;
X

Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus


Essai - Hyundai Genesis coupé : pour l'image

Alexandre Bataille

Publié dans Nouveautés > RestylingAugmenter la policeDiminuer la police

par

Pourtant fraîchement débarqué sur le Vieux Continent (depuis 2011), le coupé Genesis n’aura pas attendu longtemps avant de se refaire une beauté. De légères retouches stylistiques accompagnent une évolution du gros V6 avec pour ambition de titiller le 370Z. Suffisant ?

À peine un an de commercialisation et le gros coupé coréen change de forme. Ce restylage de surface vise essentiellement à asseoir l’image de marque de Hyundai sur le Vieux Continent. Rappelons que le coréen a récemment modernisé sa gamme et renouvelé pas moins d’une demi-douzaine de véhicules (Veloster, i40, i30, Santa Fe, etc.). Le Genesis coupé qui vient coiffer la gamme du constructeur en Europe et en France se devait d’être un tant soit peu au goût du jour.
Essai - Hyundai Genesis coupé : pour l'imageHyundai n’a donc pas réinvesti des millions d’euros dans la conception de son coupé. Cette structure (propulsion à moteur avant, habitacle 2+2 et pont autobloquant) faisant recette depuis des décennies, le constructeur s’est contenté d’essuyer les plâtres en revisitant la plastique du Genesis. La face a été rendue plus agressive via des optiques et un capot retravaillés. La partie arrière adopte quant à elle une nouvelle signature visuelle, beaucoup plus moderne, l’ensemble souligné par d’énormes jantes de 19’’. Un résultat spectaculaire qui fait recette auprès de passants. Nul doute que vous serez remarqués, voir même questionnés sur l’origine du modèle.
Dans l’habitacle, exit les plastiques durs et clinquants, place à des matériaux moussés, surpiqués, de bien meilleure facture qu’auparavant. Le Genesis est dans la même veine que la gamme au registre de la qualité : en progrès. L’architecture de la planche de bord et la position de conduite n’ont rien de sportif. Seuls quelques notes d’alu et 3 manomètres (sur la position du papillon d’admission, le couple instantané et la température d’huile) nous rappellent vaguement que l’on est à bord d’une voiture de sport. Face à un radical Nissan 370 Z, le Genesis fait figure de coupé GT. Toutefois le coréen nous gratifie de deux places supplémentaires à l’arrière. Il s’agit même un peu plus que du dépannage, puisque certains concurrents comme la Camaro ou le G37 coupe s’avèrent moins accueillants. Le coffre lui dispose d’une capacité de 332 litres, mais attention, son couvercle est étroit. Mis bout à bout, ces paramètres rendent le Genesis polyvalent et plus apte à affronter la vie quotidienne.

Pour en savoir plus sur Hyundai Genesis Coupe

Modèles concurrents

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 07 Janvier 2013 à 11h10

    :up: :peur: HORRIBLE :peur: :up:

    Alerter Répondre

  • Par ericjeune le 07 Janvier 2013 à 11h20

    D'après les photos, sa planche de bord à la finition, disons, pas du tout au niveau, lui fait beaucoup de mal ...

    Alerter Répondre

  • Par ericjeune le 07 Janvier 2013 à 11h24

    Le "bruit" et le vignettage sont juste hallucinants sur la première photo ...

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 07 Janvier 2013 à 11h26

    avec ce volant de merde, on ne voit rien du compteur.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 07 Janvier 2013 à 11h32

    c'est moins moche que todi béhéme mais cela reste du low cost.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 07 Janvier 2013 à 11h34

    j'aime pas l'avant mais larriere est plutot pas mal

    Alerter Répondre

  • Par abasc le 07 Janvier 2013 à 11h46

    Esthétiquement, à l'intérieur comme à l'extérieur, il est plus réussi que l'ancien. Un coupé de 350ch à moins de 40k€ avec un équipement aussi complet, c'est rare, si l'on excepte la Camaro. Je tiens d'ailleurs à préciser que le GPS n'existe pas non plus sur la Camaro ...

     
    Mais il est certain que si on a un peu plus de moyens, il vaut mieux investir dans une Infiniti G37 Coupé, avec un excellent V6 320ch BVA7, dès 48000€ dans une finition de base extrêmement bien dotée (acces demarrage sans clé, feux xénon, toit ouvrant, sieges cuir chauffants, jantes 18'). A noter qu'elle reçoit des roues arrières directrices dès la finition S (2000€ de plus, avec pas mal d'éléments de sportivité). Surtout, elle possède 5 places, contre seulement 4 pour la Genesis.

     
    PS : nous sommes en 2013, mettez à jour les malus ...

     

    Alerter Répondre

  • Par Pikcel Project le 07 Janvier 2013 à 11h48

    On dirait un reportage avec iphone et flash auto :w

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 07 Janvier 2013 à 12h10

    Bof. Je la trouve quelconque. L'intérieur est bien.

    Alerter Répondre

  • Par roc et gravillon le 07 Janvier 2013 à 12h32

    Eh.... Grand Bataille, tu t'es pris les Adidas dans le tapis....
    le malus sur cette auto ( émission plus de 200 g CO²/km ) est désormais de 6 000 €.

     
    Autant dire qu'on n'est pas prêt d'en croiser un sur la route.....

    Alerter Répondre

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.