Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Honda CR-V

Honda CR-V

Dates clés

  • Commercialisation : juillet 1997 à octobre 2002
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

Premier d'une – longue ? – lignée, ce CR-V encore bien présent sur le marché se présente avec d'incontestables atouts : c'est le véhicule le plus polyvalent de sa génération, avec sa définition hybride entre un break, un 4 X 4, voire un utilitaire. Sa conception est donc astucieuse, novatrice mais ne quittez pas de vue que son ancienneté commence tout de même à s faire sentir : malgré l'évidente fiabilité dont il jouit à la base, et qui constitue l'un de ses autres atouts majeurs, il n'est tout de même pas inusable et, surtout, ne doit pas faire payer ses charmes trop cher. Car depuis, tout de même, on a fait mieux. Y Compris chez Honda.

Caradisiac a aimé

  • Le concept
  • L'habitabilité
  • Le silence à bord
  • Le moteur plaisant

Caradisiac n'a pas aimé

  • L'absence de diesel
  • Le freinage
  • La finition

Nos versions préférées

  • 2.0 LS 147 CH

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le concept même : ce modèle familial s présente comme un break surélevé, capable de transporter aisément des charges éventuellement importantes, et de montrer quelques aptitudes bien venues à l'évasion hors bitume. Pas question d'aller attaquer les terrains difficiles, mais l'usage "tout chemin" est tout à fait possible.
  • L'habitabilité : elle est généreuse.
  • La fonctionnalité : bonnes possibilités de transformations d’implantation des sièges à bord.
  • L'ambiance à bord : rendue agréable par le bonne luminosité de l'habitacle.
  • L'équipement : il est tout à fait correct pour un modèle de cette génération.
  • Le moteur : l'offre est réduite, il n'y en a qu'un, mais il est plaisant.
  • Les boîtes de vitesses : tant en boîte manuelle qu'en automatique, la transmission est réussie.
  • Le silence : il est plutôt soigné pour un 4 X 4 à essence de cette génération.

Ce qui peut faire hésiter

  • L'absence de version diesel.
  • Le cache-bagages : absent.
  • Le freinage : les distances d'arrêt sont à peine moyennes.
  • La finition intérieure : elle déçoit. Tous les plastiques sont rigides. La sellerie est revêtue de tissus dépourvus de luxe.
  • La roue de secours extérieure : ce n'est vraiment pas une implantation pratique pour manœuvrer et se garer en ville.

Budget

Achat / Cote :

Malgré son âge, et en dépit de l'absence d'une version diesel, ce modèle tient bien la cote. Pour une voiture assez âgée, les prix ne seront donc pas donnés.

Consommation :

La consommation est assez élevée, surtout avec la boîte automatique.

Assurance :

Tarifs un peu élevés, compte tenu du prix des pièces de rechange.

Prix des pièces :

Tarifs élevé dans l'ensemble. La solidité des pièces d'usure compense un peu leur prix élevé, mais tout de même l'addition est très salée pour le remplacement de pièces comme par exemple les disques de frein ou l'échappement.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 15 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 100 000 km (dans la limite de 5 ans).

Fiabilité

Description :

Très bon bilan général : ce modèle a bénéficié à la fois d'une conception sérieuse et d'une qualité de fabrication régulière, qui n'a en rien faibli durant toute sa carrière. C'est juste la finition intérieure qui peut paraître un peu rudimentaire par rapport au standing apparent de l'engin, mais rien n'atteint un niveau insultant et, dans l'ensemble, le vieillissement est très bon. La fréquence des pannes mécaniques est dans tous les cas très limitée, et l'espérance de vie à attendre des organes vitaux est élevée.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Rien de particulier à signaler : aucune faiblesse d'envergure n'est relevée fréquemment sur ce modèle, jusqu'à des kilométrage élevés.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Boîte de vitesses mécanique. Sur les modèles fabriqués jusqu’en 1999, la marche arrière est très difficile à enclencher.
  • Boîte de vitesses automatique. Petits à-coups possibles au démarrage.
  • Pneus. Faible longévité des pneus montés d’origine.
  • Freins avant. Possible voilage des disques.

Aspect extérieur :

  • Rétroviseurs extérieurs. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 1999, bruit d'air en provenance des rétroviseurs extérieurs. Remède : pose d'un joint modifié.

Finition intérieure :

  • Bruits parasites. Bruit en provenance des gâches de portières, surtout à l'avant, mais également à l'arrière. Une amélioration partielle a été apportée en 2001.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Lève-vitres arrière. Quelques incidents au bout de 4-5 ans. Causés à des problèmes de connexion. Touche plus particulièrement les derniers modèles construits.

Rappel de rectification en concession :

  • Commande de démarreur. Sur les modèles fabriqués entre 1997 et 1999, risque de difficulté de démarrage. Causé par un défaut sur le contact électrique commandant le démarreur. Remède : remplacement du contacteur situé au bout du barillet qui accueille la clé de contact. 8 044 voitures en France.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge sous garantie :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
Prise en charge hors garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Meilleures versions

En essence : 2.0 LS 147 CH

La puissance de l'unique motorisation est accrue en mars 1999. La vivacité mécanique y gagne un peu, sans que la consommation ne soit particulièrement plus élevée. Un bon choix. Pas de version diesel.
Commercialisation : 1999
Puissance fiscale : 10
Puissance réelle : 147 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Mots clés :

En savoir plus sur : Honda Cr-v

SPONSORISE

Avis Honda Cr-v

Cr-v 2.0 LS 128 BVA (1998)

Par Kerel le 12/03/2022

Bonjour,Première génération de Crv et de SUV's à venir qui ne ressemblent en rien à ce que cet engin proposé par Honda en 1998 qui n'était proposé qu'en version essence alors que les Français ne prient que le dieu Gasoil. Et pourtant rien que dans mon secteur il y a quelques fidèles qui continuent de rouler avec ce véhicule de plus de 20 ans, parfois converti au E85, mais dont les aspects pratiques sont évidents. L'indéniable fiabilité Honda de ces années-là, sa simplicité sans électronique, son volume, son confort, ses plastiques durs mais qui résistent aux années qui passent, sa motricité 4x4 qui se déclenche automatiquement quand c'est nécessaire et qui est efficace font qu'il est difficile de s'en séparer même si face aux engins d'aujourd'hui il peut paraître quelque peu rustique.Mon Crv de 128cv a eu un propriétaire en 1998 et 22 ans plus tard ce fut moi en deuxième main avec un engin resté d'une incroyable fraîcheur extérieure comme intérieure, et seulement 140000 kms.Le seul regret est que ce soit une BVA pas vraiment agréable et qu'il faut apprendre à maîtriser pour contenir la consommation déjà conséquente en BVM, je n'emprunte jamais d'autoroute avec lui car je suis certain qu'il serait porté sur la boisson, je ne veux pas le convertir en éthanol car je ne l'utilise pas souvent. Il est nerveux même si les commentaires de l'époque n'allaient pas en ce sens, toutefois avec cette BVA à l'ancienne sa nervosité s'exprime immédiatement en montant haut dans les tours et donc la consommation s'en ressent. Une fois qu'on le sait il faut composer avec. C'est le seul point négatif à mes yeux, la consommation due à une BVA ancestrale. Pour le reste je ne peux que vous inciter à vous en procurer un encore en assez bon état et puis convertissez-le en E85 et vous ne le regretterez pas. A moins évidemment que vous soyez absolument fashion et pas has been alors dans ce cas ne résistez pas aux SUV's bourrés d'électronique et aux environs de 30000 euros....

Forum Honda Cr-v

Commentaires ()

Déposer un commentaire