Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Mazda 3 1.5 SkyActiv-D 105 ch : à armes égales

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Mazda comble le vide qui existait au catalogue de la « 3 » avec l’arrivée d’un petit moteur diesel. Désormais, la compacte est armée pour se battre sur la tranche de puissance la plus vendue du segment. L’est-elle aussi en matière d’agrément ?

Essai Mazda 3 1.5 SkyActiv-D 105 ch : à armes égales

En bref :

À partir de 23 500 €
Consommation homologuée : 3,8 l/100 km
Bonus/malus : neutre

Difficile de s’imposer sur le marché le plus concurrentiel d’Europe, celui des berlines compactes, avec un unique diesel (150 ch) au catalogue. Mazda comble aujourd’hui ce déficit avec l’arrivée d’un petit 4 cylindres diesel de 105 ch. Cette stratégie va permettre à la compacte de retrouver des couleurs sur le Vieux Continent, puisque plus de 50 % des ventes sur ce segment se font avec des moteurs diesels d'environ 110 ch.

Ce tout nouveau moteur, lancé il y a quelques mois sur la « 2 », fait appel à la technologie SkyActiv, si chère à Mazda. Cette appellation est devenue une marque de fabrique jalousée par les autres constructeurs car Mazda est l'un des rares à répondre à la norme Euro 6 (entrée en vigueur depuis septembre 2014), sans le moindre système de post-traitement des oxydes d’azote (NOx) et sans dégrader les performances de ses moteurs.

Le constructeur a travaillé sur les taux de compression, parmi les plus bas du marché, l’injection et le refroidissement. Sur le papier, le 1.5 diesel revendique une consommation mixte de 3,8 l/100 km pour des émissions de CO2 de 99 g/km. Des valeurs bien placées qui vont permettre à la japonaise d’abaisser ses tarifs (à partir de 23 500 €) et de se placer dans la zone neutre du bonus/malus.

Le châssis de la Mazda 3 est parmi les mieux équilibré
Le châssis de la Mazda 3 est parmi les mieux équilibré
Les rapports de boîte sont trop longs pour exploiter efficacement le couple
Les rapports de boîte sont trop longs pour exploiter efficacement le couple

 

Dans la réalité, ce petit diesel confirme cette sobriété revendiquée. Notre test nous aura permis de relever une consommation de 5,7 l/100 km. Mais à quel prix ? Celui de l’agrément. Pourtant séduisant sous le capot de sa petite sœur (Mazda 2), ce bloc perd de sa splendide. La compacte est plus lourde à tracter (1 270 kg) et les rapports de boîte (optimisés pour les rejets de CO2) sont aussi longs qu'un jour sans pain. Le couple maxi (270 Nm) ne suffit pas à relancer la machine à mi-régime en cas de dépassement, si bien qu’il oblige systématiquement à tomber un rapport. En ville, aucun problème, le quatre cylindres fait preuve d’une souplesse de gymnaste et d’un silence de mort. Mais au global, on lui préfère le 1.5 dCi 110 de Renault bien plus disponible. Cette nouvelle motorisation peut être associée à une boîte mécanique à 6 rapports comme c’est le cas ici ou une automatique à 6 rapports (2 000 €).

Essai Mazda 3 1.5 SkyActiv-D 105 ch : à armes égales
Essai Mazda 3 1.5 SkyActiv-D 105 ch : à armes égales
Essai Mazda 3 1.5 SkyActiv-D 105 ch : à armes égales

Dommage que ce bloc diesel n’offre pas plus de ressources car la Mazda 3 compte parmi les meilleures compactes du marché. Son châssis léger et réactif délivre des sensations de conduite ludiques et plaisantes. L’amortissement est soigné et l’insonorisation proche de la perfection. Il en va de même à bord où la nippone offre une qualité perçue proche de l’univers premium et moult équipements de sécurité active (affichage tête haute, franchissement de ligne, régulateur de vitesse adaptatif, pré-collision, écran tactile 7’’, etc.). L’habitabilité reste bonne à toutes les places et la capacité du coffre dans la moyenne basse de la catégorie (350 litres).

Ce bloc 1.5 Skyactiv-D permet d'abaisser le prix d'appel de la Mazda 3 diesel à 23 500 €. En parallèle, la gamme s’enrichit d’une version spéciale haut de gamme « Graphite », celle de notre essai (à partir de 26 300 €) qui embarque de nouvelles jantes 18 pouces, une caméra de recul, un garnissage intérieur noir mi-cuir/mi-suédine avec surpiqûres rouges, des feux de jour à LED et les feux bi-xénon. Face à la concurrence, la Mazda 3 dès l’entrée de gamme un niveau d’équipement supérieur, mais globalement ses tarifs restent bien au-dessus des leaders de la catégorie, à savoir la Renault Mégane dCi 110 (à partir de 23 400 €) et la Peugeot 308 BlueHdi 100 (à partir de 22 600 €).

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

99 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Mai 2016

A titre d'exemple pour la version III 1.5 SKYACTIV-D 105 GRAPHITE BV6.

1,45 m1,79 m
4,46 m
  • 5 places
  • 364 l / 1263 l

  • Méca. à 6 rapports
  • Diesel

Portfolio (14 photos)

En savoir plus sur : Mazda 3 (3e Generation)

Commentaires (129)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

les Mazda se choisissent en essence, car c'est avec ce type de carburant que l'on peut en exploiter tout le potentiel:bien:. le diesel comblera les attentes des usagers de voies express et d'autoroutes.

Par

je penses vraiment me prendre une mazda d ici quelques années, elles sont magnifiques, surtout la 6 :lover:

Par

" En ville, aucun problème, le quatre cylindres fait preuve d’une souplesse de gymnaste et d’un silence de mort. "

Curieuse comparaison..... :peur:

Par

Pas vraiment convaincu ni par le descriptif ni par le gouffre qui la sépare d'une Civic coté habitabilité alors que la 6 m'a convaincu au point d'en acheter une.

Pour Mr Rono, le diesel a encore toute sa place sur les trajet péri urbains rapide (90-110). Pour avoir eu l'obligation de convoyer la Picanto diesel de ma fille, et je dois recommencer, ce niveau de performances est tout a fait convenable dans les conditions difficiles d'un Clermont Béziers. C'est un Étampes Barcelone qui m'attend, deux jours de pot de yaourt.

Par

Très jolie voiture, visuellement dynamique. Pour les performances bizarre cette soi disant mollesse, il y a quelques années 105 110ch c'était plutôt le haut du panier en terme de motorisation diesel il fallait jusqu'à 2.1 l de cylindrée les familiales pesaient une tonne deux ou trois maxi et lors des essais étaient considérées comme des avions (pour un diesel s'entend). Ou alors les journalistes considèrent qu'une voiture qui ne descend pas en dessous de 10 s pour un zéro à 100 est un veau dans ce cas le niveau d'exigence en matière de performances est disproportionné par rapport aux contraintes actuelles des constructeurs: émissions, downsizing etc....

Par

Bref, c'est vite vu....si cette jolie auto vous intéresse et que votre budget soit un peu serré aux entournure , préférez une occase d'une an, mais la 150 ch.... elles doivent être dorénavant disponibles dans le réseau du constructeur pour large partie ( y'a des gens qui auront plongé pour le CX-3, si t'as pas ton SUV, t'es plus rien...).

Par

En réponse à GY201

Pas vraiment convaincu ni par le descriptif ni par le gouffre qui la sépare d'une Civic coté habitabilité alors que la 6 m'a convaincu au point d'en acheter une.

Pour Mr Rono, le diesel a encore toute sa place sur les trajet péri urbains rapide (90-110). Pour avoir eu l'obligation de convoyer la Picanto diesel de ma fille, et je dois recommencer, ce niveau de performances est tout a fait convenable dans les conditions difficiles d'un Clermont Béziers. C'est un Étampes Barcelone qui m'attend, deux jours de pot de yaourt.

Tu causes là d'un ancien modèle de Kia Picanto en sus.... accorde toi donc 3 jours.... :ouin:

Par

En réponse à GY201

Pas vraiment convaincu ni par le descriptif ni par le gouffre qui la sépare d'une Civic coté habitabilité alors que la 6 m'a convaincu au point d'en acheter une.

Pour Mr Rono, le diesel a encore toute sa place sur les trajet péri urbains rapide (90-110). Pour avoir eu l'obligation de convoyer la Picanto diesel de ma fille, et je dois recommencer, ce niveau de performances est tout a fait convenable dans les conditions difficiles d'un Clermont Béziers. C'est un Étampes Barcelone qui m'attend, deux jours de pot de yaourt.

pas spécialememt pro-mazout, ce carburant peut trouver son utilité pour les "banlieusards" qui travaillent et vivent excentrés des grands centre urbains congestionnés, car ils parcourent plus de distance et s'y retrouveront donc. de plus, dans cette compacte, cela permet d'emmener la famille en vacances, de parcourir des distances plus allongées grace a la conso bien stabilisée et maitrisée sur voies express et autoroutes. ce diesel de 105ch est donc assez polyvalent pour les situations de la vie quotidienne de pas mal de gens. et en plis on roule dans une voiture différente!

Par

Donc elle démarre à 100€ de plus que la Mégane, avec un équipement nettement supérieur (et accessoirement 1 an de garantie en plus)...

Faut le faire pour oser dire dans la même phrase que les tarifs "restent bien au-dessus de la concurrence" !!

La 308 BlueHDI 100ch est 900€ moins chère mais à ce prix là on a droit à une boite 5 et un équipement encore moins bon, bref.

Et toujours cette remarque très pertinente (qui revient souvent) qu'il faut tomber un rapport pour doubler... Non mais sans blague!

Par

"Desservi par des rapports de boîte trop longs, ce petit 1.5 diesel n’a pas le potentiel pour rivaliser avec les stars du marché et celui que nous considérons comme la référence : le 1.5 dCi 110 de Renault."

Je sens que je vais m'amuser en lisant les commentaires de cet essai !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire