Pendant longtemps, James May de Top Gear s'amusait durant chaque émission à évoquer la Dacia Sandero car elle n'était pas distribuée au Royaume-Uni (ce ne sera plus le cas cette année). Aux USA, ils peuvent facilement faire de même avec Alfa Romeo puisque pour la énième fois, Sergio Marchionne vient d'annoncer le report du retour de la marque.


À l'occasion du salon de Detroit, Sergio Marchionne a annoncé à l'assistance : « Alfa Romeo n'est pas prêt pour un retour aux Etats Unis ! »
Cette fois-ci la cause semble plutôt à chercher du côté de la nouvelle Dodge Dart dont le lancement en juillet n'a pas produit les résultats escomptés. Avec seulement 25 303 unités vendues depuis juillet quand ses rivales directes (Honda Civic, Ford Focus, Chevrolet Cruze, Toyota Corolla) réalisent des scores au delà de 200 000 ventes annuelles, la Honda atteignant même 317,000 exemplaires en 2012, on ne peut pas dire que ce soit un gros succès. Pour Marchionne, le problème tient dans les motorisations offertes pas assez coupleuses et pour d'autres, dans un tarif légèrement supérieur à la moyenne du segment.


Le retour d'Alfa Romeo aux USA était prévu pour 2011, puis 2012 et enfin 2013 avant que l'on n'annonce son report à 2014. Aujourd'hui, Sergio Marchionne préfère ne plus donner de date et se borne à dire qu'il n'y aura pas de seconde chance et qu'il faut donc arriver au bon moment. Marchionne estime que la marque n'est pas encore prête et ce d'autant plus que la priorité est à ce jour de faire décoller les ventes de la Dodge Dart. Lui mettre une Alfa Giulia dans les pattes ne serait pas idéal effectivement. Sans parler du fait que le chantier Maserati est lui aussi passé avant celui d'Alfa Romeo.


Espérons que cela n'entrave pas les sorties des nouveaux modèles en Europe car, comme le disait très justement l'un d'entre vous, Porsche vend désormais quasiment autant qu'Alfa Romeo ...