Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai vidéo - Renault Grand Scénic 2016 : l'ami des familles devient élégant

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

Après le premier essai du Scénic, c'est au tour du Grand Scénic de passer son examen d'entrée. Alors que vaut cette version longue ? Bénéficie-t-elle des mêmes évolutions que le Scénic? Est-elle plus pratique? Réponse.

Essai vidéo - Renault Grand Scénic 2016 : l'ami des familles devient élégant

 EN BREF

Version longue du Scénic 4

Longueur : 4,63 m

A partir de 25 000 €

La famille Scénic existe depuis 20 ans mais c'est à partir de 2003 (seconde génération) que sont apparues les deux carrosseries : la courte et la longue. Généralement, c’est toujours le Scénic qui rencontre le plus gros succès, mais pour cette quatrième génération, les choses pourraient changer.

Sans surprise, le Grand Scénic édition 2016 reprend toutes les évolutions stylistiques du nouveau Scénic. On retrouve ainsi la face avant s’inspirant des Mégane ou Talisman, avec la vaste calandre et les projecteurs avant qui adoptent une signature visuelle en forme de C, comme le reste de la gamme. Il reprend également l’une des innovations du Scénic, à savoir les jantes 20 pouces qui sont une exclusivité sur le segment, ainsi que la possibilité d’avoir une peinture bicolore. Seule distinction, la possibilité d’avoir des barres de toit.

Évidemment, il y a des différences : elles se situent au niveau de la partie arrière et le nouveau Grand Scénic évite l'écueil du sac à dos. Les lignes font ainsi preuve d’une grande fluidité avec notamment un trait de caisse tout en courbe au niveau du feu arrière. De trois quarts, ce nouveau Grand Scénic a d’ailleurs des faux airs d’Espace. On a connu pire comme référence et cela confirme sa montée en gamme.

Essai vidéo - Renault Grand Scénic 2016 : l'ami des familles devient élégant

L’autre évolution importante concerne bien sûr les mensurations. Le nouveau Grand Scénic mesure 4,63 m, soit 22 cm de plus que le Scénic « de base ». Cette augmentation de la longueur est absorbée par un accroissement de l’empattement (+8 cm) et aussi du porte à faux arrière (+14 cm).

L'habitabilité arrière progresse.
L'habitabilité arrière progresse.
Les deux places au troisième rang serviront uniquement en dépannage.
Les deux places au troisième rang serviront uniquement en dépannage.

Résultat, et sans surprise, l’habitabilité arrière est plus accueillante mais surtout, le Grand Scénic peut transporter jusqu’à 7 personnes grâce à des strapontins escamotables. Ces derniers serviront uniquement en dépannage car seuls des enfants – et encore – peuvent s’y installer, en raison d’un espace aux jambes plus que réduit et ce malgré la banquette arrière coulissante. Dans ce domaine, l’ancien Grand Scénic faisait mieux. Il faut savoir que la configuration 7 places (option à 600 €) est plébiscitée par 85 % de la clientèle. Même si 7 personnes n'y prennent place que très rarement, c’est la possibilité qui plaît. L’autre répercussion porte naturellement sur le volume de chargement.

Essai vidéo - Renault Grand Scénic 2016 : l'ami des familles devient élégant
Essai vidéo - Renault Grand Scénic 2016 : l'ami des familles devient élégant
Essai vidéo - Renault Grand Scénic 2016 : l'ami des familles devient élégant

En configuration 5 places, le coffre peut accueillir entre 718 et 1 901 litres.

Suivant le nombre de places, la capacité varie entre 718 et 1 901 litres (en 5 places) ou entre 533 et 1 737 litres avec les 7 sièges. Largement suffisant pour transporter les bagages de la famille d’autant plus que le Grand Scénic recèle de très nombreux rangements dans l’habitacle (63 litres). Seul regret, pas de hayon électrique, bien utile quand on a les bras chargés mais c’est tout de même compensé par la possibilité de rabattre l’intégralité des sièges depuis le coffre grâce au système One Touch.

Essai vidéo - Renault Grand Scénic 2016 : l'ami des familles devient élégant

Aux places avant, le Grand Scénic reprend naturellement la planche de bord du nouveau Scénic. Comme nous l’avons signalé lors de l'essai de ce dernier, celle-ci a été entièrement repensée. L’époque de l’instrumentation centrale est révolue. Elle cède sa place à une présentation classique, très proche de celle des Mégane et Talisman. La qualité des matériaux, souvent décriée chez Renault, ne prête pas ici à critique. Bon point également concernant l’ambiance très claire et lumineuse grâce à l’abandon de l’épais montant A remplacé par deux montants plus fins, mais également au vaste toit panoramique.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Renault Grand Scenic

92 g/km - Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Renault Grand Scenic 4

Septembre 2016

A titre d'exemple pour la version IV 1.6 DCI 160 ENERGY EDC INTENS 7 PL..

1,65 m1,86 m
4,63 m
  • 7 places
  • 189 l / NC

  • Auto. à 6 rapports
  • Diesel

Portfolio (24 photos)

Renault Grand Scenic 4

En savoir plus sur :
Renault Grand Scenic 4

Vidéos populaires

Commentaires (61)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

J'aime bien , On dirait l'Espace .

Par

avantage: plus besoin de s'extirper pour choper le ticket de péage ou de parking. autre avantage, ca rentre dans une allée de garage un peu short.

aussi une plus grande surface vitrée que les berlines equivalentes.

pour certains une bonne capacité a tracter une remorque (bateau...) etc...

moins rustique qu'un monospace, plus pratique qu'une compacte.

pour avoir eu break, monospace, et suv ces derniers etaient meilleurs en tous points: un juste milieu entre plusieurs mondes.

Par

Une erreur dans l'article : le premier Scénic n'a jamais existé en version longue...

Sinon, je n'avais jamais compris l'intérêt de l'instrumentation centrale (pour que les marmots puissent voir à quelle vitesse papa roule ? si quelqu'un a des arguments plus convaincants...) : ce n'est pas un mal de revenir à une architecture plus classique... Notons que, contrairement à ce que laisse suggérer l'article, le premier Scénic n'avait pas d'instrumentation centrale : elle est apparue à la seconde génération.

Par

j'ai hâte de lire le(s) commentaire(s) de R&G

Par

En réponse à Arnaud68800

Une erreur dans l'article : le premier Scénic n'a jamais existé en version longue...

Sinon, je n'avais jamais compris l'intérêt de l'instrumentation centrale (pour que les marmots puissent voir à quelle vitesse papa roule ? si quelqu'un a des arguments plus convaincants...) : ce n'est pas un mal de revenir à une architecture plus classique... Notons que, contrairement à ce que laisse suggérer l'article, le premier Scénic n'avait pas d'instrumentation centrale : elle est apparue à la seconde génération.

C'était pour que tous les passagers puissent surveiller l'allumage des voyants de pannes.

Par

La version longue est sympa à l'oeil.....cela va effacer les tanks de vévépipé du paysage...leur place c est à la casse comme les productions qui ne peuvent plus circuler aux USA...

Par

Loin d'être un fanboy Renault, on a quand même un véhicule bien fichu et très bien positionné, qui va faire mal au C4 Grand Picasso d'ailleurs. Heureusement le Citroën garde pour lui des moteurs essence incomparablement meilleurs, pour les quelques urbains ou pas trop gros rouleurs intéressés...

Quand au Touran pourtant tout récent et réussi, l'écart de prix sera là encore terrible pour l'ex-marque très branchée devenue aujourd'hui un symbole de cynisme, d'arrogance et des pires dérives marketing

Par

Juste immonde:blague:

Carlos a du sortir le carnet de chèque pour corrompre cara,les adjectifs utilisés sonnent faux !

Vraiment pas beau et comme toute renault qui se respecte,ça ne sera pas fiable,tradition maison oblige concernant un nouveau modèle:pfff:

Par

Le gars qui a conçu la console centrale et celui qui a conçu le selecteur de la BVA n'ont jamais discuté ensemble nan ? :voyons:

Pourquoi ce levier proéminent comme en boite manuelle, alors qu'ici c'est automatique on y touche pour ainsi dire pas...

Cela aurait pu être avantageusement remplacé par des boutons ou une molette et dégager un bel espace. Même Citroen a su le faire sur un Cactus beaucoup moins cher (avec une BVA tout à fait naze, mais ça c'est un autre problème).

Par

J'ai été carrément séduit par le Kadjar mais c'est tout car le reste de la marque ne m'a ni transpercer ni éblouit,rien nada.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire