Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai - Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 DSG 4X2 Style : la combinaison gagnante

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Contrairement au Peugeot 5008, dont la gamme est déjà assez étoffée dès son  lancement commercial, le Skoda Kodiaq ne propose à ce jour que deux motorisations essence et deux motorisations Diesel. Nous l’avons essayé avec la combinaison gagnante du moment : le 2.0 TDI de 150 ch, associé à la boite DSG en version 2 roues motrices. 

 

Essai - Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 DSG 4X2 Style : la combinaison gagnante

 EN BREF

Nouveau SUV de Skoda

5 ou 7 places

à partir de 34 270 €

Hasard du calendrier, ce sont deux grandes nouveautés SUV qui débarquent sur notre marché. Les Skoda Kodiaq et Peugeot 5008 ont été présentés à la presse à quelques semaines d’intervalle et ils ont d’ailleurs fait l’objet d’un essai comparatif par la rédaction de Caradisiac. Plus qu’une coïncidence, c’est l’évolution du marché automobile dont il est ici question. Autrefois plebiscités, les monospaces souffrent aujourd’hui d’un certain désintérêt qui fait le bonheur des SUV et autres crossovers.

 

Reste un problème majeur, ces fameux SUV n’ont jamais été à la hauteur d’un monospace en matière d’habitabilité et de praticité. C’est là qu’entre en jeu le nouveau Skoda Kodiaq. Reposant sur la déjà éprouvée plate-forme MQB-A2, il mise tout sur l’espace intérieur grâce à un empattement supérieur à ses cousins Seat Ateca et Volkswagen Tiguan.

Essai - Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 DSG 4X2 Style : la combinaison gagnante

 Et pas besoin d’être un fin observateur pour remarquer les excellentes dispositions du Skoda Kodiaq en la matière. Que ce soit aux places avant ou aux places arrière, l’habitabilité est vraiment étonnante pour un SUV : espace aux genoux, garde au toit, largeur aux coudes… le Skoda Kodiaq sait très bien recevoir. On se croirait presque à bord d’une limousine haute sur pattes, avec la possibilité de faire coulisser et incliner la banquette. Le Kodiaq fait un peu mieux que le Peugeot 5008 en espace aux genoux, mais le SUV français réplique avec des sièges indépendants et un plancher parfaitement plat.

 

Essai - Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 DSG 4X2 Style : la combinaison gagnante
Essai - Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 DSG 4X2 Style : la combinaison gagnante

L’espace ne manque pas non plus dans le coffre, dont le volume est vraiment très généreux. Une valeur fait d’ailleurs référence : 270 litres sont encore disponibles sur les versions 7 places avec les banquettes en place ! Le Skoda Kodiaq offre par ailleurs 720 litres en configuration 5 places et 2.065 litres en configuration 2 places.

Essai - Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 DSG 4X2 Style : la combinaison gagnante
Essai - Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 DSG 4X2 Style : la combinaison gagnante
Essai - Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 DSG 4X2 Style : la combinaison gagnante

Et comme sur un monospace, il n’oublie pas les nombreux aspects pratiques (double boîte à gants, coffre à compartiments, tablettes aviation derrière les sièges...) et de nombreux accessoires (bacs de toit…) pour améliorer le quotidien.

 

Si l’essence revient en force dans la catégorie des SUV (Skoda annonce environ 20% des commandes de Kodiaq en TSI), le Diesel garde encore la préférence de la clientèle. En attendant l’arrivée de motorisations plus modestes, l’entrée de gamme nourrie au Gasoil est représentée par le 2.0 TDI de 150 ch. Cela tombe bien puisque c’est la version que nous avons retenu avec la boîte DSG. Que de chemin parcouru depuis les sonores 1.9 TDI 150 ch à injecteurs pompe qui équipaient notamment la Volkswagen Golf 4 ! Aujourd’hui, la discrétion est de mise.

 Essai - Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 DSG 4X2 Style : la combinaison gagnante

 

Le grondement caractéristique du Diesel est bien contenu et seules les accélérations en charge rappellent la nature du carburant. Sans être un foudre de guerre, le Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 réalise de bonnes performances (le 0 à 100 km/h est réalisé en 10,1 secondes), bien aidé en cela par la boîte DSG 7. Cette dernière offre une réactivité appréciable, mais les à-coups relatifs à l’arrivée massive de couple (340 Nm de 1.750 à 3.000 tr/min) ne sont pas tout à fait gommés. Sur ce point, une transmission automatique à convertisseur de couple fait mieux.

 Essai - Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 DSG 4X2 Style : la combinaison gagnante

Plus lourd que le Peugeot 5008, le Skoda Kodiaq n’est pas plus gourmand à l’usage, puisqu’il se contente volontiers de 6 litres aux 100 km. Là où le Skoda Kodiaq étonne aussi, c’est en matière de confort. Sans amortissement piloté et malgré des roues de large diamètre, le SUV tchèque soigne ses occupants. La belle filtration des aspérités de la chaussée fait partie de ses qualités marquantes. Pourtant, il manque un peu de dynamisme pour finir d’enthousiasmer le conducteur. Contrairement au Peugeot 5008, qui offre la possibilité d’un ESP amélioré pour circuler sur des terrains verglacés ou gras, notre Skoda Kodiaq 4x2 n’avait finalement que les pneus neige pour affronter les montées de cols helvètes. Suffisant dans bien des cas de figure, mais la transmission intégrale optionnelle (2.000 euros) apporte une sécurité indéniable en conditions extrêmes. Un mode Neige (sur les versions 4x4) permet en outre au Kodiaq de disposer d’un surcroit d’adhérence dans les passages difficiles, malgré sa garde au sol réduite.

 

Essai - Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 DSG 4X2 Style : la combinaison gagnante

Selon Skoda, la majorité des commandes clients se feront en finition haute Style. Vendu à partir de 38.450 euros, le Skoda Kodiaq 2.0 TDI DSG 4x2 Style 5 places offre une dotation généreuse : sellerie cuir/Alcantara, jantes alliage de 18 pouces, caméra de recul, régulateur de vitesse adaptatif, phares Full LED, hayon électrique, sièges avant chauffants et électrique pour le conducteur, système de navigation Europe, climatisation deux zones… 

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

131 g/km - malus : 90 €

Début de commercialisation du modèle :

Mars 2017

A titre d'exemple pour la version 2.0 TDI 150 SCR STYLE DSG7.

1,65 m1,88 m
4,69 m
  • 5 places
  • NC / NC

  • Auto. à 7 rapports
  • Diesel

Portfolio (28 photos)

Mots clés :

Commentaires (77)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"le Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 réalise de bonnes performances (le 0 à 100 km/h est réalisé en 10,1 secondes)".

0-100 : 10.1 avec 150Ch... Pas de doute, on parle bien d'un SUV.

Prenez le même moteur sur une octavia et bim 8.5 sec !

Va peut être falloir revoir votre copie les enfants. Je dis cela dans le sens ou les SUV ne sont pas pratique et vont à l'encontre des tendances actuelles.

Au fait, le truc qui sort de la portière, c'est bien un parapluie ? Comme sur l'ATECA ?

Pratique pour nos régions. Sinon t'as le bac de portes, mais bon.

Par

"Que de chemin parcouru depuis les sonores 2.0 TDI 150 ch à injecteurs pompe qui équipaient notamment la Volkswagen Golf 4".

Je veux pas dire des conneries mais le TDI 150 a injecteurs pompe de la Golf 4 était un 1.9 et non un 2.0.

1.9 décliné de 90 a 150 cv, mais aucun 2.0 a ma connaissance. :voyons:

Par

On nous emme@#e avec l'écologie d'un côté, et de l'autre côté ils nous pondent des SUV supra lourds qui consomment bien plus et qui sont inutiles et encombrants.

Bien triste ...

Par

En réponse à kpouer44

"le Skoda Kodiaq 2.0 TDI 150 réalise de bonnes performances (le 0 à 100 km/h est réalisé en 10,1 secondes)".

0-100 : 10.1 avec 150Ch... Pas de doute, on parle bien d'un SUV.

Prenez le même moteur sur une octavia et bim 8.5 sec !

Va peut être falloir revoir votre copie les enfants. Je dis cela dans le sens ou les SUV ne sont pas pratique et vont à l'encontre des tendances actuelles.

Au fait, le truc qui sort de la portière, c'est bien un parapluie ? Comme sur l'ATECA ?

Pratique pour nos régions. Sinon t'as le bac de portes, mais bon.

Pour mettre de l'eau partout dans ta portière, oui, bonne idée... Si cet emplacement était si inutile que ça, Skoda l'aurait supprimé depuis bien longtemps. Sauf qu'il est très pratique au quotidien, comme les autres petites astuces de la marque d'ailleurs.

Par

On dit bonjour au p'tit nouveau Julien Marcos. :coucou:

Et pour son baptême du feu, le bougre ne trouve rien de mieux que d'aller à la montagne essayer en 2 roues motrices, l'une des rares barriques proposant pourtant la transmission 4X4... :violon:

Le prochain essai se fera sur le circuit de la Ferté-Gaucher. Au programme, l'Aston Martin...Cygnet !

Par

En réponse à Laulau2097

"Que de chemin parcouru depuis les sonores 2.0 TDI 150 ch à injecteurs pompe qui équipaient notamment la Volkswagen Golf 4".

Je veux pas dire des conneries mais le TDI 150 a injecteurs pompe de la Golf 4 était un 1.9 et non un 2.0.

1.9 décliné de 90 a 150 cv, mais aucun 2.0 a ma connaissance. :voyons:

Oui, 1896 cc exactement, première sortie sur l'Audi 80 en 91. Le 1968 (ou 2.0) étant le 5 cylindre Audi amputé d'un, et lancé en 2003.

Par

Un bon SUV et lorsque l'on voit l'écart de prix avec son cousin de chez VW on se demande ou est l'interet de ce dernier...

Par

ll est encore plus daté que le tichuan, une marque de l' Austère ..??!! Est- il fourni avec le coussin péteur qui va bien pour s' amuser un peu ..??

Par

"espace aux genoux, garde au toit, largeur aux coudes" VVé exprime là au mieux, les gènes de ses marques ..!! Il dessine encore une fois un petit crafter qd la concurrence, notamment française, dessine des ..voitures ..!!

Par

En réponse à LittlePaulie

Pour mettre de l'eau partout dans ta portière, oui, bonne idée... Si cet emplacement était si inutile que ça, Skoda l'aurait supprimé depuis bien longtemps. Sauf qu'il est très pratique au quotidien, comme les autres petites astuces de la marque d'ailleurs.

Pas besoin d'artifice pour mettre de l'eau dans les portières :

le groupe Vag est parfaitement réputé pour avoir eu de nombreux cas (et pas des moindres : A4, A5, A6, Passat, etc.) d'infiltration d'eaux dans les habitacles, à cause d'une mauvaise finition de l'étanchéité.

Et, au passage, d'infiltration d'eaux dans les feux avant, aussi, ce qui explique...les très nombreux cas de Leds grillées au bout d'1 ou 2 ans! Tout s'explique... :ange: et on pourrait encore dérouler la bobine!

J'ai fait part de mon étonnement vis à vis de notre cher Rots et Postillons, qui signale souvent avec Gignac les ajustements de carrosserie soit disant supérieurs du groupe Vag...J'attends toujours sa réponse ! :lol:

Sinon, il y a le Peugeot 5008 2, la nouvelle référence absolue des SUV 5+2pl : autrement plus séduisant, autrement plus moderne, autrement plus qualitatif et moins cher en intégrant sa consommation plus faible et sa côte à la revente nettement supérieure.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire