Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Ford Fiesta

Ford Fiesta

Dates clés

  • Commercialisation : septembre 1995 à janvier 2002 - Restyling : septembre 1999
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

Elle n'est plus très moderne d'aspect, avec sa silhouette qui, pour l'essentiel, remonte à… 1989 ! Cette génération née fin 1995 était principalement une refonte technique, la carrosserie ne profitant que de modifications périphériques. Ce modèle offre donc un mélange entre certains aspects suffisamment modernes compte tenu de sa génération, et d'autres carrément dépassés. Le public le sent bien, car la demande a fortement baissé autour de cette série, et les cours ne sont plus très hauts

Caradisiac a aimé

  • Le comportement routier
  • Les moteurs 16s essence
  • La précision de conduite
  • Certains équipements originaux à ce niveau de gamme

Caradisiac n'a pas aimé

  • L'habitabilité mesurée
  • Le manque d'équipement sur les versions de base
  • L'autonomie limitée
  • La sécurité en cas de choc

Nos versions préférées

  • (2) 1.25 GHIA 5P
  • (2) 1.8 TD DI GHIA 5P

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le comportement routier : il est plutôt sûr.
  • Les moteurs à essence 16 soupapes : ils se montrent assez vifs, aidé en cela par le poids mesuré de l’engin. Agréables pour la route.
  • La direction : précise, assistée de série sur toutes les versions.
  • La radio : pas trop basique pour un petit modèle de cette époque. Et une ergonomie simple, avec de grosses touches logiques, faciles d'accès.
  • Le pare-brise dégivrant : c'est un équipement unique à ce niveau de gamme, et présent sur quelques versions haut de gamme. Il s'agit de résistances électriques noyées dans l'épaisseur du verre qui le réchauffent et évacuent assez rapidement toute trace de buée interne. Pratique l'hiver, par temps humide.

Ce qui peut faire hésiter

  • L'étroitesse de l'habitacle : peu, de largeur aux coudes à toutes les places. Pénalisant surtout à l'arrière.
  • La protection des occupants en cas de choc : elle n'est pas très bonne, ce qui est la rançon inévitable d'une petite voiture conçue il y a longtemps.
  • L' équipement : sur les versions de base Déclic et Fun, il est trop dépouillé.
  • Le réservoir de carburant : sa contenance est trop faible, ce qui limite l'autonomie.
  • Le verrouillage central : il ne bénéficie pas d'une commande à distance sur une majorité de modèles.
  • Les warning : ils sont commandés par bouton poussoir situé derrière le volant. Et particulièrement inaccessible.
  • Les essuie-glace arrière : ils n'offrent pas de cadencement intermittent.
  • Les rétroviseurs extérieurs. Ils ne sont pas rabattables.
  • Le hayon : pour l’ouvrir, pas de manette à portée de main du conducteur ni de poignée extérieure. Donc utilisation de la clé de contact indispensable. Sauf sur les Ghia et Elance, dont l'ouverture se commande du poste de conduite, par un bouton électrique.
  • Le bouchon de réservoir : le verrouillage central ne dispense pas d’avoir recours à la clé pour ouvrir le bouchon. Lequel ne trouve place nulle part lorsqu’il est enlevé.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Budget

Achat / Cote :

Gamme de prix limitée aujourd'hui, sur l'ensemble de la gamme.

Consommation :

Consommations un peu élevées dans l’ensemble.

Assurance :

Les prix ne sont pas particulièrement abordables pour une citadine.

Prix des pièces :

Prix dans l'ensemble puis élevés que sur les françaises et italiennes comparables. Certains éléments pâtissent même de prix hors norme.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 15 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 150 000 km sur les moteurs à essence, dans la limite de 10 ans maximum (sauf le 1.3 qui possède une chaîne de distribution : pas de remplacement périodique à pérvoir). Sur les 1.8 D, remplacement de la courroie de distribution tous les 60 000 km sur les modèles fabriqués jusqu’en août 1997 ; par la suite, périodicité de 105 000 km ; dans les deux cas, longévité de la courroie de 5 ans maximum. Sur les 1.8 TDdi, remplacement de la courroie tous les 150 000 km, , dans la limite de 10 ans maximum.

Fiabilité

Description :

Pas mal de souci en début de carrière, pour ce modèle qui n'est que la réinterprétation de la génération précédente. Elle quitte – enfin – les problèmes chroniques de train avant dont souffrait son aînée (usure très rapide, qui oblige à des travaux importants) mais pâtit encore de faiblesses, parfois lourdes. Le bilan s'améliore au fil des ans. Mais dans l'ensemble, le vieillissement général de la voiture ne se révèle pas excellent. De son côté, l'habitacle accuse assez fortement le poids des ans.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Moteur 1.3. Sur les modèles fabriqués jusqu’en août 1997, usure progressive des cames de l’arbre à cames à partir de 50 000 km, ce qui cause un jeu excessif dans la commande des soupapes. Se manifeste par un bruit accru, en provenance des culbuteurs. Causé par un défaut de traitement de surface de ces pièces en usine. Exige le remplacement de l’arbre à cames. Coût : de 700 à 1 000 €. Prise en charge aujourd’hui refusée par Ford.
  • Moteurs 1.25 et 1.4 16 v. Quelques cas d’usure des cames de l’arbre à cames à partir de 70 000 km. Attention à l'augmentation sans raison d'un bruit mécanique : faire vite remplacer l'arbre à cames. Le phénomène est nettement moins fréquent que sur les 1.3 jusqu'en août 1997.
  • Moteur diesel 1.8 D. Quelques incidents de pompe d’injection et, plus grave, risque de surconsommation d’huile ; causée par une faiblesse de la segmentation. Mais ces ennuis, graves, sont assez rares.
  • Moteur diesel 1.8 TDdi. Parfois, émission excessive de fumées noires au bout de 80 000 à 120 000 km.
  • Direction. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 1997, fuite très fréquente sur le circuit d’assistance de direction, au niveau du joint spi situé sur les pignons de crémaillère. Remède : remplacement de la crémaillère de direction dans son ensemble. Prise en charge aujourd’hui refusée par Ford.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteurs 1.25 et 1.4 16 v. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 1997, régulation heurtée, avec des à-coups à l’accélération. Remède : boîtier d’injection à reprogrammer.
  • Moteur 1.25 16 v. Légère fuite d’huile sur le joint de cache-culbuteurs. Sans gravité.
  • Freins avant (disques). Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 1998, usure très rapide des disques de freins, parfois à remplacer dès 12 000 km. Causée par l’utilisation de plaquettes trop dures. Encore quelques d'usure trop rapide de disques avant jusqu'en février 2000 : adoption de disques ventilés, plus résistants.
  • Echappement (silencieux). Sur les modèles fabriqués jusqu’en janvier 2000, faiblesse du silencieux arrière.
  • Echappement (catalyseur). Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2000, loongévité parfois insuffisante du catalyseur.

Aspect extérieur :

  • Joints. Vieillissement moyen ; déformation fréquente des baguettes en caoutchouc à la base des vitres latérales.
  • Portières. Les poignées extérieures présentent une dureté excessive, gênant l’ouverture, surtout à l’arrière.
  • Feux arrière. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1996, quelques pannes.
  • Trappe à carburant. Grande difficulté à déverrouiller puis à refermer le bouchon de réservoir.

Finition intérieure :

  • Garnissage de portières. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 2 000, déformation marqué sur le haut des garnitures des portières : elles bâillent vers l’intérieur. Le phénomène s'accroît au fil des ans, ce qui laisse une ouverture béante entre la base de la vitre et le haut des contre-portes. Une première amélioration usine a été apportée en février 1997. Mais le phénomène ne disparaît qu'à partir de 2001. Remède : remplacement des garnitures (car elles sont impossibles à redresser).
  • Plastiques. Les poignées de portières intérieures est sensible aux rayures.
  • Bruits parasites. Mousse de rembourrage sur l’assise et la partie latérale des dossiers légèrement grinçante. Le phénomène s'accroît avec l'âge. Bruit des pédales. Vibration sur le point de réglage en hauteur des ceintures avant. Frottement et grincements du joint d’entourage du toit ouvrant (sur les voitures qui en sont équipées). Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1999, mauvais maintien et vibration de la tablette arrière : bruits.
  • Essuie-glace. Fort bruit et fonctionnement tressautant des balais.
  • Vitres avant. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 1996, elles risquent de se mettre en travers à la remontée. Causé par la fragilité des guides internes aux portières.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Commodo de clignotants. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juin 1997, défaillance fréquente. Remède : commodo à remplacer.
  • Dégivrage arrière. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1996, non-fonctionnement. Souvent causé par une défaillance des boutons de commande.
  • Antibrouillards arrière. Sur les modèles jusqu'en juillet 1996, non-fonctionnement. Souvent causé par une défaillance des boutons de commande.
  • Aération/Chauffage. Persistance d’arrivée d’air chaud après avoir mis la molette sur “froid”.
  • Aération. Problème de répartition d’air et de réglage des aérateurs.
  • Radio. La barrette d’antivol d’autoradio reste parfois coincée dans son logement.

Rappel de rectification en concession :

  • Freinage (assistance). Sur les modèles fabriqués jusqu’en octobre 1996, risque de panne simultanée et soudaine de la commande d’embrayage et de l’assistance de freins (le circuit hydraulique est commun). Conséquence : perte soudaine de toute assistance de freinage, ce qui revient presque à une impossibilité de freiner. Causé par une détérioration d'une durit, attaquée par le liquide d'assistance. Rappel en octobre 96.
  • Freinage (assistance). Sur les versions diesels 1.8 D fabriquées entre juin 1995 et janvier 1996, risque de fuite sur la pompe à vide. Dans ce cas, inhibe l'assistance de freinage ce qui, concrètement, donne quasiment une impossibilité de freiner. Les voitures ont été systématiquement corrigées par les concessionnaires à partir de mars 1996.
  • Freins (assistance). Sur les modèles dotés de l'ABS et fabriqués entre avril et septembre 1998, risque de défaillance soudaine du maître-cylindre de frein, ce qui prive subitement de toute assistance de freinage et revient presque, dans les faits, à une impossibilité de freiner. Rappel début 2000 : remplacement du maître-cylindre.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge sous garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge hors garantie :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Meilleures versions

En essence : (2) 1.25 GHIA 5P

La motorisation la plus adaptée à la petite Fiesta. Elle lui donne le peps qui lui manquait avec le 1.3 60 ch. Et elle est sobre.
Commercialisation : 1999
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 75 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En diesel : (2) 1.8 TD DI GHIA 5P

L'adjonction d'un turbo basse pression tente de donner un peu de souffle à l'ancienne 1.8 D. Mission partiellement réussie. Ce modèle d'extrême fin de carrière est peu répandu. Attention aux émissions de fumée excessives.
Commercialisation : 2000
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 75 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Mots clés :

En savoir plus sur : Ford Fiesta 3

Ford Fiesta 3

SPONSORISE

Achetez votre Ford Fiesta 3

En occasion avec La Centrale

Avis Ford Fiesta 3

Forum Ford Fiesta 3

Logo ford

Par Invité LeFab le 28/02/2024 à 23:53

Commentaires ()

Déposer un commentaire