Avec la LEAF, Nissan nous démontre, s'il en était besoin, que le véhicule électrique est mûr pour débarquer sur le marché. En effet, cette compacte est tout ce qu'il y a de plus agréable à conduire. Souplesse et confort sont au rendez-vous. Performances et autonomie aussi. Surtout si l'on considère que l'usage de la LEAF sera essentiellement citadin. Le niveau d'équipement, complet, joue aussi en faveur de cette compacte branchée. Le seul bémol réside encore aujourd'hui dans le prix. Même si l'on considère que le coût à l'usage est au moins 3 fois plus faible qu'une compacte diesel, il ne faut pas oublier que les 30 000 € demandés à l'achat, aides de l'Etat déduites, représentent un surcoût de 5 000 € en moyenne. Un surcoût qui sera bien long à amortir.


En effet en partant sur un coût aux 100 km de 2 € selon Nissan, un kilométrage moyen de 15 000 km coûtera 300 € en énergie à un propriétaire de LEAF. En face prenons une Mégane 3 1.5 dCi 110 qui affiche une consommation de 4,4 litres/100 km en mixte. Avec un gazole à 1,20 €, les 15 000 km coûteront 792 €, soit un différentiel de 500 € pour arrondir. A ce rythme, il faudrait donc en moyenne environ 10 ans pour rentabiliser l'électrique. Un peu moins si l'on tient compte d'un coût d'entretien inférieur de 15 % en moyenne pour la LEAF (selon Nissan). Le calcul peut se révéler plus ou moins flatteur face à d'autres concurrentes mais globalement, ça reste long à amortir.


Même en se basant sur le mode de location avec option d'achat, cela reste, après une mise de départ non encore fixée, une mensualité de 500 € environ par mois sur 36 mois à assumer. Et plus encore si l'on opte pour les fomules tout compris (entretien, assurance, location d'un véhicule thermique ponctuellement) qui sont prévues...

Sa future concurrente, la Renault Fluence ZE, qui partagera avec elle batterie et moteur, sera également plus abordable, car annoncée à 21 600 €, plus 79 € de location des batteries par mois, soit sur 5 ans 26 340 €.


Il semblerait donc que ce soit le prix à payer pour rouler dans une voiture qui ne rejette aucun polluant à l'utilisation. Pour nous, même si c'est plus cohérent pour une LEAF que pour une C-Zéro ou une Ion, dont les prestations sont celles d'une citadine, cela reste encore un peu cher. Mais le temps et le développement de la technologie y fera peut-être à l'affaire...


Les prix

Version Co2 (en g/km)
(Norme NEDC)
Prix Bonus / Malus
(Norme NEDC)
ELECTRIQUE 0 30 000 €

- 7 000 €*

*Pour les voitures de plus de 45 000 € et jusqu’à 60 000 € le bonus est limité à 3 000 €, au-delà il n’y a plus de bonus