Apparue en France en septembre 1998, la 206 s’est très vite imposée comme l’une des références sur le marché des citadines. Fabriquée à plus de 4 millions d’exemplaires, elle s’affirme donc comme une véritable success-story identique à celle de son aïeule, la 205.

Après avoir été déclinée en Coupé-Cabriolet, SW et super sportive avec la RC, Peugeot complète aujourd’hui l’offre diesel de sa citadine avec le moteur 1.6 diesel né de la collaboration entre PSA et le groupe Ford. Un bloc connu puisqu’il équipe déjà le Citroën Picasso et la Mazda 3 (deux modèles que nous avons déjà essayés), mais qui innove avec l’association du filtre à particules, une exclusivité Peugeot habituellement réservée aux véhicules haut de gamme.

Identique à la S16

Depuis la commercialisation en juin 2002 de la deuxième phase qui s’était différenciée par quelques retouches esthétiques, pas de changement au niveau des lignes. Il est par conséquent difficile au premier regard de faire la différence entre les divers modèles de 206.

Le modèle que nous avons pu essayer est une série spéciale dénommée "Sport" qui reprend le look et les équipements de la S16 mis à part le chargeur CD et la sellerie tri-matière. La seule distinction visible est donc le sigle HDi avec le "i" en rouge. Pour le reste, tout est identique que ce soit les jantes 16 pouces, les ailes élargies, le pare-chocs sport avec antibrouillards, les rétroviseurs électriques, etc…

Dans l’habitacle, on retrouve les points forts de la S16 avec les sièges baquets, la climatisation automatique, les phares et les essuies-glaces automatiques, le pommeau de levier de vitesses en aluminium, le volant 3 branches cuir et les compteurs sport.

Cette série spéciale limitée à 2000 exemplaires à l’occasion du lancement de ce nouveau moteur est facturée 17200 €. Ensuite, cette motorisation sera proposée en différente versions comme habituellement.