Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai - Renault Koleos 2.0 dCi 175 : pas armé pour lutter

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

La première génération de Koleos n’a pas rencontré un franc succès. La seconde, totalement remaniée, compte bien surfer sur le succès de ses petits frères, les Captur et Kadjar, en adoptant le même physique. Le Koleos « Initiale Paris », le plus haut de gamme a-t-il de quoi se faire une place parmi la concurrence ?

Essai - Renault Koleos 2.0 dCi 175 : pas armé pour lutter

En bref

A partir de 41 400 €

4x2 ou 4x4

5 places exclusivement

Captur, Kadjar et maintenant Koleos, la gamme SUV de Renault est désormais complète. La plus grosse mission du constructeur est maintenant de faire oublier le premier du nom tout en se frayant un chemin face à de grosses pointures comme le Peugeot 5008, le Volkswagen Tiguan Allspace, le Nissan X-Trail et le prochain « gros » Seat Ateca. Tous ont un point commun, ils proposent 7 places sauf… le Koleos ! C’est justement ce qui distingue le français qui mise davantage sur des marchés comme l’Amérique du sud et l’Asie moins demandeurs que le marché européen.

Le nouveau Koleos change également de statut. Il grossit et s’embourgeoise pour venir jouer sur le haut de la gamme aux côtés de l’Espace. Si le nom est le même, la conception, elle, change du tout au tout. Renault s’est servi au sein de l’Alliance Renault/Nissan en y puisant la plateforme du X-Trail qui peut être équipée d’une transmission intégrale. Esthétiquement aussi, le centre de style a soigné le look de son modèle qui n’aura aucun mal à faire oublier le physique insipide de son ancêtre.

Essai - Renault Koleos 2.0 dCi 175 : pas armé pour lutter

Dans cette version « Initiale Paris », celle de notre essai, le Koleos cible une clientèle haut de gamme. Le cockpit archi-traditionnel est moins original que celui d’un 5008 dans son aménagement et moins qualitatif que celui d’un Skoda Kodiaq ou d’un Volkswagen Tiguan Allspace dans sa présentation. Le client a tout de même droit à une sellerie et un habillage cuir sur les parties inférieures, quelques boiseries, de l’aluminium brossé et un niveau d’équipement de série plus compétitif que la concurrence.

Essai - Renault Koleos 2.0 dCi 175 : pas armé pour lutter
Essai - Renault Koleos 2.0 dCi 175 : pas armé pour lutter

Facturée 41 400 € au bas mot, cette version « Initiale Paris » se veut généreuse en dotation avec de série les sièges chauffants, les feux Full Led, les jantes alliage 19’’, le hayon motorisé, le système R-Link 2 (désormais compatible Android et Carplay) - qui n’aura pas dérogé à la règle en buggant une nouvelle fois durant notre test -, ainsi que la piètre sono Bose dont on cherche encore les 12 haut-parleurs. Passés ces désagréments, le client pourra profiter d’un espace XXL à l’avant comme à l’arrière et d’un volume de coffre qui oscille entre 624 et 1 690 litres. Des valeurs qui restent malgré tout en dessous de celles du 5008 et du Kodiaq.

L’absence d’une proposition 7 places et d’une modularité plus poussée comme par exemple la présence d’une banquette coulissante ou d’un plancher plat pénalisent lourdement le Koleos face à sa concurrence directe. Explications : Renault a souhaité volontairement laisser du grain à moudre aux Grand Scénic et à l'Espace. Une stratégie qui ne semble pourtant pas poser de problème à Volkswagen qui arrive à faire cohabiter les Touran et Tiguan.

Essai - Renault Koleos 2.0 dCi 175 : pas armé pour lutter

Le Koleos offre le choix entre deux motorisations et deux transmissions. D’un côté, le bon et courageux 1.6 dCi 130 et de l’autre le vaillant 2.0 dCi 175, celui de notre test, associé à une boîte à variation continue (X-Tronic) d’origine Nissan et une transmission à deux roues motrices. Un mariage qui n’est pas des plus aboutis. En effet, le Koleos ne se montre absolument pas à l’aise en ville où la réactivité du 4 cylindres et celle de la boîte pénalisent l’engin au décollage et à bas régime. En milieu de compte-tours, le dCi reprend du poil de la bête pour offrir des relances correctes et rassurer lors des phases de dépassement. Il faudra aussi composer avec un patinage de la boîte lors des fortes accélérations, ce qui peut agacer lorsque l’on a goûté à la boîte automatique ou à double embrayage. On se console avec un bilan à la pompe qui n’est pas catastrophique avec une moyenne de 7,1l/100 km relevée durant notre test.

Testé en version dCi 130 BVM, lors d’un comparatif face au Peugeot 5008, le Koleos nous a davantage séduit. Il offre plus de peps, de répondant et surtout une consommation bien mieux maîtrisée.

A la conduite aussi, le Koleos affiche des lacunes. Les suspensions souples privilégient le confort au détriment du maintien de caisse, ce qui se traduit par une prise de roulis en courbe. Quand le conducteur hausse le ton, le train avant montre rapidement ses limites par un sous-virage prononcé. Le Koleos n’en demeure pas moins un bon voyageur capable d’offrir un peu plus de polyvalence que certains concurrents grâce à la transmission intégrale (avec blocage de différentiel) mais de manière générale nous avons été déçus par ses prestations dynamiques sachant que c’est un domaine de compétences habituellement maîtrisé par Renault. 

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

146 g/km - malus : 953 €

Début de commercialisation du modèle :

Mai 2017

A titre d'exemple pour la version II 2.0 DCI 175 ENERGY INITIALE PARIS 4X2 X-TRONIC.

1,67 m1,84 m
4,67 m
  • 5 places
  • 565 l / 942 l

  • Auto.
  • Diesel

Portfolio (20 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Renault Koleos 2

Commentaires (199)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

pour le prix d'un Stinger, il n'y a pas photo!

Par

Véhicule sans intérêt. Prenez le X-trail, c'est l'original, pas un recarrossage.

Par

Vue en vrai, franchement ça pète pas un clou :bah: je parle de design uniquement :wink:

Face au DS7 Crossback il va manger sévère en France :oui:

Par

En réponse à luke skyracer

pour le prix d'un Stinger, il n'y a pas photo!

Ca na rien a voir.

Par

En réponse à luke skyracer

pour le prix d'un Stinger, il n'y a pas photo!

Hors sujet.

Par

Il y a le Edge qui est nettement plus beau et qualitatif.

Par

Contrairement à l'ancien je le trouve plutôt réussi ( faut dire que l'ancien était horrible ) mais comme le dit si bien l'article la concurrence fait mieux :bah:

Par

En réponse à Moukeaf

Véhicule sans intérêt. Prenez le X-trail, c'est l'original, pas un recarrossage.

une méconnaissance totale de l'automobile que de prétendre de tels choses, c'est pas parce qu'on prend la même plateforme et la mêmes groupes motopropulseurs que c'est la même voiture :wink:

faut sortir et conduire et n'ayant conduit ni l'une ni l'aune je me prononcerais pas sur le sujet et tu ferais mieux d'en faire de même et être constructif :areuh:

Par

En réponse à luke skyracer

pour le prix d'un Stinger, il n'y a pas photo!

Grave, le prix d'une lotus elise trolololol

Go rentrer à la maison

Par

Véhicule cohérent mais sans réel point fort j'ai l'impression. Le style extérieur a bien progressé, à l’intérieur c,est du classique Haut de gamme Renault, donc sympa mais sans plus quoi, ,normal pour ce prix là

Apres moi ça me choque pas que le confort soit privilégié au dynamisme, surtout si c'est pour le vendre hors-Europe. Y'a que des journaleux pour dire des bêtises comme ça, vous vous attendiez vraiment à un SUV Jaguar ou Bentley ? Les gens ne sont pas tous des passionné de conduite, un peu d'objectivité ne ferait pas de mal ! Critiquer la conduite en ville pour un gros SUV diesel et ne pas parler de l'insonorisation sur voies rapide, de la discrétion de la boite à rythme modéré ... franchement soyons sérieux

D'ailleurs en parlant d'objectivité ... on voit rarement un article sur un essais aussi négatif et limite un peu rageux. Renault ne vous a pas servi les petits fours après l'essai ou quoi?

Je dis pas que la voiture est extraordinaire, moi aussi je trouve que son positionnement est un peu bizarre mais c'est presque que du négatif et c'est surtout très incomplet ! moi je me pose des questions.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire