Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiches techniques Skoda Octavia 4 de 2022

Affiner votre recherche :

Versions
IV 1.0 TSI 110 ACTIVE
IV 1.0 TSI 110 ACTIVE BV6
IV 1.0 TSI 110 AMBITION
IV 1.0 TSI 110 AMBITION BV6
IV 1.0 TSI 110 BUSINESS
IV 1.0 TSI 110 BUSINESS BV6
IV 1.0 TSI MHEV E-TEC 110 AMBITION DSG7
IV 1.0 TSI MHEV E-TEC 110 BUSINESS DSG7
IV 1.0 TSI MHEV E-TEC 110 CH BUSINESS DSG7
IV 1.0 TSI MHEV E-TEC 110 CH STYLE DSG7
IV 1.0 TSI MHEV E-TEC 110 STYLE DSG7
IV 1.4 TSI PHEV IV 204 AMBITION DSG6E
IV 1.4 TSI PHEV IV 204 AMBITION DSG6E
IV 1.4 TSI PHEV IV 204 BUSINESS DSG6E
IV 1.4 TSI PHEV IV 204 BUSINESS DSG6E
IV 1.4 TSI PHEV IV 204 SPORTLINE DSG6E
IV 1.4 TSI PHEV IV 204 SPORTLINE DSG6E
IV 1.4 TSI PHEV IV 204 STYLE DSG6E
IV 1.4 TSI PHEV IV 204 STYLE DSG6E
Devis assurance autoFinancement
IV 1.5 TGI 131 AMBITION DSG7
IV 1.5 TGI 131 BUSINESS DSG7
IV 1.5 TGI G-TEC 131 AMBITION DSG7
IV 1.5 TGI G-TEC 131 BUSINESS DSG7
IV 1.5 TSI 150 ACT AMBITION
IV 1.5 TSI 150 ACT BUSINESS
IV 1.5 TSI 150 AMBITION BV6
IV 1.5 TSI 150 BUSINESS BV6
IV 1.5 TSI 150 STYLE BV6
IV 1.5 TSI MHEV E-TEC 150 ACT DSG7 BUSINESS
IV 1.5 TSI MHEV E-TEC 150 ACT DSG7 SPORTLINE
IV 1.5 TSI MHEV E-TEC 150 ACT DSG7 STYLE
IV 1.5 TSI MHEV E-TEC 150 AMBITION DSG7
IV 1.5 TSI MHEV E-TEC 150 BUSINESS DSG7
IV 1.5 TSI MHEV E-TEC 150 SPORTLINE DSG7
IV 1.5 TSI MHEV E-TEC 150 STYLE DSG7
IV 2.0 TDI 116 ACTIVE BV6
IV 2.0 TDI 116 AMBITION
IV 2.0 TDI 116 AMBITION BV6
Devis assurance autoFinancement
IV 2.0 TDI 116 AMBITION DSG7
IV 2.0 TDI 116 BUSINESS
IV 2.0 TDI 116 BUSINESS BV6
IV 2.0 TDI 116 BUSINESS DSG7
IV 2.0 TDI 116 SPORTLINE DSG7
IV 2.0 TDI 116 STYLE DSG7
IV 2.0 TDI 150 4X4 AMBITION DSG7
IV 2.0 TDI 150 4X4 BUSINESS DSG7
IV 2.0 TDI 150 4X4 SPORTLINE DSG7
IV 2.0 TDI 150 4X4 STYLE DSG7
IV 2.0 TDI 150 AMBITION BV6
IV 2.0 TDI 150 AMBITION DSG7
IV 2.0 TDI 150 BUSINESS BV6
IV 2.0 TDI 150 BUSINESS DSG7
IV 2.0 TDI 150 SPORTLINE DSG7
IV 2.0 TDI 150 STYLE BV6
IV 2.0 TDI 150 STYLE DSG7
IV 2.0 TDI 200 4X4 DSG7 STYLE
IV 2.0 TDI 200 4X4 SPORTLINE DSG7
Devis assurance autoFinancement
IV 2.0 TSI 190 SPORTLINE DSG7
IV 2.0 TSI 190 STYLE DSG7
IV 2.0 TSI 245 RS DSG7

Toutes les Skoda Octavia 4 par année de commercialisation

Toutes les fiches techniques

SPONSORISE

Avis Skoda Octavia 4

Octavia 4 IV 1.0 TSI MHEV E-TEC 110 AMBITION DSG7 (2022)

Par HPE le 05/10/2022

Je fais un petit retour après 20.000 km d'utilisation d'une Skoda Octavia Ambition 1.0 TSI m-HEV 110 ch DSG7.(Ecrit le 27/09/2022 - Immatriculation de la voiture le 16/11/2021)J’ai acheté l’Octavia Ambition 1.0 TSI m-HEV 110 ch DSG7.Mon profil : 63 ans, chef de (petite) entreprise, conducteur tranquille, très sensible à l’écologie, amoureux de l’esthétique. Je travaille chez moi. J'habite dans une petite ville. La voiture est utilisée pour de grands trajets pour voir la famille sur le territoire national et pour les courses ou promenades proches.J’ai eu successivement dans ma vie 2CV, 205 Junior (parce que pas riche), WV Passat Diesel (parce que 2 enfants), Toyota Corolla Verso Essence (parce que les enfants grandissaient), VW Polo V (parce que nous habitions une grande ville et que ma femme voulait une voiture facile à conduire). Je dirais que c'était à mon tour de choisir... Or en vieillissant on veut un peu de confort et on ne supporte d’avoir les jambes de travers quand on conduit, cas si fréquent avec les petites voitures et rarement mentionné dans les analyses qui sont faites…Je fais un retour sur Caradisiac pour deux raisons :- d’abord la lecture des commentaires des uns et des autres sur ce site m’a été utile au moment de l’achat et je suis heureux de rendre ce qu’on m’a donné,- ensuite je suis vraiment très content d’avoir acheté cette voiture et je voulais donner un coup de chapeau à chez Skoda.Au moment de l’achat j’ai hésité entre une voiture électrique et une voiture à essence. C’est la faible autonomie des voitures électriques comparé à un prix encore astronomique qui m’a engagé sur l’achat d’une voiture à essence.Je voulais trouver une voiture qui ne soit pas trop chère, soit la plus respectueuse possible de l’environnement avec une consommation limitée.J’ai trouvé avec cette Octavia exactement ce que je cherchais.La voiture est très facile à conduire : en dépit du fait qu’elle est beaucoup plus grande que la Polo V on a la même sensation de conduire une voiture facile à maîtriser avec une visibilité à l’avant très ouverte, et pas cette désagréable impression de conduire un buffet Henri II que j’avais avec la Toyota Corolla Verso. La voiture est juste un peu plus lourde dans les virages tendus. Pour le reste l’impression de maniabilité est la même. Ma femme est contente (il en faut).Au fonctionnement la voiture est très silencieuse et on a vaguement l’impression que quelque chose ronronne sous le capot lorsque la route monte un peu. La suspension amortit très bien. On passe les petits cahots sans que la voiture bouge ; disons qu’on ressent plus des ondulations longues que des secousses. C’est très agréable et je n’ai jamais eu de voiture aussi confortable.Le moteur avec ses 3 cylindres est un petit moteur, mais il est parfaitement assisté par une micro-hybridation qui se recharge dès qu’on commence à freiner. L’électricité est envoyée dans une batterie mal cachée sous le siège du passager avant (on voit une bosse quand on tire le siège à fond vers l’arrière). Un moteur électrique aide dans les cas de besoin d’accélération rapide, pour un démarrage un peu vif ou un dépassement qui demande un peu de pêche. L’électricité est employée aussi pour ranimer le moteur après une des très nombreuses situations de roue libre où le moteur s’éteint carrément sur la route (moment écologique extrêmement jouissif). Ainsi le redémarrage du moteur en route est parfaitement silencieux et sans aucune vibration.Ce mode d’hybridation fondé sur la récupération d’énergie perdue dans les descentes me convient par son intelligence. Je trouve que le transport de grosses batteries lourdes en permanence dans les voitures hybrides est d’une profonde débilité.Parlons du meilleur. J’adore essayer de dépenser le moins d’essence possible. Je trouve que cela distrait dans les longs voyages ; y penser invite à une conduite apaisée et non-agressive. J’ai donc une conduite vraiment écolo. Si vous êtes comme moi, cette voiture est un régal. Vous roulez dans une voiture qui est très confortable, a l’air d’une limousine de luxe et… après 20.000 km, les chiffres tombent, vous faites du 4,3l au cent de moyenne. Autrement dit, je dépense plus d’un litre au cent de moins qu’avec ma Polo V dont je trouvais qu’elle avait déjà un appétit d’oiseau. Si j’ajoute à cela que l’assurance ne me coûte que 100 € de plus par an (je suis au maximum de bonus), j’ai l’impression d’être économe, malgré le fait que j’ai aussi le sentiment de rouler dans une voiture haut-de-gamme.Sur ce dernier point, je suis très sensible à l’esthétique des véhicules. Je trouve que la plupart des gros SUV, beaucoup trop haut pour rentrer convenablement dans l’air, sont de laides aberrations anti-écologiques. J’aurais sincèrement honte d’en conduire un. Cette voiture aux lignes tendues et discrètes m’est philosophiquement et écologiquement agréable. A l’intérieur les lignes sont également très simples et justes. Les matériaux sont souvent beaux là où il faut, et on tarde à remarquer qu’il y a des plastiques un peu simples à certains endroits. Attention quand même, rien à voir avec certains plastiques minables de chez Toyota qui se rayent affreusement. C’est du solide et du bien conçu. On a la satisfaction d’entrer dans un véhicule conçu par des gens intelligents qui ont le sens des priorités. J'ai voyagé ce week-end dans la BMW série 5 hybride d'un cousin. C'est sûr que le luxe des matériaux y est bien meilleur, mais on frise le tapage visuel, tant tout cela manque de goût. Quand je suis revenu dans mon Octavia après, j'ai vu qu'il y avait plus de plastique, mais l'esthétique est aussi naturellement austère et rationnelle ; la voiture au total m'a semblé très cohérente. Quant au silence intérieur, il n'est pas vraiment meilleur dans la BMW ce qui m'a étonné.Comme j’aime la sobriété et l’esthétique, je me suis contenté d’un modèle Ambition (configuration C7ATYQ99 du configurateur Skoda) parce que je trouvais que l’écran d’info divertissement central, plus petit, était bien mieux intégré à la console centrale que l'écran des modèles supérieurs qui me semble trop monter au-dessus du tableau de bord.Dans la configuration j’ai demandé trois suppléments : l’intérieur mélangé cuir/tissu, vraiment du plus bel effet, et, pour ma femme, le Park Assist, qu’elle n’utilise pas. J’ai moi-même lu plusieurs fois la notice, tenté d’en faire une routine en travaillant l’affaire sur les parkings des supermarchés en surveillant qu’aucun vigile ne détecte mon comportement suspect… peine perdue, cela marche, mais n’est pas un accessoire d’emploi suffisamment évident pour entrer dans mes mœurs, probablement encore trop primitives.J’ajoute que je n’ai pas d’écran de recul. Je recule au radar de recul et à l’œil, et l'option de caméra à l'arrière ne me manque pas.Ma femme a voulu également les rideaux pare-soleil à l’arrière et aux portières arrières. Je n’étais pas pour, adorant les voitures silencieuses et pensant que cela allait ajouter des chuintements et des cliquetis ; mais c’est une bonne option très agréable et parfaitement silencieuse. Cela protège du soleil sans enlever la vue, donc à recommander.Le confort des sièges à l’avant est parfait et la position de conduite irréprochable. C’est bien simple je n’ai plus mal au dos après un long trajet (cela change de ma Polo) et j’envisage les voyages au long cours sans aucune crainte. A l’arrière il me semble que c’est un peu moins confortable : peut-être le dossier n’est-il pas assez incliné vers l’arrière pour ma morphologie (petit tronc, grande jambes – qui ne sont toutefois pas gênées du tout) ? Où est-ce le fait d’être assez bas avec peu de visibilité vers l’avant ? Sur ce point de vue pas de doute, une BMW Série V est plus agréable.Le coffre : parlons plutôt de soute. C’est gigantesque. C’est impossible de le remplir avec les bagages de deux personnes (les enfants sont partis). L’ouverture du coffre va jusqu’au pavillon si bien que je ne vois pas bien l’intérêt d’acheter un break, à part consommer 0,8l d’essence de plus au 100, avoir plus de bruit dans l’habitacle, donner 1200 € de plus à l’achat et avoir une voiture moins jolie. On entasse dans ce coffre gigantesque, au plancher toutefois pas tout à fait plat puisque les dossiers se couchent sur les assises, une quantité phénoménale de déchets divers lorsqu’on va au centre de tri.Attention toutefois lorsque vous ouvrez le coffre dans un garage souterrain : le coffre monte très haut et peut toucher le ciment du plafond ! Une poignée très solide a d’ailleurs été prévue pour aller le chercher lorsqu’il est en position haute et ma femme, qui ne mesure qu'un mètre soixante, y arrive. Parlons à présent des quelques points qui peuvent gêner ou fâcher.Fâcher d’abord : il y en a pour moi un seul, souligné par de nombreux utilisateurs, et il faudrait vraiment que Skoda fasse une mise à jour là-dessus. Je ne me sers du Lane Assist que sur l’autoroute, où c’est un accessoire utile. Mais le Lane Assist est toujours présent au démarrage, même si on l’a enlevé dans le trajet précédent. Si bien qu’il faut à chaque fois, au démarrage, le décocher à l’écran. C’est juste crétin. Gêner ensuite : Cette voiture est ma première voiture automatique. Rien à dire sur ce point, le passage des vitesses est absolument parfait, très agréable et sans aucune secousse. Je ne reviendrais plus jamais à des voitures à changement de vitesse manuel. Mais, combiné à l’assistance électrique, il y a une sensation au début de perte de proximité avec la route, le sentiment que quelque chose est interposé entre vous et elle, que vos gestes de conduite n’ont pas une incidence directe et instantanée sur votre situation par rapport à la route. Ce sentiment est particulièrement vif si vous êtes assez bête pour tenter un démarrage de type vingt-quatre-heures-du-Mans en partant de zéro. La voiture fait un beau tintamarre, vous avez l’impression que des tas de systèmes se mettent en route quand ils veulent et vous tirent et poussent comme ils peuvent… c’est assez étrange. Vous ne le faites donc qu’une fois, pour avoir fait le test, et ne le ferez jamais plus, en gardant un souvenir cuisant. Avec le temps et au bout de 20.000 km, je dois dire que j’ai fini par mieux comprendre la complexité de ma voiture. J’y suis habitué, et j’apprécie désormais son caractère un peu particulier ; que je respecte parce qu’elle a parfois plus le sens de l’écologie encore plus que moi. Je pourrais dire aussi que je ne me sens jamais seul au volant, on conduit à deux avec la voiture. C’est une voiture parfaite pour la conduite douce et raisonnable. Mais les excités devront passer leur chemin ! Ce modèle n’est définitivement pas fait pour eux !J’ai lu pas mal de critiques sur le système d’info divertissement. Je n’ai pas grand-chose à dire là-dessus. J’ai beaucoup travaillé dans l’informatique. Alors c’est vrai que parfois brancher un téléphone et son GPS est un peu compliqué, qu’il peut y avoir de petits plantages… mais une fois qu’on a trouvé comment passer l’obstacle, on refait comme la veille et c’est bon. J’ai été par contre surpris d’une chose, que je signale donc : il n’y a pas prise allume-cigare au tableau de bord. Elle est dans le coffre arrière, côté conducteur. Pour moi qui était un grand adepte du GPS Garmin, ça a été une irritation. J’ai commencé par m’acheter un long câble que je passais par la trappe à ski avant de modifier définitivement mes habitudes et de passer au GPS de téléphone. Il y a des prises USB 4 à pas mal d’endroits et tous les passagers peuvent vraiment se brancher de partout, y compris à l’arrière, sur la bouche de climatisation où ils peuvent même faire leur propre réglage de température.La tôle enfin est moins qualitative que celle de ma Polo V. On voit nettement à l’œil que le matériau est plus mince. Même si cela joue bien entendu positivement sur le poids, c’est un petit motif d’inquiétude pour des gens comme moi qui achètent neuf et gardent leur voiture jusqu’au bout. Si je dois faire un bilan final.C’est la meilleure voiture que j’ai jamais eue. C’est vraiment une grande routière, taillée pour les longs parcours. Elle est paisible, silencieuse, confortable ; en ville, malgré sa taille, elle se conduit très bien parce que la visibilité à l’avant est excellente et on n’a pas ce sentiment irritant de ne jamais maîtriser tout à fait sa largeur (comme avec les SUV). Elle permet de diminuer son empreinte écologique au changement de voiture en améliorant énormément à la fois le confort et le sentiment de rouler avec une voiture déjà luxueuse, alors qu’elle ne revient pas cher et que sa consommation est à proprement parler incroyable. Ce dernier point m'étant fondamental, avec le silence et le confort. Conçue et réalisée avec intelligence cette voiture porte, me semble-t-il, la philosophie d’un monde qui vient. Elle doit être conduite avec sérénité et ne plaira pas à des gens qui veulent piloter un bolide. Ce n'est bien sûr pas pour eux que j'écris ce texte !

Forum Skoda Octavia 4