Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Avant/après : tout savoir sur le restylage de l'Audi A3

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Julien Bertaux , mis à jour

Afin de ne pas bousculer la clientèle, le design de ce troisième opus d’A3 mise sur la continuité. Un look particulièrement réussi, que le restylage opéré en 2016 n’a pas dénaturé, puisque les évolutions font dans la finesse.

Avant/après : tout savoir sur le restylage de l'Audi A3

La compacte allemande est devenue en l’espace de seulement deux générations incontournable. Le succès a été immédiat avec près de 3 millions d’exemplaires produits. Pas question donc, lors du renouvellement en septembre 2012, de prendre le moindre risque. C’est la version à trois portes qui ouvre le bal, suivie en février 2013 de la déclinaison à cinq portes, toujours nommée Sportback.

Sous le capot, le choix est pour le moins confortable, et ce, dès le lancement. Ainsi, le constructeur propose en essence les 1.2 TFSI de 105 ch, 1.4 TFSI de 122 et COD 140 ch (avec coupures de deux cylindres), et 1.8 TFSI de 180 ch. En diesel, deux alternatives s’offrent à vous : 1.6 TDI de 105 ch et 2.0 TDI de 150 ch. La boîte automatique s tronic est de la partie, à six rapports en transmission intégrale quattro et 7 rapports en traction. Cette boîte est d’abord disponible sur le TFSI 180 et le TDI 105 avant d’être déployée sur d’autres moteurs comme les TFSI 105 et 140 et le TDI 150. En avril 2013, une première variante sportive rejoint la gamme. Il s’agit de la S3, forte d’un quatre cylindres de 300 ch. La transmission intégrale est de série, mais Audi n’impose pas la boîte auto. En août 2013, le 2.0 TDI 184 ch (BVM6 ou BVA6 quattro) coiffe la gamme diesel.

Une silhouette à quatre portes, encore inconnue pour une A3, vient enrichir le catalogue à partir de septembre 2013. Si cette jolie berline n’a pas rencontré un grand succès, son style équilibré est à mettre à son crédit.

L’année suivante, le cabriolet fait son entrée sur scène. Fidèle à la tradition de la marque, la découvrable conserve la capote en toile souple. A noter que sa gamme est identique au reste des A3. La firme d’Ingolstadt ajoute deux nouveaux moteurs, un essence 1.4 TFSI de 125 ch et un diesel 1.6 TDI 110 ch Ultra (à faibles consommations).

En avril 2014, nouveau remue-ménage sous le capot. De nouvelles motorisations débarquent (1.2 TSI 110 ch et 1.4 TSI 150 ch) mais la marque en abandonne d’autres dans le même temps : les 1.2 TFSI 105 ch, 1.4 TFSI 122 ch et 140 ch, ainsi que le 1.6 TDI 105 ch. Trois mois plus tard, c’est au tour de la technologie hybride-rechargeable (e-tron de 204 ch) d’intégrer la gamme de la Sportback. En haut de l’affiche, la S3 peut être conduite cheveux au vent à partir de juillet 2014.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Le cru 2015 est mince en nouveautés, mais c’est pour mieux intégrer la reine de la gamme, la RS3. Son moteur cinq-cylindres déborde toujours de santé avec pas moins de 367 ch.

L'Audi A3 III "phase 1"
L'Audi A3 III "phase 1"
L'Audi A3 III "phase 2"
L'Audi A3 III "phase 2"

En mai 2016, le restylage

Il faut être fin observateur afin de déceler les différences. Les contours de la calandre sont un peu plus acérés, les optiques avant, biseautées dans la partie basse, se rapprochent de celles de la familiale A4, en version restylée. A noter qu’elles peuvent profiter de la technologie Matrix LED en option et adoptent désormais la fonction d’antibrouillard. Les entrées d’air sont plus généreuses, notamment celles du bas qui remontent de chaque côté de la calandre. La vue de profil est inchangée tandis que l’arrière reçoit un nouveau diffuseur et des feux aux graphismes revus.

Les évolutions continuent dans l’habitacle via un nouveau volant trois branches, un système multimédia MMI plus épuré et une assistance vocale plus performante. L’ensemble apparaît davantage « techno » si l’option virtual cockpit a été choisie, avec sa dalle numérique de 12,3 pouces. Les ingénieurs motoristes ont également œuvré avec un nouveau petit bloc trois cylindres 1.0 l de 115 ch (en remplacement du 1.2 TFSI 110 ch). Le 1.8 TFSI et la S3 gagnent 10 ch pour atteindre respectivement 190 et 310 ch. Enfin, le bloc cinq cylindres turbo de la RS3 passe à 400 ch et s’invite dans la carrosserie berline (septembre 2016).

Début 2017, le 1.6 TDI gagne 6 petits chevaux (116 ch) et le 1.5 TFSI 150 ch remplace le 1.4 TFSI. C’est ensuite la fin programmée de cet opus avec l’abandon de la carrosserie trois portes. Elle sera définitivement remplacée par la quatrième génération en mars 2020.

 

Le restyage en images

Afin de visualiser les évolutions, voici les différentes images. Vous trouverez la « phase 1 » à gauche (en haut sur mobile) et la « phase 2 » à droite (en bas sur mobile).

Le restylage de la version trois portes

Les lignes de cette génération sont assez douces mais l'avant est expressif.
Les lignes de cette génération sont assez douces mais l'avant est expressif.
Sur la phase deux, les contours de la calandre sont plus marqués.
Sur la phase deux, les contours de la calandre sont plus marqués.

Les différences de style à l'arrière de l'A3 sont difficiles à cerner.
Les différences de style à l'arrière de l'A3 sont difficiles à cerner.
La signature lumineuse et le bas du bouclier évoluent légèrement.
La signature lumineuse et le bas du bouclier évoluent légèrement.

Les optiques avant permettent de difféncier les deux phases.
Les optiques avant permettent de difféncier les deux phases.
Elles adoptent ensuite un décroché dans l'esprit de la berline A4.
Elles adoptent ensuite un décroché dans l'esprit de la berline A4.
Le graphisme des feux de cette A3 est particulièrement soigné, même sur la phase 1.
Le graphisme des feux de cette A3 est particulièrement soigné, même sur la phase 1.
Par la suite, la forme globale est inchangée mais la signature évolue et devient plus complexe.
Par la suite, la forme globale est inchangée mais la signature évolue et devient plus complexe.

Le design intérieur et la finition de cette génération d'A3 sont très soignés.
Le design intérieur et la finition de cette génération d'A3 sont très soignés.
La plus grosse évolution de la phase 2 réside dans l'adoption de la dalle numérique virtual cockpit.
La plus grosse évolution de la phase 2 réside dans l'adoption de la dalle numérique virtual cockpit.

 

Le restylage de la version Sportback

La carrosserie Sportback conserve ses faux airs de break.
La carrosserie Sportback conserve ses faux airs de break.
Comme sur la trois portes, une légère ouverture ceinture le bas de la calandre.
Comme sur la trois portes, une légère ouverture ceinture le bas de la calandre.

La partie arrière de la Sportback est très proche de celle de la trois portes.
La partie arrière de la Sportback est très proche de celle de la trois portes.
En version S Line, le bas du bouclier diffère du reste de la gamme.
En version S Line, le bas du bouclier diffère du reste de la gamme.

 Le restylage de la version Berline

Pour la première fois, l'A3 reçoit une variante à quatre portes.
Pour la première fois, l'A3 reçoit une variante à quatre portes.
C'est également grâce à sa signature lumineuse que la phase 2 se remarque.
C'est également grâce à sa signature lumineuse que la phase 2 se remarque.

 Le restylage de la variante Cabriolet

La face avant demeure identique mais le profil du "cab" gagne en pureté.
La face avant demeure identique mais le profil du "cab" gagne en pureté.
La Cabriolet reprend exactement les mêmes évolutions que les autres variantes de la gamme.
La Cabriolet reprend exactement les mêmes évolutions que les autres variantes de la gamme.

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos (7)

En savoir plus sur : Audi A3 (3e Generation)

Audi A3 (3e Generation)

SPONSORISE

Achetez votre Audi A3 (3e Generation)

En occasion avec La Centrale

Avis Audi A3 (3e Generation)

Essais Audi A3 (3e Generation)

Commentaires ()

Déposer un commentaire