Publi info
 

Fiabilité du Renault Koleos : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Fiabilité du Renault Koleos : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Dates clés

  • Juin 2008 : commercialisation du Koleos
  • Octobre 2011 : premier restylage (face avant, bloc compteurs)
  • Septembre 2013 : deuxième restylage (bouclier avant, calandre, garnissages) 
  • Octobre 2015 : arrêt de commercialisation
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Le Renault Koleos a été, pendant  8 ans, le SUV compact de Renault, avant l'arrivée du Kadjar (un peu plus petit) et du Koleos 2, en 2017 (plus grand). Malgré cette longue carrière, il a rencontré un succès plus que modeste, et fait preuve d'une discrétion qui confine à la transparence. Au départ, sachez qu'il s'agit d'un modèle de la marque coréenne Samsung (propriété de Renault), le QM5, qui sous le blason Renault a été baptisé Koleos. 

Et malgré de qualités certaines, au premier rang desquelles un très grand confort, un équipement fourni, une bonne habitabilité et fiabilité, le tout accompagné de qualités routières pas du tout ridicules, il a connu les affres de la mévente. La faute, il faut le reconnaître, à un style un peu particulier, au mieux passe-partout, qui a poussé les clients potentiels vers d'autres modèles plus sexy, comme le Nissan Qashqai, ou à l'image de marque plus affirmée, comme le Volkswagen Tiguan. Il aurait mérité une esthétique plus en phase avec ses prestations, cela lui aurait évité cette trop grande transparence.

Par contre, un des effets bénéfiques de ce la, pour les acheteurs, est un prix des plus abordable à l'achat en seconde main. En effet, les cotes ont baissé vite et fort. Et de très bonnes affaires sont à faire pour ceux qui recherchent seulement un bon véhicule et pas un véhicule d'image.

 

Caradisiac a aimé

  • Le confort
  • L'habitabilité
  • L'équipement
  • Les prix en occasion
  • Le comportement rassurant
  • Les bonnes prestations en 4x4

Caradisiac n'a pas aimé

  • La présentation et l'esthétique fades
  • Le manque de dynamisme
  • Le hayon de coffre en deux parties

Nos versions préférées

  • 2.5 170 EXPRESSION 4X2
  • (2) 2.0 DCI 175 FAP INITIALE 4X4

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le confort : les suspensions sont calibrées très douces et souples, et absorbent avec efficacité toutes les irrégularités de la route. Le Koleos est le plus confortable pari ses concurrents.
  • L'habitabilité : que ce soit à l'avant ou à l'arrière, la place ne manque pas. Seul le volume de coffre (450 litres) apparaît moyen.
  • L'équipement : le bas de gamme est déjà bien doté, le milieu de gamme est complet et le haut de gamme riche. Bien sûr, pas trop de gadgets high-tech à cette époque, mais c'est pareil pour la concurrence.
  • Les prix en occasion : le manque d'intérêt envers le modèle fait que les tarifs en occasion sont très abordables.
  • Le comportement : si le Koleos n'est pas parmi les plus incisifs, sa tenue de route est très saine et son comportement rassurant et jamais piégeur.
  • Les prestations en 4x4 : disponible en 4x2 ou 4x4, le Koleos se débrouille bien hors bitume lorsqu'il adopte la deuxième solution. Merci au Nissan Qashqai qui lui prête cette transmission efficace.

Ce qui peut faire hésiter

  • Présentation est esthétique : à l'intérieur comme à l'extérieur, le SUV Renault ne déplace pas les foules. C'est sobre, assez fade, sans rien qui attire l'œil. Dommage.
  • Le manque de dynamisme : les suspensions souples et confortables ont un revers, le manque de dynamisme. Prise de roulis en virage et comportement pataud sont de la partie, le Koleos n'est pas fait pour hausser le rythme.
  • Le hayon en deux parties : censé améliorer l'accessibilité au coffre en abaissant le seuil de coffre, la partie basse du hayon est en fait peu pratique. Elle est longue et il faut la contourner pour déposer les bagages et ceux au fond du coffre deviennent plus difficiles à récupérer. 

3. Budget

Achat / Cote :

Les prix neufs du Koleos étaient dans la moyenne de la catégorie. Mais le manque d'acheteurs a rapidement fait venir les promos et en occasion, les cotes se sont effondrées. De bonnes affaires sont donc réalisables. Le premier prix de la (très rare) version essence sont autour de 9 000 €, mais ce n'est même pas représentatif, vu le peu d'annonces en ligne. En diesel, pour un kilométrage standard, le ticket d'entrée est de 6 000 € environ. Ce qui est 2 500 € moins cher qu'un Volkswagen Tiguan de même puissance et kilométrage. 

Consommation :

Le moteur essence peut être considéré comme gourmand. Mais il est suffisamment performant pour justifier sa consommation. Pour petit rouleur en tout cas. Les diesels sont plus sobres, mais restent au-dessus de la moyenne de la catégorie. Difficile de rester sous les 7,5 litres de moyenne avec un 2.0 dCi 150, pour peu que l'on fasse parfois de la ville. Les versions 4x4 consomment encore un bon 1/2 litre de plus. 

Assurance :

Malgré des valeurs résiduelles faibles, le Koleos est étonnamment un peu plus cher à assurer que la moyenne. Rien de rédhibitoire cependant car cela ne représente que quelques dizaines d'euros par an. 

Prix des pièces :

À ce chapitre, le Koleos souffle le chaud et le froid. Certaines pièces sont carrément hors de prix (embrayage, freinage), quand d'autres restent abordables (filtres, amortisseurs). Au final, le prix moyen des pièces est assez... moyen. 

Entretien :

Les intervalles d'entretien sont fixés tous les 20 000 km ou un an. Une périodicité assez courte. Mais les tarifs de main-d’œuvre sont assez faibles chez Renault, et si l'on mixe cela avec le fait que les diesels 2.0 dCi (98 % des modèles vendus) sont dotés d'une chaîne de distribution sans remplacement, les coûts d'utilisation sont au final acceptables.

4. Fiabilité

Description :

Globalement, le Koleos s'en sort plutôt bien. Il bénéficie des progrès de la marque Renault depuis 2005. Il faut toutefois faire attention, concernant le 2.0 dCi 150 et 175, à un souci potentiel de coussinets de bielles, qui peuvent conduire à une casse moteur. C'est un souci que l'on croyait réservé au 1.5 dCi, et rare sur le 2.0 dCi. Mais sous le capot du Koleos, on a quand même suffisamment de cas pour alerter les acheteurs potentiels. En dehors de ça, d'autres aléas existent, mais moins graves. La finition intérieure peut faire tiquer. Mais en proportion, les propriétaires satisfaits de leur modèle sont largement plus nombreux que les mécontents. Et si les défauts ici listés sont absents ou déjà résolus sur le modèle qui vous intéresse, il n'y a pas de contre-indication à l'achat. 

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Casses moteur. Comme le 1.5 dCi, le 2.0 dCi, monté dans le Koleos, peut connaître des soucis de coussinets de bielles qui, au pire, peuvent conduire à une casse moteur. En cause, un manque de lubrification. Pas aussi épidémique que pour le 1.5, mais suffisamment récurrent pour être signalé ici avec un gros warning. Renault prend en charge en partie les réparations, mais souvent il faut insister pour obtenir plus que la première prise en charge, insuffisante. En préventif, on peut remplacer les coussinets de bielle en cas de début de bruit sourd. Sinon, le remplacement du moteur est préconisé par Renault (en moyenne 9 000 € hors participation). 

Autres pannes ou faiblesses :

  • FAP. Le filtre à particule peut avoir du mal à se régénérer. S'ensuit l'allumage du voyant correspondant avec message d'alerte. Il faut alors rouler un moment sur autoroute à régime élevé, ou faire procéder à une régénération forcée en concession.
  • Climatisation. Un manque d'efficacité est possible. Il faut alors envisager le remplacement du compresseur.
  • Différentiel arrière. Sur les versions 4x4, possible défaillance prématurée du différentiel arrière (pont arrière), dès 60 000 km. Le remplacement est la seule solution. 

Aspect extérieur :

  • Rien à signaler de récurrent à ce chapitre. 

Finition intérieure :

  • Volant. Le volant cuir se détériore très rapidement, il pèle. À remplacer.
  • Levier de vitesses. Le soufflet de levier se craquelle et s'use prématurément. À remplacer également.
  • Poignées de portes. Les poignées de portes intérieures (celles de maintien, pas d'ouverture) sont recouvertes d'un pelliculage qui a tendance à se décoller rapidement.
  • Sièges. Les rebords d'assise, en similicuir, peuvent craqueler ou se déchirer.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Lève-vitres. Faiblesse fréquente des moteurs de lève-vitre s avant, surtout côté conducteur (le plus utilisé). Phénomène qui peut débuter par un fonctionnement aléatoire type faux contact. Le remplacement du moteur s'impose.
  • R-Link. Comme sur tous les modèles équipés, des bugs affectent fréquemment le système multimédia R-Link, lorsqu'il est présent. Il faut alors procéder à des reprogrammations.

Rappel de rectification en concession :

  • Juillet 2009 : rappel pour mise en place d'une protection sur un longeron et fixation d'un faisceau électrique pouvant être endommagé à son contact. Concerne les  modèles essence 2.5 sortis d'usine avant le 21 mai 2008, ainsi que les 2.0 dCi 150 et 175 ch. fabriqués jusqu'au 4 août 2008.
  • Décembre 2009 : rappel de 10 700 exemplaires sortis d'usine avant le 21 septembre 2009, pour pose d'une bride de maintien sur l'écrou de fixation de la colonne de direction sur la crémaillère.
  • Février 2012 : rappel d'une petite série de modèle fabriqués fin 2010. Risque de perte de l'assistance de direction. Remplacement d'une carte électronique.
  • Février 2013 : rappel de 10 400 exemplaires fabriqués entre janvier et novembre 2011, pour remplacement préventif d'un bras inférieur droit de suspension (risque de défaut de soudure).

5. Meilleures versions

En Essence : 2.5 170 EXPRESSION 4X2

En essence, pas le choix, c'est un 2.5 de 170 ch qui s'offre à vous, et basta. Il a du couple grâce à sa cylindrée importante, et ne s'en sort donc pas trop mal en performances. Mais il est glouton. Nous ne le recommandons qu'aux petits rouleurs, donc. Mais c'est le plus fiable de tous. Il est très rare en occasion, car il s'est peu vendu, et pendant peu de temps avant de disparaître du catalogue en France.
Commercialisation : 2009
Puissance fiscale : 11
Puissance réelle : 171
Emission de CO2 : 227 g/km
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En Diesel : (2) 2.0 DCI 175 FAP INITIALE 4X4

Quitte à prendre une occasion, et comme la décote est forte, on peut se faire plaisir et opter pour la version la plus puissante avec la finition la plus haut de gamme. Et un modèle 2012 aura bénéficié du premier restylage. Avec le 2.0 dCi 175, les performances sont de premier ordre, la consommation pas plus élevée qu'avec le 150 ch. La transmission intégrale fait consommer plus mais élève le niveau de sécurité, et permettra des escapades hors bitume en toute sérénité. La finition Initiale est superbement équipée. Alors, il n'y a plus que la fiabilité à surveiller (voir cette fiche)...
Commercialisation : 2012
Puissance fiscale : 10
Puissance réelle : 175
Emission de CO2 : 166 g/km
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Mots clés :

Modèles concurrents

 
Commentaires (133)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il est bien joli ce KOLEOS, mon copain en a loué un en dci 130, 5 L aux cent sur l' autoroute, il m' a rapporté un confort moelleux digne d' une DS de l' époque ..

Qui fait mieux aujourd' hui, qui ..??

Par

Qui résisteras à la possibilité de goûter au Koleos ? :tourne:

Par

En réponse à moulache

Il est bien joli ce KOLEOS, mon copain en a loué un en dci 130, 5 L aux cent sur l' autoroute, il m' a rapporté un confort moelleux digne d' une DS de l' époque ..

Qui fait mieux aujourd' hui, qui ..??

"Le SUV Renault ne déplace pas les foules. C'est sobre, assez fade, sans rien qui attire l'œil."

C'est étrange mouldu, tout le monde voit les VH Renault comme toi seul voit les VAG xD

Par

En réponse à zemik

Qui résisteras à la possibilité de goûter au Koleos ? :tourne:

Moi, moi, moi. Je rêve depuis un moment de ce magnifique carrosse

En plus bi-thon ça deconne plus !

:buzz:

Déjà beaucoup trop loin...

Par

On appréciera tout particulièrement le chapitre sur la finition intérieure : pour résumer, y a tout qui part en miettes... :biggrin:

Par

Au chapitre de la caisse qui te donne envie de te pendre sur le champ, voilà un concurrent on ne peut plus sérieux ! :-)

Par Profil supprimé

Un "machin" invendable et invendu.

Même l'empire du Milieu lui fait la moue.

Kinenveut?

Par Profil supprimé

En réponse à ZBanGBanG

"Le SUV Renault ne déplace pas les foules. C'est sobre, assez fade, sans rien qui attire l'œil."

C'est étrange mouldu, tout le monde voit les VH Renault comme toi seul voit les VAG xD

De l'aveu même du jpurnaliiste ce véhicule n'a pas d'image (3ème paragraphe)r

Par

En réponse à Baboulinet64

Moi, moi, moi. Je rêve depuis un moment de ce magnifique carrosse

En plus bi-thon ça deconne plus !

:buzz:

Déjà beaucoup trop loin...

j'ai oui dire que le parfum "senteurs marines" mis autour du rétroviseur serait conseillé pour la ventes :biggrin:

je suis déjà parti :coucou:

Par

Je dois dire que même le 3008 de première génération était plus jolie.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire