Le marché des breaks compacts est actuellement en pleine mutation puisque les Volkswagen Golf break, la Renault Mégane break et l’Opel Astra break sont en fin de vie. D’autres modèles comme la Volvo V50 sont vieillissants. Ensuite, il y a tous les autres modèles du segment qui n'ont jamais vraiment concurrencé la Peugeot 308 SW qui est l’une des références de la catégorie.

Nous avons donc décidé de mettre en concurrence trois breaks mesurant aux environs de 4,50 m : la 308 SW (4,50 m), la Hyundai i30 et la Skoda Octavia Combi. Des modèles auxquels on ne pense pas aux premiers abords mais qui affichent de vrais arguments.

Au quotidien : Avantage 308

Avec une longueur de 4,57 m, soit la plus grande de ce comparatif, la Skoda Octavia Combi est celle qui propose le volume de chargement le plus conséquent (580 litres). Logique. Loin devant la i30 avec seulement 414 litres mais elle devance de très peu la 308 qui dispose de 573 litres et ce malgré 5 cm de moins. Ce constat est confirmé en configuration 2 places où la française prend l’ascendant sur les autres modèles. Étonnant et totalement inattendu.

En matière d’habitabilité et de modularité, deux partis pris s’opposent. La i30 et l’Octavia ont recours à des banquettes arrière tandis que la Peugeot 308 de notre comparatif était pourvue de sièges individuels. Chaque système a ses avantages et ses inconvénients. Ainsi, les sièges AR de la 308 sont interchangeables mais ceux-ci ne se rabattent pas dans le plancher qui n’est jamais totalement plat. La largeur des sièges n’est pas exceptionnelle ce qui fait que les occupants peuvent être un peu serrés. Rien à redire pour la garde au toit et la luminosité car l’habitacle est baigné de lumière grâce au toit panoramique. Une exclusivité de la 308 SW qui change beaucoup de choses en terme d’agrément. La française est aussi nettement plus plaisante à vivre en raison d’une présentation soignée avec des matériaux de très bonne qualité et un assemblage précis. L’ensemble est très valorisant et flatteur, digne par certains aspects d'une berline du segment supérieur.

Les banquettes de la Hyundai et de la Skoda font jeu égal en terme de facilité d’utilisation et de confort puisque chaque modèle possède un espace aux genoux plus que convenable pour aborder de longs trajets. Malheureusement, ces deux modèles souffrent du même défaut à savoir un intérieur sombre avec des plastiques d’une qualité nettement inférieure à celle de la 308 SW.