Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Volvo et Uber s'associent pour développer des voitures autonomes

Dans Futurs modèles / Technologie

Volvo et Uber viennent de s'unir pour le développement d'une nouvelle génération de voiture autonome. Les deux entreprises travailleront sur une base commune d'origine suédoise mais continueront à déployer chacune leur stratégie en matière de véhicule à conduite automatisée.

Volvo et Uber s'associent pour développer des voitures autonomes

Hier, nous évoquions une possible collaboration entre Hyundai et Google dans le domaine de la voiture autonome. Ici, point de conditionnel : Volvo et Uber ont officiellement annoncé leur union avec un communiqué de presse.

Le suédois et l'américain ont signé un accord portant sur un « projet de co-développement de nouveaux véhicules de base appelés à intégrer les toutes dernières technologies de conduite autonome, y compris sans conducteur ».

Les voitures seront assemblées par Volvo et achetées par Uber. Bien qu'associées, les deux parties, qui investiront ensemble 300 millions de dollars, conserveront toutefois leur propre stratégie en matière de voiture autonome. Ainsi, Uber intégrera ses propres systèmes aux autos construites par le nordique.

Réduire le nombre de morts sur les routes

Les deux entreprises vont développer ensemble un « nouveau véhicule de base » sur la plate-forme modulaire SPA utilisée par les nouvelles grandes Volvo. Inaugurée par le XC90, elle vient d'être reprise par les S90 et V90. Cette base a un avantage : elle a été dès le départ imaginée pour être compatible avec les dernières technologies de conduite autonome.

Pour le PDG d'Uber, Travis Kalanick, la voiture autonome peut contribuer à réduire le nombre de morts sur les routes du monde, ce qui explique que « ce partenariat revêt une grande importance » pour lui. Conscient qu'il peut développer des technologies mais ne peut devenir constructeur automobile, il s'est donc tourné vers Volvo.

Avant la création de cette nouvelle base en commun, Uber s'apprête à mettre en service à la fin du mois dans les rues de Pittsburgh aux États-Unis une flotte de XC90 dotés de ses propres technologies. Ceux-ci effectueront des trajets commerciaux de manière autonome, mais pour se conformer avec la réglementation en vigueur, un chauffeur sera toujours derrière le volant, prêt à prendre la relève en cas de besoin.

Volvo

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Du coup grâce à Uber, chauffeurs taxi et VTC seront main dans la main pour manifester contre la voiture autonome.

Où l'art de réconcilier des ennemis.

Par

Ce XC90 est vraiment magnifique!

Par

Plus de soucis de statut de leurs chauffeurs de cette manière ! La bonne solution !

Par

En réponse à Neji-sama

Du coup grâce à Uber, chauffeurs taxi et VTC seront main dans la main pour manifester contre la voiture autonome.

Où l'art de réconcilier des ennemis.

oui, ils iront surtout tous rapidement pointer au chômage. car je serai d'ailleurs ravi de profiter de l'offre de taxis autonomes.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire