Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Fiabilité de la Volkswagen Golf 7 : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Fiabilité de la Volkswagen Golf 7 : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Dates clés

  • Novembre 2012 : commercialisation de la berline en 3p. et 5p.
  • Mai 2013 : commercialisation de la GTI 220 ch et GTI Performance 230 ch
  • Juin 2013 : commercialisation du break SW
  • Mars 2017 : restylage
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Qui ne connaît pas la Volkswagen Golf ? A moins d'avoir vécu au fin fond de la forêt amazonnienne sans contact avec l'extérieur, ou de vivre en ermite dans une grotte depuis 40 ans, impossible de ne pas savoir à quoi ressemble cette icône automobile mondiale. Année après année,  génération après génération (elle en est à la septième), elle a toujours représenté une sorte de mètre-étalon dans la catégorie des compactes. Spécialement homogène, toujours bien construite, bien motorisée et équipée, elle réalise il est vrai une belle synthèse, même si elle présente bien sûr quelques défauts. Cette dernière génération par exemple, a un volume de coffre devenu moyen après l'arrivée de concurrentes plus généreuses (le break résout ce problème). Son toucher de route n'est pas aussi dynamique que celui de la Peugeot 308, certes. Mais globalement, c'est un choix qui se justifie pleinement. Encore faut-il être capable de mettre quelques centaines ou milliers d'euros supplémentaires sur la table. Car sa bonne réputation se paye. Autre bémol, une fiabilité qui n'est pas foncièrement conforme à l'image que l'on s'en fait. Oui, la Golf connaît quelques avatars, qu'il sera de bon ton de vérifier avant achat.

Caradisiac a aimé

  • L'homogénéité globale
  • La palette de carrosseries, motorisations, transmissions
  • L'habitabilité
  • La qualité de fabrication
  • Les possibilités d'équipement
  • Le confort général

Caradisiac n'a pas aimé

  • La sobriété monacale de l'habitacle
  • Le volume de coffre désormais moyen
  • Les prix toujours élevés

Nos versions préférées

  • VII 1.4 TSI ACT 140 BLUEMOTION TECHNOLOGY CARAT 5P
  • VII SW 2.0 TDI 150 BLUEMOTION TECHNOLOGY CARAT

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • L'homogénéité globale : c'est une des caractéristiques de la Golf. Elle est bonne dans quasiment tous les domaines, et ne souffre pas de tares rédhibitoires.
  • Le choix : que ce soit au niveau de motorisations essence, diesels, boîte manuelle ou automatique, 2 ou 4 roues motrices, 3 portes, 5 portes, break, cabriolet, sportive, la Golf a toujours une réponse à apporter à chaque typologie d'acheteur.
  • L'habitabilité : par rapport au gabarit contenu de la voiture, l'espace à l'avant comme à l'arrière (surtout l'espace aux genoux) est particulièrement intéressant.
  • La qualité de fabrication : elle reste une référence pour un constructeur généraliste. La Golf utilise des matériaux de qualité et ils sont bien assemblés. Elle vieillit donc logiquement fort bien.
  • L'équipement : la Golf peut disposer, en série ou en option, d'un panel d'équipements technologiques de pointe supérieur à ses concurrentes. On citera le régulateur de vitesse adaptatif, le freinage d'urgence automatique avec détection de piéton, les suspensions pilotées, l'aide active au maintien dans la voie, le parking automatique, l'alerte de véhicule dans l'angle mort, les fonctionnalités de connectivité Apple Car Play et Android auto (sur les derniers modèles), les feux à LED, etc.
  • Le confort : globalement, la Golf est bien suspendue, que ce soit avec le châssis classique, le châssis à roues indépendantes à l'arrière, ou celui à suspension pilotée. 

Ce qui peut faire hésiter

  • La sobriété de l'habitacle : certes bien conçu et construit, l'habitacle est sobre, très sobre, limite triste. On peut parfois choisir des placages un peu plus gais cependant, selon la finition.
  • Le volume de coffre : avec 380 litres, il n'est pas indigent dans l'absolu, mais de nombreuses concurrentes font aujourd'hui mieux, en dépassant les 400 litres voire 450 litres...
  • Les prix : même en occasion, les prix restent à un niveau supérieur aux concurrentes. 

3. Budget

Achat / Cote :

Les prétentions tarifaires de la Volkswagen Golf ont toujours été supérieures à la moyenne en neuf. Mais des séries spéciales ou des promotions ponctuelles pouvaient et pourront la rendre encore intéressante. En occasion, sa bonne image de marque, à peine entachée par les aléas de fiabilité pourtant bien réels, lui permet d'afficher des cotes qui tiennent le coup, et faire de bonnes affaires est difficile encore aujourd'hui.  Le premier prix pour un modèle essence est encore autour de 10 000 € pour un kilométrage standard. En diesel, on est plus autour de 11 500 €.

Consommation :

A ce chapitre, pas mal de bonnes surprises. Les diesels TDI, même si ce ne sont pas forcément les meilleurs du marché, restent très bon en consommation moyenne malgré tout. Et les essence TSI sont globalement plus sobres que les blocs concurrents, en usage courant, un peu moins en usage dynamique. Mais les progrès sont en tout cas à souligner. 

