Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai - Mazda CX-3 SkyActiv-G 120 : le select

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Dans un contexte ou le diesel s’efface au profit de l’essence, le CX-3 dispose au sein de son catalogue de moteurs capables de séduire une demande croissante. C’est le cas du « petit » 2.0 SkyActiv-G de 120 ch qui fait office d’entrée de gamme.

Essai - Mazda CX-3 SkyActiv-G 120 : le select

En bref

A partir de 20 950 €

Malus : 253 €

 
 

Le Mazda CX-3 peine à s’affirmer sur un marché dominé par les Renault Captur et Peugeot 2008. En cause, la faible densité de son réseau de concessionnaires dans l’Hexagone. Avec près de 4 000 ventes l’an dernier, le CX-3 mériterait un autre destin compte tenu de ses très nombreuses qualités... pourvu que la clientèle ait une petite famille, car son principal défaut : c’est l’accueil. Au rapport de son grand gabarit (4, 27 m) il est l’un des plus avares en espace aux places arrière et en volume de coffre (287 litres).

Hormis ces aspects pratiques qui peuvent refroidir les familles, le japonais peut miser sur son look élégant, une qualité de finition quasi irréprochable et un plaisir de conduite rare dans la catégorie pour séduire. C’est ce que nous avons pu constater au volant du moteur essence de 120 ch qui fait office d’entrée de gamme.

A l’heure où tous les concurrents font appel aux moteurs 3 cylindres et à la suralimentation pour réduire les consommations et répondre aux normes de CO2, Mazda reste fidèle à son savoir-faire. Ainsi, l’entrée de gamme du CX-3 est confiée à un moteur quatre cylindres essence atmosphérique à la cylindrée confortable : 2.0. Ce moteur qui mise sur des taux de compression très élevés ne subit qu’un léger malus (253 €) sans faire l’impasse sur l’agrément.

Le couple maxi (204 Nm), qui au passage est similaire à ses concurrents, se dilue davantage que sur un moteur suralimenté (Puretech 110, TSi 115 et ou TCE 120). Moins vif que ses rivaux en bas, le  quatre cylindres « maison » déroule tranquillement sa courbe de couple pour garantir suffisamment de peps à la demande. Un moteur élastique qui affectionne les tours et qui est particulièrement bien épaulé par une boîte automatique à 6 rapports, celle de notre essai, calibrée aux petits oignons. Il peut aussi être associé à une boîte manuelle qui nous avait également séduits lors d’un précédent test.  « 2.0 essence + boîte auto = appétit prononcé » : un cliché que le CX-3 balaye une fois arrivé à la pompe. Nous aurons consommé en moyenne 6,2l/100 km durant notre essai.

A la conduite, peu de changements, le CX-3 séduit toujours par sa position de conduite très ergonomique et sa facilité de prise en main. Le SUV est bien amorti (privilégiez toutefois les jantes 17’’), agile en ville et rassurant avec toutes ses aides à la conduite proposée de série.

 

Essai - Mazda CX-3 SkyActiv-G 120 : le select

 

Le CX-3 SkyActive-G 120 est disponible à partir de 20 950 € en finition Elegance et BVM. Un tarif qui peut paraître important face à la concurrence mais qui au regard de la dotation s’avère compétitif. Il embarque de série la navigation, la climatisation automatique, les 4 vitres électriques, le régulateur/limiteur de vitesse, la centralisation à distance, le système multimédia MZD Connect avec écran couleur 7'' avec lecteur CD/MP3 et connexion Bluetooth avec commandes au volant, etc.

 

Essai - Mazda CX-3 SkyActiv-G 120 : le select
Essai - Mazda CX-3 SkyActiv-G 120 : le select

 

Le niveau supérieur Dynamique (à partir de 22 850 €) ajoute les sièges chauffants, les feux de jour à LED, le démarrage sans clé, les vitres arrière surteinté, l’avertisseur de franchissement de lignes, l’aide au stationnement arrière, etc.

