Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Avis Maserati Quattroporte

Maserati Quattroporte VI 3.8 V8 530 SPORT GTS AUTOMATIQUE - 2014

Par

le 22 Juillet 2019 à 16h38

Véhicule possédé depuis : 3 mois à 1 an

Kilomètres par an : 20000 kms

Type d'usage : Quotidien

Type de parcours : Urbain, Extra-urbain, Autoroute

Entretien : Concession, Garagiste indépendant

Avis général

Sortant d'un cabriolet de prestige et sportif pour lequel nous n'étions plus faits, nous voulions beaucoup d'espace à l'intérieur et du volume dans le coffre ; et je tiens à rouler dans l'exception, pas dans ce qui est seulement beau ou de qualité : la Maserati Quattroporte VI 3.8 GTS est plus qu'à la hauteur de la tâche. Le look est splendide, ni lourd ni banal ; le cuir est beau et l'aménagement discret : vous êtes au volant d'un vaisseau amiral dénué de tout clinquant, vous n'êtes pas dans la "grosse" voiture de Monsieur Tout-le-monde. Pressez le bouton et le bruit vous enchante. La motorisation ? V8 Ferrari biturbo 2 roues motrices, j'ai tout dit : en automatique simple, les coups de "kickdown" sont sublimes, utilisez les palettes (sur la colonne, pas ces machins qui tournent avec le volant) pour le frein moteur ou un virage et vous êtes comme sur des rails ; passez en mode "manuel" et mettez en "sport", vous aurez tout ça au décuple. Consommation : plus de 15 L/100 en ville et sur route, moins de 8 L/100 sur autoroute en utilisant le régulateur et en respectant les limitations ; à 130 km/h le compte-tours reste sous les 2000 t/mn, le véhicule a une grande autonomie et la fatigue n'existe pas. L'entretien est simple, pour une auto de ce niveau bien sûr : huile 5W40, pas de carter sec, vilebrequin "cross-plane", etc. La motricité et l'agilité sont très bonnes par rapport au poids et aux dimensions du véhicule ; et la BVA évite de dévorer l'embrayage comme sur une séquentielle. Le style, les sensations, cette Maserati me semble être la quintessence actuelle de l'idée qu'avait eue Jean-Clément Daninos avec la FACEL-VEGA Excellence : non pas une énième grande berline puissante et luxueuse à côté des Daimler, Bentley, etc ; mais une version allongée de voitures rapides sportives et raffinées. Meilleure et moins coûteuse que ses concurrentes.

Problèmes rencontrés

Plutôt une recommandation. La dimension du véhicule (5,26 mètres) le rend vulnérable aux chocs en stationnement sans tiers identifié : prenez la peine de la stationner toujours en parking couvert, fermé, surveillé

A aimé

  • agrément de conduite, performances
  • consommation et comportement sur autoroute
  • entretien (relativement) simple
  • agilité et motricité
  • look splendide et original
  • confort et qualité de l'intérieur
  • absence totale de fatigue
  • 2 roues motrices, répartition des masses
  • clim, chauffage, GPS parfaits

N'a pas aimé

  • pas d'éclairage sous le capot
  • quand on ouvre le coffre, il vous retombe dessus
  • consommation en ville et sur route
  • absence de quelques détails d'équipement qui ne m'intéressent pas

Détail de la note

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Sécurité

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Budget

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Confort

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Conduite

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Aspects pratiques

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Equipements de série

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Qualité de la finition

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Fiabilité

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Ecologie

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Originalité du design

Rechercher un avis

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE