Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai - Renault Scénic dCi 160 EDC (2017) : le fer de lance

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Après le Scenic dCi 95, entrée de gamme du monospace désormais crossover de Renault qui manque un peu de souffle, c'est désormais au dCi 160 d'être à l'essai sur Caradisiac, une figure de proue à la fiche technique impressionnante ne laissant pas imaginer un manque de coffre.

Essai - Renault Scénic dCi 160 EDC (2017) : le fer de lance

En bref

À partir de 35 800 €

1,6 dCi 160 ch et 380 Nm

Boîte de vitesses double embrayage EDC de série

À partir de 35 800 €

« Les performances restent dans le domaine de l'acceptable seul à bord et le coffre vide, avec un 0 à 100 km/h annoncé en 13,7 s, mais il faut jouer de la boîte de vitesses, au maniement agréable mais aux rapports exagérément longs, pour en tirer le meilleur - ou plutôt le moins pire - si l'on souhaite emmener quelques passagers et leurs effets personnels » écrivais-je à propos du Scénic dans sa version 1,5 dCi développant 95 ch à 4 000 tr/min et 240 Nm à 1 750 tr/min. Sans surprise, notre Scénic du jour ne souffre pas des mêmes défauts. Et pour cause, on trouve sous son capot un 1,6 dCi sous double assistance respiratoire, ce qui n'est pas si fréquent pour un quatre cylindres, avec un petit turbo basse pression se chargeant de remplir la courbe de couple à bas régime, avant qu'un second turbo, plus gros et avec plus de souffle, ne prenne le relais dans la seconde partie du compte-tours.

Essai - Renault Scénic dCi 160 EDC (2017) : le fer de lance

Avec une telle usine à gaz, on atteint les 100 ch/l, avec 160 ch tout ronds obtenus à 4 000 tr/min, et 360 Nm à 1 750 tr/min, soit les chiffres qu'on obtient normalement d'un bon 2,0 l diesel. Pourtant, les chiffres d'accélération n'ont pas grand-chose d'ébouriffant : 10,7 s au 0 à 100 km/h, c'est seulement 7 dixièmes de moins qu'avec le dCi de 130 ch à boîte mécanique, et c'est surtout six dixième de plus qu'un Citroën C4 Picasso 2,0 BlueHDi EAT6 de 150 ch. Il faut dire que ce dernier fait office de poids plume, avec 1 435 kg annoncés contre 1 540 pour le Scénic.

Essai - Renault Scénic dCi 160 EDC (2017) : le fer de lance
Essai - Renault Scénic dCi 160 EDC (2017) : le fer de lance
Essai - Renault Scénic dCi 160 EDC (2017) : le fer de lance

Jantes alliage de 20 pouces, instrumentation numérique et boîte EDC font partie de la dotation de base.

Vous ne serez donc pas le champion du départ canon quand le feu passe au vert, mais le Renault fait preuve par contre d'un très grand agrément, avec ce moteur réactif à tous les régimes, même les plus bas. Il est bien aidé de plus dans cette tâche par une boîte de vitesses double embrayage EDC à six rapports de série rapide et efficace à laquelle on ne peut reprocher que l'absence de palettes au volant commencant à être les bienvenues à ce niveau de puissance. Il semble de plus particulièrement peu sensible à la charge, offrant des reprises toujours vigoureuses même avec plusieurs personnes à bord, et se montre plutôt sobre, avec 7,1 l/100 km de moyenne enregistré au terme de notre essai.

Essai - Renault Scénic dCi 160 EDC (2017) : le fer de lance
Essai - Renault Scénic dCi 160 EDC (2017) : le fer de lance
Essai - Renault Scénic dCi 160 EDC (2017) : le fer de lance
Essai - Renault Scénic dCi 160 EDC (2017) : le fer de lance

On retrouve les mêmes qualités que sur le reste de la gamme, soit une ligne élégante et dynamique, une bonne position de conduite mais aussi une excellente visibilité à quasiment 360° garantie par des doubles montants de pare-brise, un capot court et des angles morts extrêmement restreints. Même constat niveau châssis puisque, malgré les habituelles jantes de 20 pouces de série, ce Scénic réalise un très bon compromis entre confort et tenue de route. Enfin, malgré sa silhouette désormais haut perchée de crossover et même si les sièges arrière indépendants sont à classer dans les souvenirs, il n'oublie pas pour autant ses racines de monospace, avec une banquette 2/3-1/3 pouvant coulisser sur 16 cm, quatre trappes de rangement dans le plancher et 572 litres de volume de chargement.

Essai - Renault Scénic dCi 160 EDC (2017) : le fer de lance

C'est de profil que la ligne du Scenic s'apprécie le mieux avec ses jantes de 20 pouces lui donnant des airs de gros jouet.

En Intens, premier niveau de finition disponible avec cette motorisation dCi 160 toutefois très complet, , le Scénic embarque notamment de série l'aide au parking avant, arrière et latérale, l'alerte de distance de sécurité et de franchissement de ligne, l'avertisseur d'angle mort, l'instrumentation numérique, le système multimédia R-Link 2 avec son écran de 8,7 pouces au format portrait, la climatisation automatique bi-zone, la sellerie mixte simili-cuir/tissu et les projecteurs avant LED Pure Vision. Affichant un minimum de 35 800 €, la facture est cependant salée : disposant de niveaux de finition inférieurs, les concurrents démarrent bien plus bas, avec par exemple un Ford C-Max 2,0 TDCi 150 Powershift accessible à partir de 31 900 €, un Citroën C4 Picasso 2,0 BlueHdi 150 EAT6 à partir de 33 000 € et un Volkswagen Golf Sportsvan 2,0 TDI 150 DSG7 à partir de 33 110 €. Mais même en prenant en compte le rapport prix/équipement, le Renault se classe encore parmi les plus chers. Cela ne l'empêche pas de proposer un haut de gamme Initiale Paris à 38 800 € ajoutant des jantes et une calandre spécifiques, une sellerie cuir Nappa, l'assistant de parking actif, l'affichage tête haute et une sono Bose à onze haut-parleurs.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

118 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Septembre 2016

A titre d'exemple pour la version IV 1.6 DCI 160 INTENS EDC.

1,65 m1,86 m
4,40 m
  • 5 places
  • 506 l / NC

  • Auto. à 6 rapports
  • Diesel

Portfolio (30 photos)

Mots clés :

Commentaires (124)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Faire du 10.7 s au 0 à 100 km/h avec 160 cv, c'est vraiment mauvais !

Se sont des performances de TDI 110 ou HDI 110 en 2.0 litres ...

Pour le reste, les mêmes qualités, les mêmes défauts. C'est la première fois que je préfère la génération précédente sur un modèle, je préfère le Scénic 3 qui assume son côté familiale

Par

" lui donnant des airs de gros jouet." en plastoc ?:biggrin:

Par

J'aime la légende des photos...

"Jantes alliage de 20 pouces, instrumentation numérique et boîte EDC font partie de la dotation de base."

3 choses totalement inutiles non ?

Par

En réponse à furax58

Faire du 10.7 s au 0 à 100 km/h avec 160 cv, c'est vraiment mauvais !

Se sont des performances de TDI 110 ou HDI 110 en 2.0 litres ...

Pour le reste, les mêmes qualités, les mêmes défauts. C'est la première fois que je préfère la génération précédente sur un modèle, je préfère le Scénic 3 qui assume son côté familiale

Ah, je ne savais pas que les TDI 110 et HDI 110 existaient en 2L...

Par

Jamais on a la plage de fonctionnement où le couple est maximal.

C'est dommage.

Par

En réponse à furax58

Faire du 10.7 s au 0 à 100 km/h avec 160 cv, c'est vraiment mauvais !

Se sont des performances de TDI 110 ou HDI 110 en 2.0 litres ...

Pour le reste, les mêmes qualités, les mêmes défauts. C'est la première fois que je préfère la génération précédente sur un modèle, je préfère le Scénic 3 qui assume son côté familiale

ces performances me paraissent plutôt pas mal pour un engin comme ça.

C'est surtout caradisiac qui nous habitue aux 0-100 en 2 micro-secondes avec les tesla .

par contre ça y est les rendements 100cv/l pour les gazouts deviennent monnaie courante ?

Par

En réponse à furax58

Faire du 10.7 s au 0 à 100 km/h avec 160 cv, c'est vraiment mauvais !

Se sont des performances de TDI 110 ou HDI 110 en 2.0 litres ...

Pour le reste, les mêmes qualités, les mêmes défauts. C'est la première fois que je préfère la génération précédente sur un modèle, je préfère le Scénic 3 qui assume son côté familiale

Je me dit un peu la même chose... 10,7s pour 160cv, une erreur ?

Une idée du poids du bestiau ?

Je sais bien que les franche accélération ne sont pas vocation au monospace, mais quand on prends un moteur de 160cv, on en attend du répondant.

Par

En réponse à Maître_Yoda

Ah, je ne savais pas que les TDI 110 et HDI 110 existaient en 2L...

Les premières versions, qui ont quelques années. Avant la venue des 1.6.

Par

En réponse à Feudartifice

Je me dit un peu la même chose... 10,7s pour 160cv, une erreur ?

Une idée du poids du bestiau ?

Je sais bien que les franche accélération ne sont pas vocation au monospace, mais quand on prends un moteur de 160cv, on en attend du répondant.

Le côté enclume, grosse prise au vent, chaussé façon Zavatta doit pas l'aider. Le même moulin sur une Talisman Estate 4C ne m'avait pas laissé cette impression de manque de punch, bien qu'étant juste passager.

Par

En réponse à caradisboub

ces performances me paraissent plutôt pas mal pour un engin comme ça.

C'est surtout caradisiac qui nous habitue aux 0-100 en 2 micro-secondes avec les tesla .

par contre ça y est les rendements 100cv/l pour les gazouts deviennent monnaie courante ?

Tesla met tout le monde d'accord, mais quand on veut prendre un 160 cv Bi-turbo et qu'un Cactus THP 110 te double en sortie de péage, il y a un souci.

La masse du véhicule y joue pour beaucoup, mais ça n'explique pas cette faible performance. Autant rester sur le dci 130

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire