Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Opel Corsa E OPC (2015 – 2018), un éclair final réussi, dès 12 000 €

Malgré sa puissance accrue, la Corsa E OPC se révèle pourtant plus efficace et aboutie que toutes ses devancières. C’est aussi la dernière petite Opel sportive avant longtemps : à saisir maintenant !

Allure délibérément sportive pour l'Opel Corsa OPC, qui ne cache aucunement ses ambitions sportives.
Allure délibérément sportive pour l'Opel Corsa OPC, qui ne cache aucunement ses ambitions sportives.

 

Les collectionnables, c’est quoi ?

Ce sont des autos revêtant un intérêt particulier, donc méritant d’être préservées. Pas forcément anciennes, elles existent pourtant en quantité définie, soit parce que le constructeur en a décidé ainsi, soit parce que leur production est arrêtée. Ensuite, elles profitent de particularités qui les rendent spécialement désirables : une motorisation, un châssis, un design, ou un concept. Enfin, elles sont susceptibles de voir leur cote augmenter. Un argument supplémentaire pour les collectionner avant tout le monde !

Pourquoi l'Opel Corsa E OPC est-elle collectionnable ?

La dernière des Corsa OPC est aussi la meilleure. Plus puissante que jamais et profitant des enseignements de sa devancière, dont elle est une évolution, elle arrive à une belle homogénéité. De surcroît, ayant été produite très peu de temps, cette Corsa demeure relatviement rare sur le marché. Enfin, elle représente une catégorie d'autos qui a pratiquement disparu, celle des petites sportives, des héritières des GTI (ou GSI).

 

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Le rapprochement Fiat-GM, opéré à la fin des années 90, aura été très profitable pour Opel, alors propriété du groupe américain. En effet, le Blitz a pu avoir accès à la banque technique de la marque italienne, où  Opel a trouvé une plateforme pour sa  Corsa de quatrième de génération. Sortie en 2006, celle-ci récupère, en effet, toute la structure de la Fiat Grande Punto.

Apparue en 2014, l'Opeln Corsa E reprend, comme la D sa devancière, la structure de la Fiat Grande Punto.
Apparue en 2014, l'Opeln Corsa E reprend, comme la D sa devancière, la structure de la Fiat Grande Punto.

Une base qui servira longtemps puisqu’on va la retrouver sous la robe de la Corsa E, apparue en 2014, au Mondial de Paris. Dès février 2015, la petite germanique à la structure italienne et à la fabrication espagnole se décline, comme sa devancière, en version sportive OPC. Elle en récupère le bloc 1,6 l turbo, en le poussant à 207 ch, contre 192 ch précédemment. Surtout, d’après Volker Strycek, patron d’OPC, ce moteur accepterait de grimper jusqu'à 250 ch sans problème.

Attelé à une boîte 6, il emmène la Corsa OPC à 230 km/h, tout en la catapultant à 100 km/h en 6,8 s. De jolis chronos, malgré le poids de 1 293 kg. De surcroît, vu la motricité évanescente de l’ancienne OPC, on attend sa successeure au tournant. Mais, Opel l’a dotée d’amortisseurs Koni FSD dont la dureté varie en fonction de la fréquence de battement des roues, et surtout, d’un différentiel à glissement limité Drexler… en option.

Boucliers spécifiques, jupes latérales, jantes de 18, assiette abaissée de 10 mm, l'Opel Corsa E OPC se distingue nettement des autres versions.
Boucliers spécifiques, jupes latérales, jantes de 18, assiette abaissée de 10 mm, l'Opel Corsa E OPC se distingue nettement des autres versions.

Celui-ci apparaît au sein d’un pack Performance facturé 2 000 €, comprenant aussi des pneus Michelin Pilot Supersport, des réglages de suspension spécifiques et des étriers avant Brembo à 4 pistons. Ces derniers pincent des disques de 330 mm à l’avant (308 mm sans le pack), mais les épures de suspension demeurent classiques : jambes McPherson à l’avant (sans pivot découplé) et essieu de torsion à l’arrière. A première vue, de quoi lutter efficacement contre les Peugeot 208 GTI, Renault Clio IV RS et autre VW Polo GTI.

A l'arrière, l'Opel Corsa E OPC, ici en 2015, se distingue par son aileron et sa double sortie d'échappement Remus.
A l'arrière, l'Opel Corsa E OPC, ici en 2015, se distingue par son aileron et sa double sortie d'échappement Remus.

Le prix ? 23 800 €, plus 2 200 € de malus CO2 car la petite est portée sur la boisson, soit 26 000 € (29 200 € actuels selon l’Insee). A ce prix on a droit à la clim auto, au régulateur de vitesse actif, au Bluetooth, aux projecteurs automatiques, ainsi qu’aux Recaro chauffants. Pas mal, même si le seul GPS qu’on puisse obtenir reste celui de son smartphone, utilisable via l’écran tactile de l’Opel. Celle-ci n’aura pas le temps d’être restylée : elle est retirée dès 2018, sa remplaçante, une Peugeot 208 recarrossée, arrivant en 2019. Sans mécanique réellement puissante...

De série, l'Opel Corsa E OPC reçoit des projecteurs au xénon.
De série, l'Opel Corsa E OPC reçoit des projecteurs au xénon.

Combien ça coûte ?

Le prix plancher pour une Corsa E OPC en bon état se situe à 12 000 €. A ce tarif, on a une auto avoisinant les 150 000 km. A 15 000 €, le kilométrage tombe à 80 000 km, et à 18 000 €, on déniche une auto de 50 000 km. Le pack Performance peut majorer ces montants de 1 000 €.

L'Opel Corsa E OPC se signale par une grille de capot, un détail unique dans la catégorie, en 2015.
L'Opel Corsa E OPC se signale par une grille de capot, un détail unique dans la catégorie, en 2015.

Quelle version choisir ?

Comme il profite nettement aux qualités dynamiques, le pack Performance constitue un plus vraiment intéressant.

Grâce à ses gros freins, son différentiel à glissement limité et sa suspension optimisée, le pak Performance profite grandement à l'Opel Corsa E OPC.
Grâce à ses gros freins, son différentiel à glissement limité et sa suspension optimisée, le pak Performance profite grandement à l'Opel Corsa E OPC.

Les versions collector

Là encore, les exemplaires dotés du pack Performance, s’imposent, surtout à très faible kilométrage et dotés d’un maximum d’options, comme la sellerie cuir et le toit panoramique. Pas facile à trouver !

Largement éprouvé, le moteur 1,6 l turbo de l'Opel Corsa E OPC se montre très fiable. Le fait qu'il se passe d'injection directe profite aussi à son endurance.
Largement éprouvé, le moteur 1,6 l turbo de l'Opel Corsa E OPC se montre très fiable. Le fait qu'il se passe d'injection directe profite aussi à son endurance.

Que surveiller ?

Récupérant la base technique de la Corsa D, la E OPC a bénéficié des enseignements de sa devancière. En conséquence, elle fait preuve d’une excellente fiabilité, ne souffrant d’aucun point faible notoire et récurrent : les soucis de pistons et de boîte observés sur la D, surtout quand elle a été préparée, appartiennent manifestement au passé.

Le fait qu’elle soit encore récente joue, certes, en sa faveur, mais les remontées de problèmes sont rares. Comme des rappels ont eu lieu, optez pour des autos suivies en concession, et surtout entretenues avec soin (courroie de distribution changées en temps et en heure, vidanges régulières, temps de chauffe et de refroidissement respectés).

Dynamiquement, l'Opel Corsa E OPC profite de la rigueur comportementale qui manquait à sa devancière.
Dynamiquement, l'Opel Corsa E OPC profite de la rigueur comportementale qui manquait à sa devancière.

Au volant

A bord de la Corsa E, on apprécie la finition soignée, alors que la position de conduite se révèle impeccable. De plus, le siège Recaro surprend par son excellent confort. Néanmoins, on regrette la pauvreté de l’instrumentation, même si on a enfin droit à une jauge de température d’eau ! En ville, le moteur apparaît souple et docile, alors que sur route, il fait parler la poudre.

Présentation et finition séduisantes pour l'Opel Corsa E OPC, mais si l'équipement est riche, l'instrumentation demeure réduite.
Présentation et finition séduisantes pour l'Opel Corsa E OPC, mais si l'équipement est riche, l'instrumentation demeure réduite.

Cela dit, plus lisse dans son comportement que celui de la précédente OPC, il laisse croire que les performances sont moindres, mais il n’en est rien. L'Opel marche fort ! On sera toutefois déçu par la sonorité quelconque du moteur, malgré l’échappement Remus, et son manque d’appétence pour les hauts régimes. Toutefois, là où la Corsa E fait vraiment la différence face à sa devancière, c’est par son châssis. Avec le pack Performance, elle profite d’une excellente motricité, d’une belle précision générale et surtout, d’un excellent amortissement.

De série, l'Opel Corsa E OPC bénéficie d'excellents baquets Recaro, leur revêtement tout cuir restant en supplément.
De série, l'Opel Corsa E OPC bénéficie d'excellents baquets Recaro, leur revêtement tout cuir restant en supplément.

Ainsi, on obtient une auto à la fois confortable en usage courant et très efficace en conduite sportive. Et ce, même sur mauvaise route, ce qui est inédit pour une Corsa OPC ! La poupe paraît cela dit un peu sage : elle ne se place que quand on brusque l’Opel au freinage en inscription. Heureusement, la direction et la commande de boîte procurent un certain agrément, tandis que le freinage se montre efficace.

En somme, cette Corsa OPC étonne par son homogénéité et son aisance dans tous les compartiments de jeu. La consommation moyenne s’établit à 8,6 l/100 km en usage courant, mais passe aisément les 13 l/100 km dès qu’on roule un peu fort…

 

L’alternative youngtimer

Opel Corsa GSI (1987 – 1993)

Apparue en 1987, l'Opel Corsa GSI, quoique moins puissante que ses rivales, a su s'attirer quelque sympathie grâce à son efficacité meilleure que prévue et son prix contenu.
Apparue en 1987, l'Opel Corsa GSI, quoique moins puissante que ses rivales, a su s'attirer quelque sympathie grâce à son efficacité meilleure que prévue et son prix contenu.

Malgré sa relative timidité face aux ténors de la catégorie des GTI par sa puissance (100 ch), la Corsa GSI ne démérite pas. Légère (820 kg) et nantie d’une boîte bien étagée, elle frôle les 190 km/h et passe les 100 km/h en 9,8 s. Fermement suspendue, elle affiche une certaine efficacité dynamique, même si elle n’aime pas les aspérités. Malheureusement, malgré son restylage de 1990, elle stagnera à 100 ch, alors que ses concurrentes ne cesseront de se muscler. Elle termine sa carrière en 1993, sans se faire remarquer. A partir de 5 500 €.

 

Opel Corsa E OPC (2015), la fiche technique

Moteur : 4 cylindres en ligne, 1 598 cm3

Alimentation : injection électronique, turbo

Suspension : jambes McPherson, triangles, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs, barre antiroulis (AV) ; essieu de torsion, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs, barre antiroulis (AR)

Transmission : boîte 6 manuelle, traction

Puissance : 207 ch à 5 800 tr/min

Couple : 280 Nm à 1 900 tr/min

Poids : 1 293 kg

Vitesse maxi : 230 km/h (donnée constructeur)

0 à 100 km/h : 6,8 s (donnée constructeur)

 

> Pour trouver des annonces d'Opel Corsa OPC, rendez-vous sur le site de La Centrale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots clés :

En savoir plus sur : Opel Corsa 5 Opc

Opel Corsa 5 Opc

SPONSORISE

Avis Opel Corsa 5 Opc

Essais Opel Corsa 5 Opc

Forum Opel Corsa 5 Opc

Commentaires ()

Déposer un commentaire