Assurance :

Les primes d'assurance de la Golf sont, sans surprise (elle est plutôt chère à l'achat et onéreuse à réparer), dans la tranche haute. Mais ce n'est pas non plus indécent (environ 5 % de surcoût moyen). 

Prix des pièces :

Un chapitre qui fait mal au compte en banque. En effet, les pièces de la Golf sont chères, très chères, spécialement les amortisseurs, l'embrayage ou les plaquettes de frein. Seuls les filtres restent abordables. Mais au global, le remplacement des éléments d'usure est 25 à 50 % plus onéreux que pour une française...

Entretien :

Les intervalles d'entretien sont soit de 15 000 km ou 1 an, soit 30 000 km ou 2 ans lorsque le plan d'entretien choisi est le "Long life". Les moteurs TSI sont passés à la courroie de distribution après les déboires concernant les chaînes sur la Golf 6. Ces courroies sont censées être sans entretien, mais le réseau conseille des intervalles maximum de 10 ans et 210 000 km en réalité. Pour les TDI, la courroie est à remplacer tous les 210 000 km maximum mais un contrôle visuel est prévu périodiquement dès la 5e année.

Ajoutez à cela des taux de main-d'oeuvre élevés et vous obtenez un coût d'entretien plutôt costaud.

4. Fiabilité

Description :

La réputation de fiabilité de la Golf reste forte, mais pourtant, les faits ont souvent contredit cette impression. On ne peut pas dire ici que la 7e génération soit mauvaise à ce niveau. Mais elle expérimente tout de même quelques soucis, de turbo en particulier sur le 1.6 TDI, qui ne peuvent être ignorés. Et les autres, s'ils sont moins "graves", restent agaçants. Il faut donc se pencher avec précision sur les défauts cités dans cette fiche avant un achat en seconde main. 

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Turbo. Essentiellement sur le 1.6 TDI 105 puis 110 ch, défaillances précoces du turbocompresseur (parfois dès 40 000 km). Il est à remplacer. Il faut insister hors garantie pour une prise en charge partielle de la marque, car c'est anormal. 

Autres pannes ou faiblesses :

  • Consommation d'huile. Sur de nombreux modèles, essence en particulier, plus rarement sur les diesels, forte consommation d'huile, surtout en début de vie du moteur. Cela se stabilise le plus souvent. Si ce n'est pas le cas, voir du côté des arbres à cames, des culbuteur, de la culasse ou de la segmentation.
  • Consommation d'eau. Tout comme l'huile, les moteurs TSI essentiellement peuvent consommer du liquide de refroidissement en grande quantité. Il faut alors surveiller la culasse et la pompe à eau, qui peut fuir.
  • Boîte de vitesses. Difficultés d'engagement de la marche arrière, et parfois de la 1ere vitesse. Un réglage est à envisager, mais il ne résout pas toujours la difficulté.
  • Freins. Bruits de couinements des freins en marche arrière à froid. Pas de réelle solution. Le désagrément n'est que sonore.
  • Suspensions. Bruits de suspensions, à l'arrière comme à l'avant selon les modèles. Certains amortisseurs peuvent également fuir, ils doivent être remplacés. 

Aspect extérieur :

  • Rien à signaler à ce chapitre. 

Finition intérieure :

  • Bruits d'air. Sur certains exemplaires, des bruits d'air se font entendre au niveau des joints de portière. Réglage ou remplacement de ceux-ci sont une solution.
  • Bruits parasites. Cela reste rare mais quelques cas de banquette bruyante ou de plage arrière qui a du jeu.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Bugs. L'électronique joue de nombreux tours aux propriétaires de Golf 7. Messages d'alerte indus, allumages de voyants intempestifs. Ils sont divers et variés. Pas une épidémie qui touche tous les modèles mais de nombreux témoignages. Reprogrammations et remplacements de boîtiers électroniques, voire remplacement du combiné d'instrumentation ont peu à peu éradiqués ces aléas.
  • Climatisation. Quelques rares cas de mauvais fonctionnement (soit condenseur, soit circuit en défaut).
  • GPS. Il bugue lui aussi (arrêt, blocage, démarrage en allemand, perd la position de la voiture). De plus, quelques soucis parfois avec les touches physiques. Reprogrammation ou remplacement sont à prévoir.

Rappel de rectification en concession :

  • Juin 2015 : rappel de modèles dont les boîtiers de roulement peuvent rompre et entraîner un risque de perte de la direction. Une petite série d'avril 2015 est concernée.
  • Juin 2016 : rappel de modèles produits entre novembre 2015 et avril 2016. La sécurité enfant peut se désengager et rendre possible l'ouverture des portes de l'intérieur.
  • Mars 2017 : rappel de modèles fabriqués entre mai et octobre 2016. Risque de non déclenchement des airbags et des prétensionneurs de ceinture.

 

5. Meilleures versions

En Essence : VII 1.4 TSI ACT 140 BLUEMOTION TECHNOLOGY CARAT 5P

Du côté des modèles essence, il sera judicieux de lorgner du côté du 1.4 TSI 140 ACT. Il est à la fois performant et sobre, grâce à son système permettant de désactiver 2 cylindres sur 4 à faible charge. Mais également assez silencieux, souple, bref, docile mais prêt à bondir. Il gagne 10 ch en cours de carrière, mais le 140 ch suffit amplement et coûte moins cher. On peut dès lors compenser en choisissant une finition haute, comme la Carat, qui dispose de l'essentiel et même pas mal de superflu. En rapport avec le standing de la Golf...
Commercialisation : 2012
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 140
Emission de CO2 : 112 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

En Diesel : VII SW 2.0 TDI 150 BLUEMOTION TECHNOLOGY CARAT

En diesel, le meilleur choix est à notre sens le 2.0 TDI 150. Bien sur le 1.6 TDI 105/110 est suffisant, mais ce 2.0 apporte un punch et une rondeur de fonctionnement bienvenue. Il sait aussi rester très sobre, et ne connaît pas (ou très peu) le soucis de turbo du 1.6. Plus cher en occasion, il mérite cependant. On ajoute à ce choix de moteur la carrosserie break, qui permet de supprimer de belle façon un des inconvénients de la berline : son volume de coffre. Avec 605 litres, il fait figure, avec la Peugeot 308 SW, de déménageur bien pratique. La finition Carat bien équipée est toujours à conseiller en seconde main.
Commercialisation : 2013
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 150
Emission de CO2 : 110 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Modèles concurrents

 
Commentaires (138)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bon résumé Manuel Cailliot :bien: même si les problèmes des tdi ont été vite résolu , de même pour les tsi ( quelques cas pour le 1.4 sinon cela concernait surtout les 2.0 et pas le 1.2 tsi )

Voila sinon une vw est homogène elles sont pas les meilleurs en tout mais bonnes à tous les niveaux :bien:

Par

Camelot wagen avec tdi truqué et turbo pourir. ....

Par

"Pour les autres, s'ils sont moins grave , restent agaçants "

Alors pour vous , une forte consommation d'huile et d'eau pour un véhicule neuf , ce n'est pas grave ??????

Les problèmes de consommations d'huile sur les moteurs VAG sont présents depuis là golf 3 , je ne comprends pas que 20 ans après le problème ne soit toujours pas résolu .

Bref , de sacrées merguez ces vw

Par

:coolfuck:

Sinon un peu de sérieux, pour la boîte qui craque/coince en 1ère et marche arrière, ce problème était présent sur la golf 3 et la 4 déjà.

Quand j'avais la 4, j'avais fait un réglage de la tringlerie ( remplacement des biellettes des câbles, avec réglage des ressort) avec graissage du mécanisme du sélecteur. Très efficace mais chiant à faire :biggrin:

Par

Je vais mettre ma mauvaise foi de côté sur ce coup ci .. Mais pourquoi les pièces d'usures serait plus chères de 25 à 50 % sur une golf que sur une 308 , une megane ou d'autres voitures de la catégorie ?

Par

En réponse à Françoisdamiens

"Pour les autres, s'ils sont moins grave , restent agaçants "

Alors pour vous , une forte consommation d'huile et d'eau pour un véhicule neuf , ce n'est pas grave ??????

Les problèmes de consommations d'huile sur les moteurs VAG sont présents depuis là golf 3 , je ne comprends pas que 20 ans après le problème ne soit toujours pas résolu .

Bref , de sacrées merguez ces vw

c'est pas grave

à par que si on ne fait pas attention on risque de griller le moteur et en plus l'huile cela s'ajoute au budget carburant, ce n'est plus économique à l'usage

Par

En réponse à matrix71

Camelot wagen avec tdi truqué et turbo pourir. ....

Tu veux qu'on aille te chercher les dernières fiches fiabilités des poubelles ambulantes que tu chéris tant ???

Si j'étais amateur de ton genre de camelote, je me ferais tout petit petit petit :biggrin:

Par

Un paris Marseille ta fait la vidange puis tu rajoute 5l huile neuve.....

Par

En réponse à matrix71

Un paris Marseille ta fait la vidange puis tu rajoute 5l huile neuve.....

Et toi t'appelles la dépanneuse à Nemours et tu rentres à vélo car c'est bien connu:

tu pars en Renault et tu rentres à vélo !

Mouaaaaaarrrrrrffffffff

Par

En réponse à VW n1

Et toi t'appelles la dépanneuse à Nemours et tu rentres à vélo car c'est bien connu:

tu pars en Renault et tu rentres à vélo !

Mouaaaaaarrrrrrffffffff

j aime bien cette formule qui décrit des mecs sans permis que leurs parents emmènent en soirée en renault, puis rentre bourré après 3 bières avec un vélo volé parce que papa et maman ont autre chose à foutre que d aller chercher kevin chez dylan ^^ c est ça en fait cette citation??? ^^

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire