Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Salon de Genève 2017 - BMW Série 5 Touring : break de classe

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Après la berline, c’est au tour du Touring, comprenez par-là du break Série 5 de se refaire une beauté. Au programme, du volume de chargement, de la technologie mais également du plaisir de conduite. De quoi donner envie.

Salon de Genève 2017 - BMW Série 5 Touring : break de classe

BMW continue le renouvellement de sa gamme 5. Après la berline c’est donc au tour du break d’être revu. Esthétiquement, ce touring partage bien évidemment de nombreux points de ressemblance avec l'autre membre de la famille, notamment au niveau de la face avant avec une calandre élargie et des projecteurs qui viennent désormais la rejoindre. Pas de faute de goût de profil avec des lignes très harmonieuses.

Salon de Genève 2017 - BMW Série 5 Touring : break de classe

Malgré une longueur identique de 4,94 m, le break est logiquement plus pratique avec un coffre offrant une capacité variant de 570 à 1 700 litres. C’est 40 litres de mieux que la berline mais seulement 10 de plus que l’ancienne génération. C’est en revanche beaucoup moins que la dernière Mercedes Classe E break qui domine la catégorie avec un coffre allant de 640 à 1 820 litres. En outre, la BMW propose bien évidemment le hayon automatique mais également l'ouverture de la lunette séparée. Une solution bien pratique mais de moins en moins présente sur les breaks.

De la place mais attention au tunnel de transmission
De la place mais attention au tunnel de transmission
Identique à la berline, la planche de bord respire la qualité
Identique à la berline, la planche de bord respire la qualité

Peu de changements aussi au niveau de l’habitabilité si ce n’est la garde au toit qui devrait bénéficier de la chute de pavillon moins rapide. La présentation est identique à la berline avec une planche de bord orientée vers le conducteur et dont la qualité ne prête à aucune critique.

Sous le capot, mêmes motorisations que la berline avec au lancement 4 puissances. En essence : 530i (252 ch) et 540i, (340 ch) ainsi que deux diesels 530d (190 ch) et 540d (265 ch), tous couplés à la boîte automatique 8 rapports.

Portfolio (2 photos)

En savoir plus sur : Bmw Serie 5 G31 Touring

Commentaires (20)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelle voiture magnifiquée!

La preuve que le brake a encore de lavenir.

BMW, ça etre une marque d'enfer!

Par

Elle fera de l'ombre à la Giulia brea..... OH wait :ptdr::ptdr:

:langue:

Par

Les série 5 break ont toujours survolées leurs concurrence depuis l'E34 , c'est clairement plus beau que les série 3 ( à mon sens ) et sur toutes les générations ! :bien:

Par

Je pense qu'il y a une coquille sur les motorisations diesel.

C'est la 520d et la 530d

Par

En réponse à F1F92i

Je pense qu'il y a une coquille sur les motorisations diesel.

C'est la 520d et la 530d

Exact :oui:

Par

Dumbphone, tu vois qu'il y a encore de très belles propositions dans les breaks.

Par

Fau pas oublé le brake touring e30. Très bien proportionner.

Par

Alpha qui dit que le brake se vend pas!

C'est alpha tout cour qui se vend pas.

Par

Infiniment plus élégant que les affreux SUV aux gros culs.

Par

A quand des versions 7 places pour ces breaks ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire