux marques en général.des problèmes,des problèmes,que des problèmes.....

Par

Merde, Paulie va pas s'en remettre....

Par

mode troll ON

Par

Quelle bouse le Picasso sérieux, une vraie usine à gaz ce truc

Par

Comme l'essai fiabilité me parait aussi passionnant à lire que celui de moules-à-gaufres ( et comme je vous plains de devoir vous coller à leur rédaction ),si j'osais vous demander cher Manu quelques nouvelles de notre ami Barbichette, ou Godasse de Plomb, dont il me semble ne plus voir ici d'articles depuis quelques lunes...

Par

En réponse à roc et gravillon

Comme l'essai fiabilité me parait aussi passionnant à lire que celui de moules-à-gaufres ( et comme je vous plains de devoir vous coller à leur rédaction ),si j'osais vous demander cher Manu quelques nouvelles de notre ami Barbichette, ou Godasse de Plomb, dont il me semble ne plus voir ici d'articles depuis quelques lunes...

Moi je l'ai vu ici :

http://www.caradisiac.com/essai-video-ford-ranger-2016-force-speciale-109647.htm

Et encore...c'est pas lui qui a écrit l'article, se contentant de nous montrer sa trogne dans la vidéo.

Dommage, s'il y a bien un domaine dans lequel il excelle (excellait ?), c'est sans nul doute pour ce qui est de la rédaction d'essais fouillés et approfondis.

...c'est qu'on va finir par s'inquiéter nous... :cry:

Par

Le meilleur choix semble d'aller voir ailleurs.....

Par

A part ça, sans doute un excellent reportage sur Thorium & Nucléaire ce soir sur Arte... et ça commence maintenant.

Par

le match fiabilité...le vainqueur, c'est celui qui offre le rapport crasses/prises en garantie le plus élevé, ou celui qui coutera le moins cher pour refaire la voiture?...:biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire