Publi info
 

Avis Bmw Serie 3

Bmw Serie 3 (F31) TOURING 330D XDRIVE 258 LUXURY BVA8 - 2014

Par

le 03 Décembre 2018 à 07h11

Etant toujours propriétaire de mon Touring 330d XDrive, je peux compléter quelques 60 000 km plus tard mon témoignage datant de la prise en main.

Je dirais 4 ans plus tard que je suis toujours très satisfait de ce véhicule. Les performances sont toujours d'actualité et bien placées : 0à100 km/h en 5,2 secondes et le km abattu en moins de 25,5 secondes, laisse pas mal de véhicules sur place. A noter que le X-Drive est absolument indispensable pour conduire sereinement. Lors des révisions, on me prête des BMW deux roues motrices. Ça n'a rien à voir avec l'efficacité au quotidien que j'apprécie avec mon véhicule. Les deux roues motrices sont souvent à la peine lors des démarrages brutaux et sont loin du confort souverain en toutes circonstances du X-Drive : que ce soit un démarrage pleine puissance sur du gravier, ou une extraction par temps de pluie d'un péage d'autoroute, les 4 roues motrices font la différences en terme d'efficacité absolue : la puissance totale du couple généreux (580 Nm de mémoire) vous catapulte avec une instantanéité absolue, quelle que soit la qualité d'adhérence de la chaussée.

Je considère comme exceptionnel l'accord boîte 8 avec le 6 cylindres. J'ai appris à me servir des palettes au volant et contrairement à ce que je disais lors de mon premier compte-rendu, elles viennent seconder une conduite sportive avec beaucoup plus de précision que ne le permet la boîte en mode tout auto fut-elle réglée en mode sport. Mais l'usage de ces deux petits accessoires se traduisent directement à la pompe avec une moyenne qui s'établit désormais à 8,9 litres de consommation moyenne.

Au chapitre de l'autonomie, je modère mon jugement sévère des premiers mois. Même si je déplore toujours un certain manque d'autonomie sur autoroute, l'usage montre que l'on est souvent obligé de s'arrêter au bout de 3/400 km, que ce soit pour une pause café ou pour soulager le besoin naturel de l'un des occupants et on en profite pour refaire le plein. De fait, cette autonomie modérée ne m'apparait plus comme un défaut majeur.

A l'heure où la nouvelle série 3 millésime G20 et G21, correspondant respectivement à la berline et au Touring, apparait comme totalement repensée en matière de style tant extérieur qu'intérieur, je pointerai à nouveau comme défaut majeur de la F30/F31, le manque d'espace de rangement disponible dans l'habitacle. Avec des énormités à peine concevables dans ce type de véhicule, comme notamment le positionnement du bouton d'ouverture du coffre arrière qui a été dissimulé - pardon - placé, sur le passage de roue en bas, près de la poignée d'ouverture du capot moteur!

On se demande comment des ingénieurs et responsables du design et de l'ergonomie peuvent valider une telle ineptie...

Pour le reste, aucun problème fiabilité.

 

Un mot pour conclure, sur les motorisations diesel et la pollution qu'elles sont censées générer.

Je dis que lorsque ce carburant est traité de façon sportive et utilisé dans un 6 cylindres en ligne accouplé à une boîte 8 rapports hyper-réactive, le plaisir est extraordinaire et par son côté plein à tous les régimes, rejoins et dépasse même, les moteurs essence de sa catégorie, qui polluent tout autant, mais de façon différente. J'ajoute ne faire aucun complexe écologique, quand je vois qu'un yacht embarque des milliers de litres dans ses réservoirs et rejette dans l'atmosphère davantage de polluants en quelques traversées que nous, pendant toute la durée de vie de notre véhicule. N'en déplaise à ces professionnels imbéciles de la politique qui nous gouvernent, qu'ils soient nationaux ou européens, ils nous taxent et nous sanctionnent toujours davantage, et cela au nom de ce que j'appelle une véritable tartuferie écologique.

Car, si les carburants fossiles polluent, quid de la production nucléaire censée alimenter nos e-véhicules et de son hypothétique démantèlement? Quid de ces centrales au charbon qui fleurissent partout en Europe de l'est pour produire cette même électricité? Quid de ce choix franco-français du tout électrique, alors que l'avenir passera sans aucun doute par la pile à combustible alimentée à l'hydrogène? Et enfin, quid du recyclage de ces batteries que l'on tente de nous imposer comme LA solution salvatrice, comme nos dirigeants le firent en son temps pour le diesel?

Car que l'on ne s'y trompe pas, la méthode qui consiste à nous venter et nous inciter à consommer tel ou tel carburant, pour mieux nous culpabiliser en nous taxant quelques années plus tard, n'a qu'un but, celui de financer le train de vie et la retraite de ces politiques qui vivent, quel que soit leur bord, à nos dépends...

A aimé

  • • Le plaisir de conduite exceptionnel en général

N'a pas aimé

  • • L'ergonomie de certains boutons
  • • Le manque d'espace de rangement

Détail de la note

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Sécurité

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Budget

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Confort

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Conduite

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Aspects pratiques

  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7

Equipements de série

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Qualité de la finition

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Fiabilité

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Ecologie

  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7

Originalité du design

Financer

Rechercher un avis

Bmw Serie 3 F31 Touring neuve

Votre Bmw Serie 3 F31 Touring neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 29% de remise