Le haut de gamme Sélection (à partir de 25 150  €) complète avec l’affichage tête haute, la caméra de recul, les jantes alliage 18’’, le régulateur adaptatif, les feux directionnels, et siège garnis de cuir, etc. Enfin, la boîte automatique réclame un surcoût de 1 800 €.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

136 g/km - malus : 253 €

Début de commercialisation du modèle :

Septembre 2015

A titre d'exemple pour la version 2.0 SKYACTIV-G 120 SELECTION SKYACTIV-DRIVE.

1,53 m1,76 m
4,27 m
  • 5 places
  • 287 l / 1197 l

  • Auto. à 6 rapports
  • Essence

Portfolio (17 photos)

Mots clés :

Commentaires (87)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Right sizing. BVA + essence. Mazda a déjà enterré le NEDC... Aux commerciaux de rassurer le client effrayé par l'essence, et encore plus par une "grosse" cylindrée (dans notre pays à la SR castratrice).

Pour le reste, ben c'est un SUV qui comme la plupart des SUV n'aura jamais l'habitabilité d'un monospace ni les qualités dynamiques d'une berline ou la capacité de chargement d'un break... Mais ça répond à une demande.

Par

Les journalistes de Caradisiac ne lisent pas les commentaires ?

Les taux de compression ne sont pas élevés, car les soupapes restent ouvertes beaucoup plus longtemps sur un cycle de Atkinson ou de Miller pour justement réduire les taux de compression à un taux normal.

C'est le rapport volumétrique qui est élevé.

En tout cas, la "pression" qui pousse sur les pistons n'est pas plus importante dans ces moteurs, c'est même moins élevé, d'où l'augmentation de la cylindrée.

Par

Pas fan des SUV en temps normal j'adore la ligne de cette CX-3.

Dommage pour l'habitabilité mais les SUV compact ne répondent pas forcément aux demandes des familles. Il faut pour moi d'avantage les voir comme des citadines surélevés surtout vu la relative faible consommation (6,2l/100)

Par

Superbe voiture, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur, et super moteur.

Mais aucun intérêt puisqu'il y a la CX-5.

Une voiture avec un coffre de 287 litres et une garde au sol de 15cm ne peut pas être considéré un "SUV" sérieux, elle est beaucoup trop petite, et on s'y sent à l'étroit.

La CX-5 a tout de la CX-3 mais en mieux.:bien:

Par

Le couple maxi (204 Nm), qui au passage est similaire à ses concurrents, se dilue davantage que sur un moteur suralimenté (Puretech 110, TSi 115 et ou TCE 120). Moins vif que ses rivaux en bas, le quatre cylindres « maison » déroule tranquillement sa courbe de couple pour garantir suffisamment de peps à la demande. Un moteur élastique qui affectionne les tours et qui est particulièrement bien épaulé par une boîte automatique à 6 rapports, celle de notre essai, calibrée aux petits oignons. Il peut aussi être associé à une boîte manuelle qui nous avait également séduits lors d’un précédent test. « 2.0 essence + boîte auto = appétit prononcé » : un cliché que le CX-3 balaye une fois arrivé à la pompe. Nous aurons consommé en moyenne 6,2l/100 km durant notre essai.

tout est dit!!!

un 2L 4 cylindres..

bouffe pas plus en condition réelle qu'un petit 1L2 turbo de 3 cylindres!!

et il fera ses 3OO OOO sans soucis... quand le petit dow sizé!!! sera rincé à 15O OOO!!!

en plus le 2L émet bien moins de particules fine que ces petits moteurs...

mazda c'est hyper fiable...comme toyota!!

en plus par rapport au design honda ou toy... qui sont ou manga ou fade!!!

mazda a un super design!!!

mazda devrait cartonner avec cette voiture;..

mais non la faute à un réseau peu dévelloppé... et une clientéle franchouillarde...

qui achéte dans 5O% des cas.... français..

éh oui elle préfera acheter le captur ou le 2OO8...

en résumé!!! une voiture à réserver aux connaisseurs de l'automobile...

dans 3 ou 4 ans tout le monde reviendra aux gros moteurs essences!!!

car il faudra faire oublié les petits essences peu fiables!!!

mazda a bien fait de pas céder à cette mode douteuse... mensongére!! des petits moteurs turbo!

hé oui mazda c'est 5L au banc et 6 en réell..

les petits moteurs promettent 4L... et consomment autant voir plus que mazda en condition réelle!!

et je parle pas de leur pollution... bien supérieure!!!

Par

En réponse à douxreveur

Le couple maxi (204 Nm), qui au passage est similaire à ses concurrents, se dilue davantage que sur un moteur suralimenté (Puretech 110, TSi 115 et ou TCE 120). Moins vif que ses rivaux en bas, le quatre cylindres « maison » déroule tranquillement sa courbe de couple pour garantir suffisamment de peps à la demande. Un moteur élastique qui affectionne les tours et qui est particulièrement bien épaulé par une boîte automatique à 6 rapports, celle de notre essai, calibrée aux petits oignons. Il peut aussi être associé à une boîte manuelle qui nous avait également séduits lors d’un précédent test. « 2.0 essence + boîte auto = appétit prononcé » : un cliché que le CX-3 balaye une fois arrivé à la pompe. Nous aurons consommé en moyenne 6,2l/100 km durant notre essai.

tout est dit!!!

un 2L 4 cylindres..

bouffe pas plus en condition réelle qu'un petit 1L2 turbo de 3 cylindres!!

et il fera ses 3OO OOO sans soucis... quand le petit dow sizé!!! sera rincé à 15O OOO!!!

en plus le 2L émet bien moins de particules fine que ces petits moteurs...

mazda c'est hyper fiable...comme toyota!!

en plus par rapport au design honda ou toy... qui sont ou manga ou fade!!!

mazda a un super design!!!

mazda devrait cartonner avec cette voiture;..

mais non la faute à un réseau peu dévelloppé... et une clientéle franchouillarde...

qui achéte dans 5O% des cas.... français..

éh oui elle préfera acheter le captur ou le 2OO8...

en résumé!!! une voiture à réserver aux connaisseurs de l'automobile...

dans 3 ou 4 ans tout le monde reviendra aux gros moteurs essences!!!

car il faudra faire oublié les petits essences peu fiables!!!

mazda a bien fait de pas céder à cette mode douteuse... mensongére!! des petits moteurs turbo!

hé oui mazda c'est 5L au banc et 6 en réell..

les petits moteurs promettent 4L... et consomment autant voir plus que mazda en condition réelle!!

et je parle pas de leur pollution... bien supérieure!!!

Je suis assez d'accord avec toi, sauf quand tu dis "dans 3 ou 4 ans tout le monde reviendra aux gros moteurs essences".

Je crois que ca prendra un peu plus de temps que ca, car les constructeurs doivent rentabiliser les etudes et développements qui ont été faits autour de ces petits moulins downsizés.

Pour en revenir a ce CX-3... habituellement pas fan du design japonais, je le trouve très réussi avec en plus la fiabilité légendaire de Mazda :bien:

Par

Un intérieur simple, sobre mais bien fini et ergonomique.

Des moteurs essences qui font un énorme doigt à la mode du downsizing.

Parmi les meilleures boites méca du marché et de bonnes boites auto.

Bon j'irais pas sur le SUV, plutôt sur la berline, mais quand même.... Ca reste des voitures géniales les mazda.

Par

Impressionnant le 6,2 litres de consommation, sachant que la consommation mixte donnée par le constructeur est de 5,8 litres au 100.

Par

pas de place et petit coffre, voila pourquoi ça ne se vend pas ! il y a le look certes mais aussi la praticité de l'engin au quotidien :jap:

Par

Grands Pieds nous a trouvé un excellent titre.....le seul SUV qui en effet dégage un sentiment d'élégance, il est là....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire