Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Vidéo - La Volkswagen e-Golf jusqu'à la panne : combien de kilomètre peut-on faire en une seule charge ?

Combien de kilomètre peut-on faire en une seule charge au volant d'une Volkswagen e-Golf 2017 ? Environ 250 km en conduite normale sur un parcours mixte, comme nous l'avons déterminé en avril dernier lors de l'essai à la première présentation du modèle. Oui, mais combien peut-on faire en travaillant l'autonomie au maximum, sur un parcours particulièrement favorable aux véhicules électriques et en déployant tous ses talents d'éco-conducteur ? Après la Renault Zoé ZE40, la Nissan Leaf 30 kWh et la Tesla Model S 100D, c'est au tour de l'allemande électrifiée d'être poussée à la limite.

Vidéo - La Volkswagen e-Golf jusqu'à la panne : combien de kilomètre peut-on faire en une seule charge ?

A sa sortie en 2014, la première Volkswagen e-Golf n'apportait pas grand chose d'extraordinaire dans le monde de la voiture électrique : un moteur de 115 ch, une batterie de 24,2 kWh et une autonomie annoncée de 190 km contre 38 190 €, c'est à peu près ce que proposait une Nissan Leaf de l'époque, contre au moins 2 000 € de moins à équipement proche. Mais cette année, la marque allemande a revu profondément sa copie et la cuvée 2017 de la e-Golf offre maintenant 136 ch (100 kW tout ronds), une batterie de 35,8 kWh ainsi qu'une autonomie de 300 km selon la norme NEDC. Certes, elle coûte désormais encore plus cher, à 39 350 €, mais c'est déjà plus en rapport avec ses prestations. L'une des qualités qu'elle a de plus par rapport à une grande majorité de ses concurrentes, c'est que, à part quelques détails de présentation intérieure et extérieure, elle ressemble à s'y méprendre à une Golf thermique comme on en croise des centaines tous les jours. Car non, tout le monde ne souhaite pas que sa voiture électrique ait un physique « atypique », comme on dit poliment.

Avec une batterie chargée à bloc, nous nous élançons de la porte de Saint-Ouen du côté extérieur, comme à notre habitude, pour tomber instantanément dans les bouchons dès la rampe d'accès. Et c'est exactement ce que nous voulons, le périphérique parisien, d'une longueur de 35 km, étant un circuit idéal pour une électrique grâce à sa circulation quasiment constamment en accordéon offrant une vitesse moyenne basse et de nombreuses décélérations permettant de récupérer de l'énergie. Ce qui est bon pour la machine est toutefois plus pénible pour les humains impliqués, surtout quand le thermomètre flirte avec les 30 degrés et que, par soucis d'efficacité maximum, il est évidemment formellement interdit d'utiliser la climatisation.

 

Les premiers mètres permettent de se familiariser à nouveau avec la e-Golf. Pour la plupart des véhicules électriques, la conduite est un jeu d'enfant : on se met en D comme avec une boîte automatisée classique, on appuie sur l'accélérateur pour avancer (si si), et on récupère un peu d'énergie en relâchant la pédale ou en freinant. D'autres ont droit à un second mode, appelé communément B, qui récupère tellement d'énergie au lever de pied que l'on n'a presque plus besoin de toucher les freins en anticipant suffisamment. Certaines ajoutent enfin parallèlement un mode « éco » réduisant habituellement la puissance du moteur pour le rendre moins gourmand. Mais la e-Golf va plus loin encore. Il y a pour commencer trois modes de conduite : « normal », celui par défaut, offrant la totalité des 136 ch, «éco » qui baisse la puissance à 100 ch, et « éco+ », celui que nous choisissons évidemment, qui ne laisse que 75 ch, tout en limitant l'utilisation d'éléments de confort à bord consommant de l'électricité. Mais ça n'est pas tout, puisqu'on peut passer le levier de vitesses de D à B en tirant, et D dispose lui-même de trois niveaux de récupération intermédiaires entre lesquels on passe en poussant le levier de droite à gauche, l'idéal étant de choisir le niveau de récupération qui vous ralentira juste assez pour conserver une vitesse stabilisée en descente, sans avoir à toucher aux freins.

Vidéo - La Volkswagen e-Golf jusqu'à la panne : combien de kilomètre peut-on faire en une seule charge ?

Sur le papier, jongler entre tous ces modes peut paraître complexe et on pourrait modestement suggérer à Volkswagen de proposer les mêmes palettes qu'une boîte DSG plutôt que de passer par le levier central pour augmenter ou réduire la récupération d'énergie, à la façon, par exemple d'un Mitsubishi Outlander PHEV. Mais cela devient vite instinctif et contribue fortement à rendre la conduite plus interactive et ludique, faisant de la e-Golf une des voitures électriques les plus amusantes à conduire du marché. Car oui, l'éco-conduite est une façon alternative de trouver son plaisir au volant, et ce, sans avoir à craindre les foudres de la maréchaussée.

 

Bouchons causés par de nombreuses pannes et des accidents divers et variés se succèdent à un rythme soutenu tout au long de la journée, à tel point qu'avec un départ à midi, nous ne parvenons à la moitié de la batterie de moitié qu'à l'approche des 20 h, avec 160 km restants annoncés, laissant deviner donc une autonomie proche des 320 km. Mais le trafic commence à s'éclaircir et la température à s'adoucir, ce qui nous permet d'abattre les kilomètres à un rythme beaucoup plus soutenu. La consommation moyenne affichée à l'ordinateur de bord, quant à elle, reste désormais fermement installée sous les 10 kWh/100 km, même au sommet de la côte après la Porte de Bagnolet, ce qui n'est rien de moins qu'extraordinaire.

 

La e-Golf commence à protester bruyamment en passant sous la barre des 50 km d'autonomie, puis manifeste son mécontentement une seconde fois à 38 km, forçant le mode « éco+ » dans lequel nous sommes de toutes façons déjà. Cependant, contrairement à la Renault Zoé et à la Nissan Leaf, la jauge continuera d'afficher les kilomètres restants jusqu'au bout, ce qui nous permet d'enquiller nos tours de périphérique plus sereinement, jusqu'à la fin du neuvième, avec encore 7 km possibles affichés pour une arrivée à nos locaux dans 5 km. A destination, nous commençons la classique phase finale de tours de pâté de maison de nos locaux près de la gare Saint-Lazare, et, alors qu'elle n'affiche plus qu'un petit kilomètre, la e-Golf se fâche une dernière fois, nous punissant en réduisant cette fois-ci la puissance à 40 ch. Enfin, le zéro apparaît au tableau de bord mais il a faudra attendre encore pas moins de trois kilomètres pour que la pédale d'accélérateur devienne totalement inerte, avec 329,1 km à 25 km/h de moyenne affichés à l'ordinateur de bord depuis notre départ, et 00h10 sur l'horloge. Il ne reste plus alors qu'à pousser la voiture dans la descente de notre parking et à la brancher sur secteur standard. Temps annoncé pour parvenir à une charge complète ? 16 heures et 45 minutes.

Vidéo - La Volkswagen e-Golf jusqu'à la panne : combien de kilomètre peut-on faire en une seule charge ?
Vidéo - La Volkswagen e-Golf jusqu'à la panne : combien de kilomètre peut-on faire en une seule charge ?
Vidéo - La Volkswagen e-Golf jusqu'à la panne : combien de kilomètre peut-on faire en une seule charge ?

Faire presque 10 % de plus que l'autonomie très optimiste obtenue par le cycle NEDC est évidemment un excellent résultat. Il reste un léger mystère planant sur le chiffre de la consommation moyenne affichée par l'ordinateur de bord, 9,3 kWh/100 km, qui ne correspond pas à notre résultat final face à la capacité annoncée de la batterie de 35,8 kWh/100 km. Soit la capacité utilisable de la batterie est de 30,6 kWh et les 5,2 kWh restant servent à préserver la vie de la batterie (mais c'est beaucoup), soit la véritable consommation moyenne est, en faisant un produit en croix, de 10,9 kWh/100 km. Mais peu importe, dans les deux cas, d'une courte tête ou avec une avance très confortable cela fait de la e-Golf l'électrique la plus efficiente que nous ayons pu tester jusque là, face aux, pour rappel, 11,1 kWh/100 km de la Zoé, 11,7 kWh/100 km de la Leaf et 13,4 kWh/100 km de la Model S 100D.

Tableau des résultats

 

Modèle Puissance
du moteur
Capacité de
la batterie
Autonomie
NEDC
Résultat
Tesla Model S 100D 422 ch 100 kWh 632 km 710,9 km
Renault Zoé ZE40 92 ch 41 kWh 403 km 393,5 km
Volkswagen e-Golf 2017 136 ch 35,8 kWh 300 km 329,1 km
Nissan Leaf 30 kWh 109 ch 30 kWh 250 km 256,2 km
Commentaires (126)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Oui, mais ces 10 kWh / 100km de la golf sont realises en mode 75ch, a comparer aux ~80ch de la Zoe ; les valeurs sont donc les memes.

Ces 10 kWh / 100km devraient etre l'objectif des constructeurs en conduite MIXTE ! Du coup, 60 kWh de batteries - ce vers quoi on semble converger pour des berline de segment B et C - equivaudrait a 600km, ce qui semble etre acceptable.

Avec 1 kWh = 150 euros , on aurait une batterie a 9000 euros. La batterie represente 1/3 a 1/4 du prix du vehicule, et donc une voiture entre 27.000 et 36.000 euros , donc entre 20 et 30. 000 euros apres bonus.

Par

Effectivement, c'est un peu faussé car en mode eco+ et 75 CV de puissance.

Courageux de faire ce petit test dans ces conditions ! Bravo !

Finalement, on commence à avoir des autonomies intéressantes pour des voitures de tous les jours !

Par

".........cela fait de la e-Golf l'électrique la plus efficiente que nous ayons pu tester jusque là,"

Bah voilà , ils suffit que les allemands s'y intéressent un tout petit peu et "l'avance soi-disant technologique de Renault" tellement vantée sur ce site est doublée.

Par

Je me demande ce qu'aurait donné cet essai en mode "normal" et "eco" (par simple curiosité pas par concours de troll)

@gignac31

Pierre Desjardins explique qu'ils subisse la température extérieur de 33 degrés sans utiliser la clim et nous montre sa chemise couverte de sueur. Je ne pense pas qu'il se soit amusé à s'arroser avec sa bouteille d'eau..

Par

Les journalistes de cara ont reçu un coup de téléphone de vw groupe après l'essai de la golf élec blanche vue cette semaine. . Afin qu'ils se demerdent pour que leur charrette ne reste pas dernière du classement d'autonomie. . " refaites l'essai sans clim , sans clignos, sans toucher aux vitres électriques, à 50 km h à vitesse stabilisée , avec des pneus sur gonflés, faites caca avant de partir pour éviter tout excès de poids , n'utilisez ni le gps ni la ventilation, et vous verrez qu'elle depassera la leaf en matière d' autonomie. . Sinon on fait opposition sur le dernier chèque que l'on vous a envoyé.

Par

En réponse à VW n1

".........cela fait de la e-Golf l'électrique la plus efficiente que nous ayons pu tester jusque là,"

Bah voilà , ils suffit que les allemands s'y intéressent un tout petit peu et "l'avance soi-disant technologique de Renault" tellement vantée sur ce site est doublée.

"Avance technologique" :ptdr: :lol:

Purée tu m'as tué sur ce coup la :lol:

Renault a une voiture (sans permis) avec une plus grosse batterie et rien dans le bide (au passage).

Les Allemands (les pro du Diesel) préparent gentillement leur contre attaque en électrique, et comme d'hab. une fois qu'ils seront au point, ils écraseront la concurrence... rien de neuf sous le soleil, mais ca va encore jaser pas mal sur le forum... j'ai hâte de voir ca :lol:

Par

Connaissant l'honnêteté de volkswagen, je parie qu'il y a un prolongateur d'autonomie planqué dans le coffre , genre le père bataille qui pédale pour recharger .. :roll:

Par

En réponse à Yannick05

Les journalistes de cara ont reçu un coup de téléphone de vw groupe après l'essai de la golf élec blanche vue cette semaine. . Afin qu'ils se demerdent pour que leur charrette ne reste pas dernière du classement d'autonomie. . " refaites l'essai sans clim , sans clignos, sans toucher aux vitres électriques, à 50 km h à vitesse stabilisée , avec des pneus sur gonflés, faites caca avant de partir pour éviter tout excès de poids , n'utilisez ni le gps ni la ventilation, et vous verrez qu'elle depassera la leaf en matière d' autonomie. . Sinon on fait opposition sur le dernier chèque que l'on vous a envoyé.

Ils font pareil pour toutes les électriques qu'ils utilisent. Sur les autres essais ça ne t'a pas choqué/dérangé ?

Par

En réponse à Laulau2097

Commentaire supprimé.

Non , je garde ma 306 s16 , j'aime les voitures d'homme non assistés. . J'ai pas besoin de technologie pourrie , et encore moins celle du gang vw ..

Par

En réponse à gignac31

Commentaire supprimé.

Une fois que la plupart des grandes marques seront présent sur le marché avec des voitures électriques dont les prix ne seront plus délirants, Renault sera relégué en queue de classement.

C'est facile d'être 1e quand est tous seul :lol:

Franchement, qui a envie de conduire un caisse playscool de 80 baudets ??? :blague:

Des Bobo écolo sans doute...pas des amateurs d'automobile en tout cas.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire