Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

En Allemagne, la double facture pour l'achat d'une voiture électrique ?

En Allemagne, la double facture pour l'achat d'une voiture électrique ?

La logistique pour l'acheminement des voitures électriques en concession est plus coûteuse et complexe. Certains concessionnaires Volkswagen en Allemagne songent ainsi à répercuter le coût sur le client.

Jusqu'ici, l'acheminement des véhicules neufs des centres de stockage vers les concessionnaires pour la livraison au client en Allemagne était couvert par une commission versée par les constructeurs auprès des distributeurs. Cela leur permettait ainsi de couvrir les frais liés à cette logistique, entre la réception, le nettoyage et la préparation du véhicule avant livraison. Un surcoût "transparent" pour le client puisqu'il était intégré dans l'achat du véhicule.

Mais avec l'arrivée de la voiture électrique, cette commission ne serait plus suffisante. Selon certains concessionnaires allemands, le montant pour la livraison de véhicules électriques s'élèverait à 300 € par voiture, ce qui dépasse la commission avancée par le constructeur. 

Conséquence : certains de ces concessionnaires aimeraient pouvoir demander aux clients de régler désormais deux factures. La première pour l'achat final de l'auto, et la seconde pour son acheminement. "Les frais que nous supportons pour le nettoyage et la préparation technique des véhicules pour la livraison au client doivent maintenant être réglés séparément" (Automobilwoche).

Les fameux "frais de mise à la route/à disposition" qui sont parfois facturés au client en France, en plus de la valeur nette du véhicule. Pourtant, ces frais sont censés être déjà compris dans le tarif final du véhicule. Des frais qui sont parfois fortement "gonflés", artificiellement, par des concessionnaires qui en profitent. 

Et attention à ces frais ! Ils doivent être obligatoirement déjà compris dans le tarif du véhicule, et pas facturés en plus (le prix affiché du véhicule est celui qui doit être payé, hors frais d'immatriculation), comme le rappelle la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) :

"Le document d'information doit comporter :

  • La dénomination de vente
  • Le prix de vente TTC : cette somme inclut obligatoirement les frais de préparation du véhicule (transport, préparation à la route, fourniture d'un jeu de plaques définitives). La pratique consistant à facturer des frais ou forfaits de mise à la route en supplément est interdite."

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (18)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ahhh les fameux "frais de mise en route"... la bonne vieille arnaque...

Par

J'aimerais bien comprendre ce qu'il y a de différent entre la préparation d'un VT et d'un VE... Ils font des nettoyages à sec pour le VE parce qu'ils ont peur de finire électrifié avec de l'eau ?

Par

Je comprends pas en quoi ,un véhicule électrique coûterait, plus cher en frais qu'un véhicule thermique:confused:

Par

J'ai eu l'occasion d'avoir un devis pour un VE PSA, il y avait 450€ de frais de mise en route, avec le détail : un demi réservoir de carburant, niveaux d'huile du moteur, lave glace, nettoyage ...

Je leur demandé le d'enlever, j'étais capable de laver moi même mon véhicule, et je suis certain que les VE, même chez PSA, ne sont pas livrés batterie vide, et que ce tarif je voulais bien acheter un petit groupe électrogène et le faire tourner 1 h avant de repartir chez moi.

ça n'a pas du tout plu au vendeur ....

j'ai eu l'impression que ces 450€ était super commissionnés !

Par

C’est clair, nombre de concessionnaires qui pleurent pour les facturer alors que tu les refuses catégoriquement.

Par

En réponse à Superlorenzozo

Ahhh les fameux "frais de mise en route"... la bonne vieille arnaque...

Peut importe comment tu découpes le prix ça ne change rien au final.

Même si le pigeon préfèrera toujours un objet à 500 euros remisé à 300 euros, qu'un objet directement à 300 euros. C'est le concept des soldes du reste : on gonfle progressivement le prix 2 mois avant, et pendant les sodes on remet le prix classique et le pigeon croit faire une bonne affaire. Ces frais de mise en route servent juste à générer un avantage client bidon : "On peut faire un geste et vous offrir les frais de mise en route".

Les techniques commerciales de vendeur de canapé ou de télé-achat, ça ne marche dans les concessions car on a toujours mal orthographié ce mot, en réalité c'est un mot composé con-cession.

C'est comme les LLD (en dehors de professionnel), la cible c'est clairement les pigeons donc ils ont bien raison de sortir les techniques marketing de 1ière année de BEP Vente si ça fonctionne. :biggrin:

Par

En réponse à manu.lille

J'ai eu l'occasion d'avoir un devis pour un VE PSA, il y avait 450€ de frais de mise en route, avec le détail : un demi réservoir de carburant, niveaux d'huile du moteur, lave glace, nettoyage ...

Je leur demandé le d'enlever, j'étais capable de laver moi même mon véhicule, et je suis certain que les VE, même chez PSA, ne sont pas livrés batterie vide, et que ce tarif je voulais bien acheter un petit groupe électrogène et le faire tourner 1 h avant de repartir chez moi.

ça n'a pas du tout plu au vendeur ....

j'ai eu l'impression que ces 450€ était super commissionnés !

Alors là ils sont trop forts ”ben oui Monsieur, le carburant que l’on a mis dans votre VE, on l’a bien payé, et c’est très important d’avoir un bidon d’huile moteur pour faire l’appoint ”.

:beuh::beuh:

:eek::eek:

Par

Historiquement les fameux frais de mise en route concernait les véhicules anciens.

Il fallait recontrôler le véhicule en entier voir démonter certaines parties, revérifier l'état général, effectuer des opérations de maintenance et de fiabilisation post production comme devoir modifier certains éléments connus pour casser rapidement après usage ou revoir certains passages de durites et effectuer des vidanges. Les concessionnaires avaient donc du travail mécanique réel. Ajouter à cela un réel essai sur route assez conséquent.

Ca s'est transformé en une petite com' de passage... de plus en plus grosse pour moins en moins de choses.

Par

En réponse à Axel015

Peut importe comment tu découpes le prix ça ne change rien au final.

Même si le pigeon préfèrera toujours un objet à 500 euros remisé à 300 euros, qu'un objet directement à 300 euros. C'est le concept des soldes du reste : on gonfle progressivement le prix 2 mois avant, et pendant les sodes on remet le prix classique et le pigeon croit faire une bonne affaire. Ces frais de mise en route servent juste à générer un avantage client bidon : "On peut faire un geste et vous offrir les frais de mise en route".

Les techniques commerciales de vendeur de canapé ou de télé-achat, ça ne marche dans les concessions car on a toujours mal orthographié ce mot, en réalité c'est un mot composé con-cession.

C'est comme les LLD (en dehors de professionnel), la cible c'est clairement les pigeons donc ils ont bien raison de sortir les techniques marketing de 1ière année de BEP Vente si ça fonctionne. :biggrin:

C'est la technique Poltron e Sofa :buzz:

Par

Plus de 300e c'était le tarif que j'ai eu pour livraison du veh en France depuis l'Italie (veh thermique). Ça ne m'a pas choqué plus que ça à l'époque. Si le prix est inchangé en presque 10 ans c'est une bonne chose pour le client.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire