Le Citroën C3 Picasso avait misé sur le pare-brise panoramique, l’Opel Meriva sur les portes antagonistes. Ford, qui débarque tardivement sur le segment des minispaces avec le B-Max, pousse le vice encore plus loin avec les portes coulissantes arrière sans montant central.

Essai  vidéo - Ford B-Max : fournisseur d'accès

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Ford B-max

98 g/km - Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Ford B-max

Mars 2012

Dans un marché aussi concurrentiel que celui des minispaces, il faut rivaliser d’audace pour attirer l’attention des clients. Trouver la bonne astuce, le petit plus qui fera pencher la balance en votre faveur. Renault avait ouvert la marche avec le Modus et son coffre à double ouverture pendant que Peugeot misait sur les portes latérales coulissantes. Depuis ce jour, les constructeurs se sont lancés dans une course à l’innovation. Parmi les plus marquantes, on retiendra le Citroën C3 Picasso et son pare-brise panoramique ou encore l’Opel Meriva doté de portes antagonistes.

Arrivé tardivement sur le segment, Ford a souhaité donner un signe distinctif assez fort à son nouveau B-Max : des portes arrière coulissantes combinées à des portes avant traditionnelles, le tout dépourvu de montant central. Le constructeur justifie ce choix après avoir observé attentivement les habitudes des conducteurs au quotidien : « Un utilisateur de citadine sort et entre de son véhicule beaucoup plus souvent que tout autre conducteur ». L’idée de dégager un maximum d’espace afin de faciliter l’accès à bord a pu prendre forme avec la suppression de ce fameux montant central, le montant B.

Essai  vidéo - Ford B-Max : fournisseur d'accès

Avec la suppression du montant central le B-Max offre une ouverture ininterrompue de 1,50 m.


Cette prouesse technique, puisqu’il s’agit bien ici d’une prouesse, a été rendue possible grâce à l’ajout de matériaux à haute résistance. Une fois fermées, les deux portières se « soutiennent » mutuellement grâce à des cadres spécifiques et sont capables d’absorber ensemble l’énergie d'un choc latéral. Quant à ceux qui auraient quelques doutes concernant la sécurité, l’Euro NCAP lève le voile en auréolant le B-Max de 5 étoiles au crash-test.
Il en résulte une ouverture ininterrompue de plus de 1,5 mètre, soit environ le double de ce que proposent les concurrents. L’accès à bord s’en trouve considérablement facilité. Installer un siège bébé devient une formalité. Dommage que l’habitabilité n’ait pas été aussi soignée.

Essai  vidéo - Ford B-Max : fournisseur d'accès
Essai  vidéo - Ford B-Max : fournisseur d'accès
Reposant sur une plateforme de Fiesta, le B-Max, du haut de ses 4,07 m, ne fait pas de miracle. Si la garde au toit est correcte aux places arrière, l’espace dédié aux genoux et aux coudes s’avère juste pour deux adultes. Quant au coffre (305 litres), il reste dans la moyenne de la catégorie aux côtés des Renault Grand Modus, Kia Venga et Nissan Note. Pas franchement exceptionnel face aux Toyota Verso S (430 litres), et Citroën C3 Picasso (385 litres), aux dimensions strictement identiques. Même constat en ce qui concerne les rares rangements mis à disposition.

Essai  vidéo - Ford B-Max : fournisseur d'accès

A bord l'atmosphère est haut de gamme : finition soignée et équipement high-tech agrémentent le B-Max


Ford nous console avec une modularité bien pensée qui autorise une longueur de chargement de 2,34 m, le tout rendu possible grâce à un plancher plat et des sièges avant rabattables. Et que dire des possibilités de chargement facilitées par l’absence de montant central !
Pratique mais pas spécialement spacieux, le B-Max a en revanche soigné sa présentation. Le look extérieur est sobre et élégant, dans la mouvance du « Kinetic design » initié par la Mondeo en 2007. Mais c’est davantage son habitacle moderne qui nous a séduits. Le dessin de la planche de bord est très plaisant et la finition de haute volée. Ford nous gratifie une fois de plus d’un très fort contenu technologique et sécuritaire. Parmi la liste exhaustive d'équipements hight-tech on retiendra la présence du système Active City Stop qui prévient des collisions à faible vitesse (jusqu’à 30 km/h).

Twitter : @Alex_Bataille