Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiaiblité BMW X5 : que vaut le modèle en occasion ?

Fiaiblité BMW X5 : que vaut le modèle en occasion ?

Dates clés

  • Commercialisation : de mai 2000 à mars 2007 - Restylage extérieur : décembre 2003
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

Le X5 représente l'archétype du 4x4 de luxe. BMW l'a voulu réellement haut de gamme, et s'est donné les moyens de ses ambitions. Résultat : le X5 fait figure de référence dans sa catégorie, aussi bien au niveau de la qualité de fabrication, que des prestations routières, performances et équipement. Sur le marché de l'occasion, la variété des modèles est grande, même si l'on trouve majoritairement des diesels. Les prix sont à l'image du succès de la bête : très élevés, sauf sur les gros moteurs essence 4.4 l, 4.6 l et 4.8 l. Au niveau de la fiabilité, le X5 a souffert des défauts communs à tous les modèles BMW en début de carrière, avant une franche amélioration. Aujourd'hui, les soucis sont rares.

Caradisiac a aimé

  • La qualité de fabrication.
  • La finition exemplaire.
  • Le comportement routier.
  • Les performances.
  • L'insonorisation.
  • Le freinage.
  • L'équipement.

Caradisiac n'a pas aimé

  • La consommation.
  • Le volume de coffre moyen.
  • Les prix en occasion.
  • Peu de capacités en tout-terrain.

Nos versions préférées

  • (E53) 4.4 PACK SPORT BVA
  • (E53) (2) 3.0 D PACK LUXE BVA

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • La qualité de fabrication : les matériaux sont d'excellente facture, les assemblages plus que rigoureux.
  • L'équipement : fourni dès le premier niveau de finition. Rien ne manque. Les finition apportent tout un lot d'équipements de confort : superflu mais pas désagréable…
  • Le comportement routier : plus proche de celui d'une berline de la marque que d'un 4x4. Le X5 est taillé pour la route.
  • Le freinage : puissant et endurant, il ralentit efficacement les 2 tonnes de la bête.
  • L'insonorisation : très travaillée, elle isole parfaitement des bruits de moteur et de roulement.
  • Son confort : bien que ferme pour conserver une bonne tenue de route, il reste prévenant et les suspensions filtrent bien les irrégularités de la chaussée.
  • Les boîtes de vitesse : automatiques ou manuelles, les boîtes de vitesse sont toujours douces et agréable à utiliser.

Ce qui peut faire hésiter

  • La consommation : difficile de descendre sous les 12 litres de moyenne en diesel, et les 15 litres en essence.
  • Pas un vrai tout-terrain : le X5 peut sortir sur les chemins mais pas faire de franchissement ou crapahuter dans la boue. Il n'est pas à l'aise sur ces terrains.
  • Le coffre : le rapport taille de voiture/volume du coffre est défavorable. De plus le seuil de chargement est haut placé.
  • Les prix : élevés en occasion, ils rendent difficilement accessible le X5, même si le modèle est âgé ou kilométré.

Budget

Achat / Cote :

Cher en neuf, cher en occasion. Les cotes baissent sûrement, mais doucement. Les rares versions essences sont plus facilement négociables…

Consommation :

Le X5 pèse plus de 2,1 tonnes. Cela se ressent fortement sur les consommations, qui sont élevées, aussi bien en essence qu'en diesel. Prévoir un budget en conséquence…

Assurance :

Les primes sont proportionnelles au prix du neuf et aux coûts de réparation, tous deux élevés. Elles sont donc supérieures à la moyenne, de beaucoup.

Prix des pièces :

Même si les pièces courantes sont dans la moyenne des tarifs de la catégorie, les prix sont élevés si l'on tient compte des organes plus importants.

Entretien :

La périodicité des entretiens est calculée par la voiture selon les conditions de conduite (souvent tous les 30 000 km voire plus). Et les prix des révisions ne sont pas si élevés pour la catégorie, sauf en région parisienne...

Fiabilité

Description :

Les modèles commercialisés durant les deux premières années ont connu quelques soucis, communs à toutes les BMW de cette époque, et qui ont particulièrement touché le 3.0 diesel. Ceux-ci résolus et résorbés par le réseau, les propriétaires ont pu jouir sans inquiétude de leur véhicule, n'ayant plus affaire qu'à des aléas mineurs. Par ailleurs, des rappels préventifs ont contribué à éviter nombre de gros problèmes.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Boîte automatique. Des cas assez nombreux de dysfonctionnement se sont manifestés. La boîte peut rester bloquée sur un rapport, le passage des vitesses être laborieux. Parfois le passage en mode séquentiel permet de continuer son chemin. Certaines boîtes ont été remplacées, d'autres réglées, mécaniquement et électroniquement.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Débitmètre. Sur le 3.0 d jusque fin 2002, il peut s'encrasser et provoquer des pertes de puissance. Il faut alors le remplacer.
  • Roulements. Une usure prématurée de ces derniers (à l'avant) peut entraîner des claquements à basse vitesse. Il faut les remplacer.
  • Disques de frein. Quelques cas de voilage prématuré, entraînant des vibrations au freinage. Il faut les remplacer, et BMW doit participer si les kilométrages parcourus sont trop faibles. En cas de récidive, voir à remplacer les roulements de roue ou les joints homocinétiques.
  • Injecteurs. Plusieurs cas d'usure prématurée sur les 3.0 d.

Finition intérieure :

  • Bruits parasites. Ils sont rares, mais certains propriétaires se plaignent de bruit en provenance du compartiment arrière. Il peut s'agir de la suspension, auquel cas ses éléments constitutifs sont à resserrer, mais plus probablement du demi-volet inférieur de coffre, qui prend du jeu. Il est possible de le régler également.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Radar de recul PDC. Quelques cas de dysfonctionnement. Il faut parfois remplacer un ou plusieurs capteurs, mais souvent, un nettoyage extérieur ou du châssis permet de repartir pour un tour.
  • Climatisation. Il arrive que le flux d'air ne puisse plus être arrêté. Il faut alors reprogrammer le système de commande.
  • Feux arrière. Un défaut des platines porte lampes peut entraîner un dysfonctionnement des feux arrière et de l'éclairage de plaque d'immatriculation. Il faut les échanger.

Rappel de rectification en concession :

  • Mars 2001 : contrôle de la colonne de direction sur le modèles vendus entre septembre 2000 et janvier 2001. Le risque est un mauvais emboîtement des deux arbres, supérieur et inférieur.
  • Automne 2002 : risque de perte de la goupille sur la pédale de frein sur 1 295 modèles fabriqués entre octobre 2000 et février 2001. La pédale risque de se désolidariser de son axe en prenant trop de jeu. Ajout d'une goupille renforcée.
  • Février 2003 : rappel de 4 400 modèles fabriqués jusqu'en avril 2002. Repositionnement d'une durit de freinage, qui risquait de se percer suite à frottement avec la suspension.
  • Juillet 2004 : les V8 essence sortis d'usine entre le 12 mai et le 6 juillet 2004 risquent de caler et donc de perdre l'assistance de direction et de freinage. En cause, un module de gestion électronique moteur défaillant.
  • Novembre 2005 : collecteur d'échappement remplacé sur le 3.0 d fabriqués entre le 2 mars 2004 et le 11 mars 2005. Risque de détérioration des turbo et catalyseur suite à un défaut de ce collecteur.
  • Avril 2006 : fragilité des composants du verrou de la position "Parking" (P) de la boîte automatique sur les exemplaires fabriqués entre le 18 août et le 4 octobre 2005. Ils sont remplacés par des pièces renforcées.
  • Mars 2008 : le bouchon du bocal du liquide de frein, intégrant un capteur de niveau, pourrait souffrir d'un défaut de conception. Cela aboutit à un défaut d'allumage de l'alerte de niveau. 1300 exemplaires concernés, fabriqués entre le 5 Février et le 30 avril 2007. Contrôle et remplacement du bouchon le cas échéant.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge sous garantie :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
Prise en charge hors garantie :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Meilleures versions

En essence : (E53) 4.4 PACK SPORT BVA

Très belle sonorité pour ce V8. La consommation est très élevées mais en rapport avec le niveau de performance, lui aussi exceptionnel. Le bloc développe d'ailleurs 320 ch à partir de juillet 2003. Attention au suivi des rappels, mais sinon rien à signaler côté fiabilité.
Commercialisation : 2003
Puissance fiscale : 24
Puissance réelle : 320 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En diesel : (E53) (2) 3.0 D PACK LUXE BVA

Le moteur finalement le plus adapté au X5, même si ses performances sont moins transcendantes que celles des V8 essence. Il est plus souple, consomme moins, se révèle à peine plus sonore. Il fait 218 ch depuis le mois d'octobre 2003, contre 183 auparavant. En 2003, presque plus aucun souci de fiabilité n'est à relever.
Commercialisation : 2003
Puissance fiscale : 15
Puissance réelle : 218 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Mots clés :

En savoir plus sur : Bmw X5 E53

SPONSORISE

Avis Bmw X5 E53

X5 E53 (E53) 3.0D PACK (2003)

Par x5 Baba le 02/06/2021

Superbe véhicule, Son point le plus fort: le moteur 6cylindre en ligne 3000cm3Niveau consommation en conduite raisonnable 12l en ville mais conduite dite « sportive » même si c’est une jeep et que c’est pas pour ça environ 15l facile Les problèmes rencontrés niveau usure et électronique: serrure de porte, compresseur climatisation, pompe à diesel, poignée de porte (les4) les moteurs de remontée de vitre qui fatigue au fil des années et qui peine à remonter les vitres (les 2 AV) Les pneus ne se bouffent pas de l’intérieur comme certaines vieilles bmwExcellent bruit pour un diesel je suis vraiment étonné Boîte 5 malheureusement pour la phase 1 (1999-2003) donc assez de soucis et vidange de boîte obligatoire Pour ma part il est Full option avec un excellent intérieur de sa soeur 4.4i phase 2 Les sièges très confortable se sent comme à la maison avec son réglage électrique même au niveau des épaulesNiveau direction aucun soucis pour ma part il peut se conduire avec 2 doigts et franchement encore impressionné pour une jeep ce l’époque il est vraiment très agréable et facile à conduire l’intérieur boisé brun est très beauPersonnellement, les suspensions sont assez dures donc chaque ralentisseur il y a une forte impression d’être dans un bus (les suspensions sont neuves)niveau Châssis, trapèze, rotule aucun problème Changement du radiateur car c’est une maladie sur ces véhicules.Tout comme la radio GPS de l’époque une perte de pixel se remarque au début des 100’000km et cela sur les séries 5 E39 aussi (radio GPS) mais sinon c’est ine bonne radio(à cassette pas disque), facile d’utilisation les infos sont claires dessus, conso autonomie...)la baguette de parebrise du haut se dégrade au fil du temps mais tout de même étanche, aucune fuite ni insecte...J’ai pris plaisir à le personnaliser (calandre noire cale a l’arrière, belle jante 20poucesAucune peine a allumé en hiver même en montagne sous -20degrésNiveau accélération c’est un veau mais il a du couple 184PS pour 400NMNiveau conduite sur la neige aucune peine il va super bien.La consommation d’huile est très raisonnable.Point négatif maintenant: entretien c’est claire mais de mon point de vue je suis mécanicien donc chaque problème rencontré a été réglé de ma part donc si vous n’êtes pas bricoleur ça vient vite chèreConsommation d’essence pour certain cela peut être problématique donc il n’est pas économique Le prix des pièces est très élevéeUne certaine difficulté pour trouver les pièces et les radios GPS d’origine introuvable sur le marché donc il faut opter pour une nouvelle radio (qui personnellement dénature un peu car ce n’est pas de la même époque et c’est flagrant)Même si c’est un vieux diesel, il sent fort et a l’arrêt c’est intoxication sûr depuis l’arrière

X5 E53 (E53) 3.0IA (2001)

Par Nathalie R le 01/06/2020

J'ai acheté ce modèle après avoir lu bon nombre d'avis et les tests fiabilité. Auparavant j'avais une Nissan Micra, oui grand changement c'est sûr, mais ma Micra a été emboutie sur la rocade par un fuyard et donc j'ai voulu me sentir en sécurité pour conduire à nouveau.Je suis tombée amoureuse. Pourtant, j'avais eu en location une quinzaine de jours un x2 tout options, et pack M, mais même si mon X5 était vieux, mal entretenu, et gourmand, je sentais qu'un truc se passait entre lui et moi.Agréable à la conduite, injection directe, pas de turbo à changer, démarrage whouaou, les autres restent longtemps derrière à me regarder partir. Pourtant je ne suis pas une frimeuse. On prend de l'assurance au volant de ce salon roulant. On y est si confortable que même devenir passager dans une autre, c'est un supplice, on a hâte de retourner dans sa BM. Pour ce qui est des pièces changées, les pneus en jante 19, ça fait mal au porte monnaie, un injecteur, heureusement pas un diesel car entre essence et diesel c'est du simple au double.Sinon, les bougies, là aussi contente que ce ne soit pas un diesel. Je perds du liquide de direction, faut que je la fasse voir à mon garagiste. Sinon, voilà des petites choses d'usure ça et là, mais rien d'invalidant. Je l'ai depuis presque 2 ans, je consomme pas mal en ville et sur la route beaucoup moins. Ce sont les arrêts fréquents et petits ronds points qui sont les plus demandeurs d'énergie. Du coup, à déconseiller en ville.J'aime aussi le fait que si les conducteurs vous rentrent dans les pare chocs, ils amortissent tellement bien, que ce sont les autres qui ont à déplorer des dommages et gros. Cela m'est arrivé une fois, c'est la Peugeot qui s'est pliée comme un accordéon, ma X5 a eu des égratignures superficielles.Ce que je reproche aux nouveaux SUV et 4x4, d'ailleurs c'est que les pare-chocs soient quasi inexistants.Du coup, je pense que je garderais mon X5 jusqu'à épuisement et j'en prendrais un autre un peu plus récent jusqu'à 2008. Mais injection directe, pas de turbo et boîte auto car géniale à conduire.Surtout, mieux entretenue, les précédents propriétaires méritent des tartes de l'avoir autant malmenée.

Forum Bmw X5 E53

Commentaires ()

Déposer un commentaire