Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Seat Altea

Seat Altea

Dates clés

  • Commercialisation : juin 2004
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

Premier monospace de la marque espagnole possédée par Volkswagen, ce modèle familial offre une singularité qui saute aux yeux : son esthétique très personnelle et très typée. Laquelle lui ôte quelques centimètres cube de volume habitable et minore un peu certains côtés pratiques. C'est vrai. Mais cet hybride entre le monospace pur et dur et la berline à connotation sportive en séduit plus d'un. Avec une conséquence toute simple : en occasion, la demande sur le marché se révèle assez soutenue. Ceci étant, si vous êtes intéressé, l'achat, globalement, n'est jamais à déconseiller.

Caradisiac a aimé

  • La personnalité de la voiture
  • Les moteurs diesels
  • Les qualités routières
  • L'équipement

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le confort ferme
  • Le volume de coffre réduit
  • La modularité limitée pour un monospace
  • La finition économique
  • L'insonorisation
  • La visibilité arrière

Nos versions préférées

  • 2.0 FSI 150 STYLANCE PLUS
  • 2.0 TDI 140 STYLANCE PLUS

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le style : si son originalité vous séduit, vous apprécierez ses lignes modernes qui offrent une vraie personnalité esthétique.
  • Les moteurs diesels : piochés dans la banque d'organes de Volkswagen, tous sont des TDI de seconde génération avec une injection par injecteurs-pompes. Très bon niveau de performances et de sobriété.
  • Les qualités routières : tenue de route sans défaut, freinage tout à fait efficace.
  • L'équipement : plutôt complet, et plutôt moderne, avec une dotation vraiment riche sur les modèles supérieurs, baptisés Référence, Stylance et la sportive FR.
  • Les essuie-glace : à l’avant, ils sont totalement dissimulés dans l'épaisseur des montants de pare-brise lorsqu’ils sont à l'arrêt.

Ce qui peut faire hésiter

  • Le confort : ferme, et carrément dur sur les modèles dotés de roues plus grandes et de pneus “sport”.
  • Le coffre : il n'offre qu'un volume réduit.
  • La modularité : plutôt limitée pour un monospace.
  • Les vitres arrière : descente seulement partielle.
  • La présentation intérieure : sombre et, surtout, d’une finition ouvertement économique, avec une gamme de plastiques raides et luisants, qui tous font assez bas de gamme.
  • L'insonorisation : du côté mécanique, elle manque d'efficacité sur les diesels, qui réservent des sonorités un peu grondantes à l'accélération. De surcroît, bruits de roulement trop présents.
  • La visibilité de 3/4 arrière : limitée.
  • Le feu de recul : il n'y en a qu'un. Implanté trop bas, quasi invisible par le conducteur, aucun reflet visible contre un mur.

Budget

Achat / Cote :

C'est la Seat la plus cotée, mais le niveau des transactions n'atteint normalement pas le déraisonnable.

Consommation :

Niveau très intéressant pour toutes les versions TDI. Appétit normal pour les versions essence.

Assurance :

Dans la norme.

Prix des pièces :

Niveau dans l'ensemble élevé, avec quelques sommets surprenants sur certains éléments.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 20 000 à 30 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 120 000 à 180 000 km. Bonne longévité des pièces d'usure.

Fiabilité

Description :

Bon bilan d'ensemble. Ce modèle a repris la base roulante des VW Touran et Golf 5, mais avec un décalage dans le temps qui lui a permis d'échapper à certaines faiblesses caractéristiques de cette plate-forme lors de ses débuts. Les faiblesses existent, mais sont rarement d'une ampleur grave, et l'après-vente encadre assez étroitement ce modèle. L'achat n'est donc pas des plus risqués.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Moteurs TDI. Quelques cas de défaillance du turbo à des kilométrage très variables, surtout sur les 1.9 TDI 105 de 2004.
  • Moteur 2.0 TDI 140. Sur les modèles fabriqués jusqu’en août 2005, risque de fissuration de la culasse au niveau d’un de ses points de serrage sur le bloc moteur. Occasionne un passage de l’huile dans le liquide de refroidissement. Risque de casse moteur si le conducteur roule encore malgré l'allumage du voyant d'alerte au tableau de bord. Si le défaut est avéré, il faut le plus souvent remplacer la culasse. Prise en charge partielle de la part de Seat, en fonction de l'entretien préalable et du kilométrage déjà effectué.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteurs essence FSI (injection directe). Sur les modèles fabriqués jusqu’en 2005, quelques à-coups et, occasionnellement, allumage du voyant de gestion moteur et fonctionnement carrément perturbé (causé par le circuit de recyclage des gaz ou la programmation électronique de l'unité de gestion).
  • Moteurs TDI. Quelques cas de soucis dans la gestion électronique, notamment sur le 2.0 TDI : mise en mode secours, avec performances dégradées. Peut "repartir" sans souci au bout de quelques minutes de contact coupé, ou nécessiter une reprogrammation.
  • Direction. Sur les modèles fabriqués jusqu’en février 2004, déficit d'assistance après la mise en route avec allumage du témoin de direction ; remède : reprogrammation.
  • Pneus avant. Sur quelques modèles fabriqués jusqu'en 2005, usure asymétrique et accélérée des pneus avant. Causé par un défaut de parallélisme en usine.
  • Pneus arrière. Surtout sur les modèles fabriqués jusqu'en 2005, tendance à l'usure par facettes des pneus arrière (se manifeste par un accroissement des bruits de roulement).

Aspect extérieur :

  • Baguettes latérales de pare-brise. Sur les modèles fabriqués jusqu'en octobre 2004, fixation trop légère, et qui cède parfois.

Finition intérieure :

  • Assemblage. Bruits de mobilier intérieur au passage de fortes inégalités de chaussée, surtout sur les modèles chaussés de pneus de 17”.
  • Essuie-glaces. Fonctionnement très bruyant sur le pare-brise. Amélioration partielle à partir des productions de janvier 2005.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Hayon. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 2004, serrure électrique du hayon capricieuse, risque de dysfonctionnement. Causé par un défaut de fixation du contacteur électrique.
  • Climatisation. Sur les modèles 2004, quelques caprices dans la régulation électronique de température ou de ventilation.
  • Radio. Sur les modèles fabriqués jusqu’en 2004, caprices possibles de radio. Sur les lecteurs de CD, coupures de son ou, plus souvent, CD qui se bloque.

Rappel de rectification en concession :

  • Moteur 1.9 TDI 105. Sur les modèles fabriqués jusqu'en août 2004, risque de fuite de carburant. Causé par une défaillance de la pompe d’injection en amont des injecteurs-pompes (pompe “tandem”) : risque de fuite, causé par une vis. Rappel en mars 2005 : contrôle et, si besoin, remplacement de la vis en cause.
  • Volant moteur. Sur les 2.0 TDI 140 fabriquées jusqu'en mai 2005, risque de détérioration rapide du volant moteur "bi-masse" (système permettant d'amoindrir les vibrations). Causé par le défaut sur le purgeur de la commande hydraulique d'embrayage. Symptômes : bruits anormaux lors des changements de vitesse, puis usure possible du disque d'embrayage. Rappel à l'été 2006 : inspection et remplacement si nécessaire ; parfois, remplacement aussi du disque d'embrayage si celui-ci a également souffert. 2 400 voitures en France, 22 000 au total.
  • Instrumentation. Sur les modèles fabriqués de février à mai 2005, risque de défaillance des instruments du tableau de bord. Rectification systématique lors des passages en révision à partir de mai 2006 : remplacement du porte-instruments. 950 voitures en France, 27 280 au total.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge sous garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge hors garantie :
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4

Meilleures versions

En essence : 2.0 FSI 150 STYLANCE PLUS

Beaucoup plus de rondeur et d'agrément de la part de cette mécanique qui distribue sa puissance avec une belle linéarité.
Commercialisation : 2005
Puissance fiscale : 8
Puissance réelle : 150 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En diesel : 2.0 TDI 140 STYLANCE PLUS

Ce diesel monte le son par rapport au 1.9 TDI 105 ch, et offre ici plus de vivacité, et un caractère volontaire que ni les cotes marquées ni les charges importantes n'arriveront à émousser.
Commercialisation : 2005
Puissance fiscale : 8
Puissance réelle : 140 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Mots clés :

En savoir plus sur : Seat Altea

SPONSORISE

Avis Seat Altea

Essais Seat Altea

Forum Seat Altea

Seat altea

Par Invité Adrien le 23/03/2022 à 20:41

code radio

Par Invité david le 15/03/2022 à 14:33

Commentaires ()

Déposer un commentaire