Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Vidéo exclusive - Nouveau Renault Scénic : tous ses secrets en avant-première

Publié dans Nouveautés > Nouveaux modèles

par

A l’heure où vous lisez ces lignes, le nouveau Scénic est en train d’être officiellement présenté au salon de Genève. Caradisiac, qui a eu la chance de le découvrir en avant-première au cœur même du Technocentre (centre technique de Renault) à Guyancourt, vous livre tous ses secrets.

Vidéo exclusive - Nouveau Renault Scénic : tous ses secrets en avant-première

C’est bien connu, tous les salons recèlent de nouveautés mais soyons honnêtes, toutes n’ont pas la même importance. Nous, journalistes français, sommes particulièrement friands des modèles nationaux.  Ainsi, quand nous avons appris que Renault allait présenter la 4e génération de Scénic lors de ce rendez-vous helvète, nous étions dans les startings-blocks. Impossible de passer à côté de celui qui sera la vedette incontournable de cette 86e édition.

 

Destination donc les Yvelines et le Technocentre – lieu où sont imaginés tous les modèles du constructeur français – pour découvrir ce nouveau Scénic. Inutile de vous dire que les élus sont rares et les mesures de confidentialité très élevées.

Agneta Dahlgren et Jeremy Sommer nous dévoilent la quatrième génération de Scénic
Agneta Dahlgren et Jeremy Sommer nous dévoilent la quatrième génération de Scénic

Voici enfin le moment tant attendu. Roulements de tambour, le voile se lève et je reste presque bouche-bée. Peut-être allez-vous trouver que j’exagère et que ce n’est  tout de même pas la 8e merveille du monde. Mais moi qui suis totalement insensible aux monospaces, je suis bluffé ! J’ose même le dire, ce Scénic est beau. Si on m’avait dit que j’écrirais ça un jour…

Vidéo exclusive - Nouveau Renault Scénic : tous ses secrets en avant-première

Laurens Van den Acker, le responsable du design Renault, est un fin connaisseur de l’automobile. Aussi, lorsqu'il s’est rendu compte que les goûts des automobilistes changeaient et que l’engouement autour des monospaces déclinaient, il a décidé de réinventer totalement le Scénic. Un pari osé et risqué car le Scénic, qui existe depuis 20 ans, est une icône. Pour ce faire, les designers ne sont pas partis totalement d’une feuille blanche. Leur inspiration est venue du concept R-Space révélé à Genève en 2010. Pour eux, le monospace du futur, c’est lui avec son look très dynamique. Alors bien sûr, il a fallu apporter quelques ajustements esthétiques mais le nouveau Scénic est la version de route du R-Space.

Des jantes de 20 pouces et des teintes bicolores sont deux orginalités du Scénic
Des jantes de 20 pouces et des teintes bicolores sont deux orginalités du Scénic

Quand on découvre ce Scénic pour la première fois, le regard est tout de suite attiré par ses jantes énormes. Il s’agit de 20 pouces en 195 mm de large, une offre qui sera de série sur toute la gamme. Du jamais vu pour un monospace ! Pour pouvoir réussir ce tour de forme, Renault s’est associé à Michelin et Continental, qui ont spécialement conçu des pneus hauts et fins. Reste à connaître maintenant leur prix.

Vidéo exclusive - Nouveau Renault Scénic : tous ses secrets en avant-première

L’autre surprise concerne la couleur du véhicule présenté. Il s’agit d’un jaune miel similaire à la teinte des véhicules familiaux de "la fleur" présentée par Laurens Van den Acker lors de son arrivée chez Renault. Si le fait de choisir une teinte aussi voyante pour un véhicule familial étonne toujours, la recette semble fonctionner comme on peut le constater sur les Clio et Kadjar où le Rouge Flamme représente plus de 20 % des ventes malgré un surcoût de 700 et 820 €. L’importance de la couleur est renforcée par la carrosserie bi-ton, unique sur le segment des monospaces.

Au-delà de ces deux points, c’est tout le Scénic qui a été repensé. Pour Jeremy Sommer, responsable du design Scénic, il fallait « retrouver de nouvelles proportions inédites et cela passait par une cabine avancée, un capot court afin de retrouver l’esprit d’un monocorps tout en le valorisant avec de grandes roues. » C’est dans cette volonté d’espace et de luminosité que le montant de pare-brise, habituellement très épais, a été remplacé par deux montants plus fins, à la manière du dernier Espace. Pas de doute, le mot dynamisme correspond parfaitement à ce Scénic.  C’est tellement le cas que cela masque parfaitement les augmentations de toutes les dimensions. La longueur est désormais de 4,41 m, c’est 4 cm de plus que l’ancien. Sans surprise, cette quatrième génération sera disponible en 2 carrosseries : courte et longue. Cette dernière devrait sacrifier légèrement le style au profit de la praticité.

La planche de bord est identique à celle de la Mégane ou de la Talisman
La planche de bord est identique à celle de la Mégane ou de la Talisman

Si l'extérieur tranche radicalement avec les anciennes générations, il en est de même de l’habitacle. Le principal changement porte sur la fin de l'instrumentation centrale. Un choix naturel assumé par Laurens Van den Acker : « je n’ai pas compris l’intérêt d’une instrumentation centrale car cela éloigne le conducteur de la voiture ». Retour donc à une instrumentation face au conducteur, identique à celle des dernières Mégane, Espace et Talisman. Pas de surprise de ce côté puisqu’on retrouve le grand écran multimédia vertical de 8,7 pouces avec le système R-Link 2 sur les versions les plus haut de gamme. Si l’instrumentation évolue, la console centrale coulissante demeure.

Finis les sièges arrière individuels lourds et amovibles
Finis les sièges arrière individuels lourds et amovibles
496 litres, c'est la contenance du coffre (+26 litres)
496 litres, c'est la contenance du coffre (+26 litres)

 

L’autre changement d’importance porte sur les places arrière. Les sièges individuels amovibles encombrants et peu pratiques disparaissent au profit d’une banquette arrière 2/3-1/3 coulissante. Afin d’améliorer la modularité, le Scénic disposera de la fonction one-touch folding qui permet de rabattre les sièges à partir du coffre. Un coffre dont la contenance progresse avec un volume de 496 litres, soit 26 litres de plus que l’actuel. A cela s’ajoutent de nombreux rangements intérieurs dont une boîte à gants tiroir de 11 litres identique à celle du Renault Captur par exemple.

En termes d’équipements, le Scénic profitera des dernières technologiques comme le système R-Link2, un système de freinage d’urgence piéton (une première chez Renault), l’assistance de maintien de voie, l’affichage tête haute, l’alerte de détection de fatigue, le régulateur de vitesse adaptatif ou la caméra de recul.

Conçu à partir de la plate-forme CMF C/D (similaire à celle des Talisman, Mégane et Espace), le Scénic sera doté à son lancement de 6 motorisations : 4 diesels (dCi 95, 110, 130 et 160 ch) et 2 essence (TCE 115 et 130 ch) couplées à des transmissions manuelles ou automatiques à double embrayage. Fin 2016, le Scénic proposera une offre diesel électrifiée couplant un dCi 110 ch associé à un moteur électrique. Contrairement à la Mégane, ce nouveau Scénic disposera du dispositif Multi-Sens qui offre 5 modes de conduite : Neutre, Sport, Confort, Personnalisé et Eco.

Vidéo exclusive - Nouveau Renault Scénic : tous ses secrets en avant-première

La commercialisation de cette quatrième génération de Scénic interviendra au second semestre 2016.  Les monospaces n’ont peut-être plus le vent en poupe mais ce nouveau Scénic pourrait bien relancer l'engouement pour cette catégorie à condition que l'essai, qui devrait avoir lieu à l’été, confirme cette excellente prédisposition.

Le Scénic 4 est 6 élements-clés

  • Longueur : 4.41 m
  • Fin de l'instrumentation centrale
  • Banquette arrière fractionnable 2/3-1/3
  • Volume de chargement : 496 litres
  • 4 diesels (dCi 95, 110, 130 et 160 ch) et 2 essence (TCE 115 et 130 ch)
  • Commercialisation: 2e semestre 2016

Les trois générations précédentes de Scénic

Renault Scénic 1(1996 - 2003)
Renault Scénic 1(1996 - 2003)
Renault Scénic 2 (2003 - 2009)
Renault Scénic 2 (2003 - 2009)
Renault Scénic 3 (2009 - 2016)
Renault Scénic 3 (2009 - 2016)

 

Portfolio (24 photos)

Inscription à la newsletter
Commentaires (85)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Enfin ! Le suppositoire actuel vis ses derniers instants, avec le restylage c'était juste une horreur, là on a un modèle dans la lignée des autres Renault actuelles : imposant, agressif et stylé

Par

Très sympa mais effectivement on est plus sur du scenic

J y vois un gros captur

Mais c est pas mal !!! Les sièges en cuir sont très beau

Par

Pas fini d'entendre brailler les babanes dans les ateliers quand faudra changer les pneus spécifiques de 20", ou changer une jante massacrée contre un trottoir....La classe Rîno, ça se mérite les gars...faudra juste manger des patates ou des nouilles pendant quelques semaines.

Par

De nouveau cet horrible tableau de bord... Quand aux feux arrières j'ai l'impression qu'ils viennent de la concurrence. Sinon le dit arrière est bien fichu. Belle teinte jaune, juste dommage de la flanquer sur un SUV. La finition de l'habitacle semble en net progrès. Il va cartonner.

Par

Belle voiture , tous les nouveaux modèles de Renault ont de la gueule il était temps de mettre Patrick Le Quément en retraite ,sinon ces voitures aurait finit au musé des horreurs .

Par

Alors de devant et 3/4 avant je dis wahou....en effet dire d'un monospace qu'il est beau est pas très courant....

Par contre l'arrière ne suscite absolument pas le même enthousiasme. Kadjar, Talisman, Mégane avaient montré la voie d'un arrière plus travaillé, de feux stylé....là c'est banal à souhait....

Quand à l’intérieur s'il est raccord avec les dernières productions Renault on ne pourra pas dire que l'intégration de la tablette soit une réussite. On a l'impression d'un "bloc" posé sur la planche de bord et pas intégré à celle-ci. C'est bien dommage.

Les roues de 20 pouces ==> NUL !!!

Dégradation du confort et prix exorbitant !!

Les sièges ? Pas grave. Ce qui compte ce n'est pas que les sièges s'enlèvent où pas au final. peu, très peu de personne utilisent cette possibilité. Ce qui compte c'est d'avoir un plancher plat et un coffre qui contient beaucoup.

On peu être déçu aussi par l'offre moteur essence. 130cv pour mouvoir l'engin alors qu'on monte jusqu'à 205 sur la Mégane....

certes 205cv là c'est trop. mais 150/170....après tout ils y sont en diesel...

Bon en tout cas niveau esthétique bravo globalement. reste les prix, les prestations....tout quoi...

Par

Il y a des airbags dans les appuies-têtes avants? Pourquoi sont-ils si massifs? Les tablettes c'est une bonne idée mais fallait-il vraiment qu'elles fassent 5cm d'épaisseur avec leur support? Les jantes sont splendides, j'aime beaucoup le détail. Les feux de jours sont bien intégrés. Le haut des portières avants me semble très étroit, ça doit pas être super pratique pour une personne enveloppée. Quid de la visibilité avec ces montants? C'est assez moche en plus de ne pas être pratique.

Par

De trois quart avant il est encore plus beau que le proto.( à voir avec des roue à dimensions économique, écologique et confortable).

Surtout qu'on n'est pas obligé d'avoir les horribles crochets lumineux.

Mais pourquoi ne pas avoir repris la forme des feux arrières de la Talisman et de la Mégane? Ici on à le droit à des feux de la C4 aplatis...

L'accès au coffre à l'air super étroit! c'est bof.

Bof aussi les fils qui pendouillent avec du ruban adhésif sous le volant.

Et puis "Nostalgie" comme station de radio pour un tout nouveau véhicule c'est très moyen aussi.

Et puis il a l'air moderne et festif à l'extérieur pourtant on retrouve un habitacle si triste mais pas classe ( malgré tout ce cuir).

Effectivement à l'intérieur c'est la nostalgie de l'ancien...

Par

En réponse à Arsenal*972 - Compte 3

Commentaire supprimé.

Il est bien plus sexy qu'un Captur, plus sensuel aussi, plus personnel, plus élégant, moins "quincaille", moins "Majorette".

Par

Renault ne prend pas ce qu'il y a de mieux chez les Nippons:mon dieu que c'est laid!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire