C'est d'un drame en deux actes qu'il s'agit. Celui de deux gamins virevoltant au gré des tournants des plus grands circuits du monde. La passion de la vitesse chevillée au corps, Ricardo et Pedro Rodriguez y risquaient leur vie.

Aujourd'hui encore, leurs exploits éclaboussent de soleil l'histoire de la course automobile.

Au loin, un point rouge grandit. Il tient toute la largeur de la petite route qui serpente au milieu de pauvres terres brulées par l'implacable soleil de Sicile. Au fil des boucles de cette Targa Florio 1960, la Ferrari Testa Rossa bondit de plus en plus vite de courbes en courbes. Son pilote qui découvre le long circuit des Madonnies ni impressionné par les innombrables pièges du tracé, ni effrayé par les profonds ravins, ni surpris par les spectateurs turbulents des petits villages traversés. Au contraire, toutes ces difficultés semblent le stimuler et puis, de toutes façons, il est venu pour gagner ! Pedro Rodriguez, à l'instar de son frère Ricardo avec qui il fait équipe, affiche l'insolence et l'inconscience tranquille que seule la jeunesse autorise. Pourtant, au plus fort de sa passion, trop confiant sans doute, il entre trop vite dans une courbe. La Ferrari glisse sur les graviers, décolle sur le talus et retombe inerte dans le fossé. Pedro, secoué mais indemne, constate les dégâts. Rien de bien grave, mais impossible de remettre la voiture sur la route, malgré l'aide des spectateurs. Impossible ne se traduit pas en mexicain. Pedro, emprunte alors un vélo et pédale vers le village voisin pour rameuter les bonnes volontés. L'écusson Ferrari gravé sur son casque lui fournit le meilleur passeport possible et le dispense d'interprète. Les paysans accourent avec des mules et des cordes. En quelques minutes, la Ferrari est hissée sur la chaussée. Il repart aussitôt à bride abattue, refait son retard, puis cède le volant à Ricardo. Tout aussi impulsif, ce dernier ira lui aussi deux fois au tapis et la Ferrari familiale, bonne pour un sérieux lifting, terminera à la septième place. La légende des frères Rodriguez était en marche. ils allaient en écrire le plus belles pages au Mans l'année suivante, et puis ailleurs et partout, chaque fois qu'ils refuseront de se rendre sans combat.

Forum :

  • [Venez élire le meilleur pilote de tous les temps, sur notre Forum
  • >http://www.forum-auto.com/sqlforum/section3/sujet201259.htm]


Lire aussi :