Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Essai vidéo - DS7 Crossback : dans la cour des grands

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

C’est avec un SUV, la silhouette tendance, que la jeune marque française compte prendre son envol dans la jungle du premium. Premier modèle conçu 100 % en interne, le DS7 Crossback condense tout le savoir-faire du groupe PSA en matière de technologies et de raffinement. Le nouveau venu a-t-il les épaules pour jouer dans la cour des grands ? 

Essai vidéo - DS7 Crossback : dans la cour des grands

A partir de 31 800 €
Pilote automatique
Feux Full Led directionnels

 Le round d’observation est terminé. DS doit maintenant allumer la mèche qui fera exploser les grandes ambitions avancées à sa naissance en 2014, à savoir : « incarner le savoir-faire français du luxe ». Jusqu’ici la marque issue du groupe PSA n’a pas encore convaincu. Loin de là, puisque les ventes chutent quasiment dans tous les coins du globe. Depuis le début de l’année, les immatriculations ont chuté de près de 30% dans l’Hexagone et presque autant sur le marché Chinois où la marque mise gros et y commercialise même des véhicules non importés en Europe comme la DS6. A sa décharge, DS comportait jusqu’à aujourd’hui dans sa gamme des Citroën « rebadgées » à l’image des DS3, DS4 et DS5. Quoi qu’il en soit le challenge sera relevé pour s’affirmer comme marque premium, à part entière. Audi aura mis près de 30 ans à bâtir son image et certaines enseignes comme Alfa Romeo ou Infiniti y travaillent encore.   

 C’est avec le DS7 Crossback, son premier modèle développé 100% en interne, que la marque compte bien démarrer une nouvelle success story. Premier bon point, c’est un SUV. Autrement dit, la silhouette la plus prisée à l’heure actuelle sur le Vieux Continent. Ensuite du fait de son gabarit généreux (4, 57 m), il se positionne à cheval entre deux catégories, celles des SUV compacts et familiaux. Pour schématiser, le DS7 Crossback, c’est un Q5 au prix d’un Q3. Enfin, pour séduire et convaincre qu’il est bel et bien le fleuron du groupe PSA, il bénéficie d’innovations technologiques totalement inédites comme un pilote automatique ou une suspension pilotée adaptative. 

Essai vidéo - DS7 Crossback : dans la cour des grands

Esthétiquement, le SUV se veut particulièrement chargé. Notamment sur la partie avant qui arbore une calandre béante entourée de chrome, des feux de jour verticaux très voyant et des projecteurs s’inspirant du concept E-Tense. Les autres parties se veulent plus sobres avec une ceinture de caisse haute, de faibles surfaces vitrées et un hayon qui ressemble pratiquement à celui de l’Audi Q5. 

 

Essai vidéo - DS7 Crossback : dans la cour des grands

C’est à bord que le français peut faire la différence. Dans son aménagement comme dans son traitement, le cockpit est une réussite. Les différentes « ambiances » (cf page suivante) parfois facturées au prix fort, justifient un réel savoir-faire. Les clients seront assurément sensibles à qualité des cuirs et des coutures réalisées sur les sièges, dont la splendide version « bracelet de montre », les contreportes et la planche de bord. La console centrale qui sépare totalement les deux passagers est ornée de « guillochages » (des dessins symétriques sculptés dans l’aluminium) jusqu’ici inédits.Il faudra toutefois apprivoiser les commandes de lève-vitres placées côté droit du conducteur et aimer les triangles qui sont omniprésents dans l'habitacle.

DS soigne aussi son image de voiture de luxe à la française via un partenariat avec l’horloger français B.R.M qui fournit une montre qui se déploie au démarrage entre les aérateurs supérieurs. Impossible également de passer à côté de la dalle numérique et du gigantesque écran multimédia de de 12,3’’, tous les deux proposés en option ou sur les finitions hautes. Les graphismes de ce dernier sont soignés et l'on apprécie les raccourcis (précieux) placés en dessous mais sa réactivité n'égale pas encore celui du groupe Volkswagen. Malgré quelques défauts de jeunesse DS prouve avec cet intérieur qu’il est capable de jouer dans la cour des grands.

Essai vidéo - DS7 Crossback : dans la cour des grands
Essai vidéo - DS7 Crossback : dans la cour des grands

 

En prime d’être agréable à l’œil, l’habitacle du DS7 est aussi agréable à vivre. La plateforme EMP2 qui abrite également le Peugeot 3008 a été allongée au profit de l’empattement pour offrir aux occupants du DS7 un espace conséquent aux places arrière. Et contrairement à ses concurrents allemands, ici, pas de tunnel de transmission imposant pour handicaper la place centrale puisqu’il est exclusivement vendu (pour le moment) en deux roues motrices. Toujours dans cet esprit exclusif, il offre la possibilité d’incliner le dossier des sièges électriquement. Le volume de chargement atteint pour sa part 555 litres, soit l’équivalent d’un Audi Q5 et bénéficie du même système de hayon électrique. Ce volume peut grimper jusqu’à 1 750 litres, ce qui devient très intéressant sur le segment. 

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Ds Ds 7 Crossback

101 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Ds Ds 7 Crossback

Mars 2017

A titre d'exemple pour la version 2.0 BLUEHDI 180 GRAND CHIC AUTOMATIQUE.

1,62 m1,89 m
4,57 m
  • 5 places
  • NC / 1752 l

  • Auto. à 8 rapports
  • Diesel

Portfolio (21 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Ds Ds 7 Crossback

Commentaires (332)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quand vous écrivez "pas de tunnel de transmission imposant pour handicaper la place centrale puisqu’il est exclusivement vendu (pour le moment) en deux roues motrices. Toujours dans cet esprit exclusif, il offre la possibilité d’incliner le dossier des sièges électriquement", j'imagine que vous parlez des sièges arrière ? Si oui c'est génial, si ce sont les sièges avant c'est standard.

Par

Pour ceux (les nolife) qui vont chez seat car les françaises ne proposent pas ce qu'ils recherchent. (cqfd :10 ou 15 ch de plus )

une ds3 1.6thp n'a pas a rougir non plus devant une ibiza qui se rapproche du lowcost .

Par

Motorisations complètement à la ramasse : 7l/100 pour un 4 cylindres de 180 cv pour 1,5t en 2017, alors que d'autre faisaient en 2012 des V6 essence de 300cv consommant 8l avec 700kg de plus, et je ne parle pas des émissions ... Curieux de voir ce que donnera la version "hybride" pour comparer ce qui est comparable ! :chut:

Et prix complètement délirants, mais j'imagine que les fashion victims iront casser leurs PEL pour s'offrir ce fleuron de la technologie française ... :cyp:

Cette voiture ça me fait penser aux téléphones Vertu... :lol:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Motorisations complètement à la ramasse : 7l/100 pour un 4 cylindres de 180 cv pour 1,5t en 2017, alors que d'autre faisaient en 2012 des V6 essence de 300cv consommant 8l avec 700kg de plus, et je ne parle pas des émissions ... Curieux de voir ce que donnera la version "hybride" pour comparer ce qui est comparable ! :chut:

Et prix complètement délirants, mais j'imagine que les fashion victims iront casser leurs PEL pour s'offrir ce fleuron de la technologie française ... :cyp:

Cette voiture ça me fait penser aux téléphones Vertu... :lol:

euh ... les chiffres du hdi 180 sont tres corrects et credibles :violon:.

Par contre aujourd'hui il faut juste 2.0 4 cylindres pour depasser allegrement les 300ch (en tournant a 10L/100 pour 1400kg - je sais que ça ne se conduit pas pareil, merci ) ou une version hybride en effet . vu les ambitions de ds.

Par

En réponse à somm10

Pour ceux (les nolife) qui vont chez seat car les françaises ne proposent pas ce qu'ils recherchent. (cqfd :10 ou 15 ch de plus )

une ds3 1.6thp n'a pas a rougir non plus devant une ibiza qui se rapproche du lowcost .

Nolife veut dire "sans-vie" donc aucun rapport avec l'automobile ou Seat. Et CQFD signifie "ce qu'il fallait démontrer"...

Par

Un SUV qui se vendra en France mais ailleurs... Motorisations pas au niveau, style cliquant et fiabilité à prouver, plus une décote très forte qui n'intéresse pas les loueurs professionnels qui constituent 80% des ventes.

Par

En réponse à somm10

Pour ceux (les nolife) qui vont chez seat car les françaises ne proposent pas ce qu'ils recherchent. (cqfd :10 ou 15 ch de plus )

une ds3 1.6thp n'a pas a rougir non plus devant une ibiza qui se rapproche du lowcost .

On peut connaître le rapport entre cet article et Seat?!

Non, parce que, toujours faire des rapprochements à la con, qui n’ont rien à voir entre eux, dès les premiers commentaires c’est lassant...

Pour en revenir à l’essai, je trouve que c’est une voiture qui semble très réussie.

Les petits moteurs suffisent amplement au quotidien (les possesseurs de SUV premiums ne roulent pas tous en V6 biturbo), même pour rouler chargé.

Il n’y a que l’intérieur qui me choque un peu: il semble effectivement bien réalisé (et, tiens, je ne crois pas avoir lu Caradisiac nous parlant de ses plastiques durs sur le bas de la planche de bord et sous les sièges haha!), mais ... il manque encore, en photo du moins, ce petit quelque chose qui fait que... je pense que la forme très novatrice de la planche de bord y est pour beaucoup.

Enfin ce sont mes goûts personnels hein?!

Je salue tout de même cet effort considérable de la part de PSA pour avoir - enfin - pondu quelque chose qui puisse rendre des couleurs au haut de gamme français.

Par

En réponse à somm10

Pour ceux (les nolife) qui vont chez seat car les françaises ne proposent pas ce qu'ils recherchent. (cqfd :10 ou 15 ch de plus )

une ds3 1.6thp n'a pas a rougir non plus devant une ibiza qui se rapproche du lowcost .

bon le truc c'est que c'est pas 10 oj 15ch de pluq chez seat mais c'est une bonne centaine :biggrin: mais on achetes pas un suv pour prendre du plaisir au volant c'est sûr

Par

Les land cruiser, LX et RX de Lexus sont bien au dessus.

Fiables et bon en off road :bien: .

Les ds ne valent rien et tiendront pas les 100.000 km, c'est du jetable !

Par

Serait-il possible de faire un effort à la relecture car les fautes d'orthographe et d'accords, ça commence à faire beaucoup ? Vous êtes journaliste... :bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire