Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Opel Agila

Dans Guide fiabilité / Autres actu fiabilité

Opel Agila

Dates clés

  • Commercialisation : mai 2000
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Sœur strictement jumelle de l'actuelle version de Suzuki Wagon R, cette petite Opel, la moins chère de la gamme, apparaît comme une urbaine pratique pour se déplacer et pour faire les courses. Sa carrosserie haute avec son hayon quasi vertical est son atout le plus visible… et quasiment le seul. Car pour le reste, elle relève d'une conception fortement dépassée, ce qui pénalise totalement son confort et condamne son conducteur à ne ressentir aucun plaisir à son volant. Mais elle n'est pas très chère, ni à l'achat, ni à l'usage. Par rapport à la Suzuki dont elle dérive étroitement, une seule différence : les moteurs à essence sont ici tous des Opel, depuis le début de carrière.

Caradisiac a aimé

  • Le gabarit
  • L'habitabilité
  • La fonctionnalité et la modularité
  • Les rangements

Caradisiac n'a pas aimé

  • L'inconfort
  • Le manque de largeur
  • L'insonorisation
  • La finition
  • La climatisation trop faible
  • La tenue de route délicate à rythme élevé

Nos versions préférées

  • 1.2 16S COSMO
  • 1.3 CDTI COMFORT

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • La compacité : la longueur faible de 3,50-3,53 m autorise des déplacements et des stationnements aisés en ville.
  • Le volume intérieur : étant données les dimensions réduites, l'habitabilité et le coffre ne sont pas ridicules.
  • L'aspect break : bonne possibilité de transformation et modularité correcte de l’espace arrière. Les formes carrées facilitent le chargement. Pas de place perdue à bord.
  • Les rangements : ils sont suffisamment nombreux.

Ce qui peut faire hésiter

  • L'inconfort : vraiment très marqué. Surprenant pour un modèle sorti aussi récemment. Suspensions ingrates, sautillantes à l’arrière. La sellerie, très sommaire tant en dessin qu'en rembourrage, n'arrange pas les choses.
  • Le manque de largeur : déficit très net en largeur aux coudes par rapport à ce qu’offrent les modèles actuels.
  • L'insonorisation : totalement négligée. Sur les diesel, le niveau sonore atteint des sommets incroyables, avec un lot de vibrations peu ordinaire également. Bruits de roulement très mal filtrés.
  • La finition : économique, certes, mais allant jusqu'à l'indigent. Economies à tous crins dans l'habitacle. Plastiques minces et rigides. Mauvaise découpe du couvercle d’airbag passager. Garnissage de pavillon et moquette basiques. L'assemblage est bruyant.
  • La boîte de vitesses : maniement vraiment désagréable en raison du guidage flou du levier, notamment pour engager la 3ème.
  • L'ABS : pas généralisé de série sur toute la gamme jusqu'aux modèles 2005.
  • La tenue de route : pas assez précise, ce qui surprend désagréablement sur un modèle aussi récent. Médiocre équilibre de la voiture sur route déformée. Malgré la modicité des puissances moteur, les roues avant patinent aisément à l’accélération.
  • L'équipement : rien de moderne.
  • Les essuie-glaces : vraiment indigents en efficacité. Et trop sonores.
  • La climatisation (option) : d'une efficacité réellement insuffisante, ce qui empêche d'obtenir une bonne température à bord l'été sous un fort ensoleillement.

3. Budget

Achat / Cote :

Prix assez limités, surtout sur les versions essence.

Consommation :

Consommations pas aussi basses que ce que laisseraient penser les modestes prétentions et la petite taille du modèle

Assurance :

Sans excès.

Prix des pièces :

Bien trop chères pour toute une série de pièces mécaniques.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 20 000 à 30 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Pas de courroie de distribution sur les moteurs, mais une chaîne de distribution : pas de remplacement périodique à envisager.

4. Fiabilité

Description :

La base fournie par Suzuki n'a, étonnamment, pas souffert des mêmes faiblesses que celles rencontrées sur le Wagon R(mais les deux modèles sont, il est vrai, fabriqués dans deux usines distinctes). Pour les moteurs, c'est l'inverse : les 3 et 4 cylindres Opel ont connu plus de petits ennuis que le 1.3 Suzuki. Dans l'ensemble, le vieillissement après 100 000 km n'est que moyen.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Rien de grave à redouter durant les 100 000 premiers kilomètres.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteurs 1.0/1.2. Surtout sur les modèles fabriqués jusqu'en 2005, quelques irrégularités de fonctionnement, avec parfois allumage du voyant moteur au tableau de bord. Causes possibles : programmation du boîtier d’injection, problème de mise à la masse, capteur de vilebrequin, détecteur de cliquetis défaillant, corps de papillon de gaz (qui crée un ralenti accéléré). En usine, des améliorations ont été apportées en décembre 2000, courant 2002, puis fin 2005. Remèdes à envisager : réinitialisation du boîtier d’injection et du calibrage du papillon motorisé, correction des points de mise à la masse, remplacement d’un capteur.
  • Moteurs 1.0/1.2. Sur les modèles fabriqués jusqu’en 2004, quelques cas de baisse progressive de la puissance moteur, à partir de 60 000 km. Causée par l’encrassement du débitmètre d’air. A remplacer.
  • Moteurs 1.0/1.2. Sur les modèles 2000 à 2003, quelques défaillances de la vanne EGR (circuit de recyclage des gaz pour la dépollution). Perturbe la gestion moteur, affecte la puissance disponible et la régularité de fonctionnement.
  • Moteur 1.3 CDTi. Sur quelques diesels fabriqués jusqu'au printemps 2006, fuite d'huile entre le bloc moteur et la boîte de vitesses. Causé par un manque d’étanchéité des vis du volant moteur. Survient assez vite (vers 20 000 km). Remède : remplacement des vis + adjonction d’un filet de mastic (modification en principe pris en charge sous garantie).
  • Direction. La direction assistée présente quelques baisses ponctuelles d’assistance lors des manœuvres serrées.
  • Roulements de roues arrière. Sur les modèles fabriqués jusqu'en 2002, roulements de roue devenant bruyants à partir de 30 000 km, et surtout sur les modèles 2000).
  • Echappement. Sur les versions essence, quelques défaillances du silencieux intermédiaire d’échappement vers 60 000 km.
  • Catalyseur. Sur les 1.0 et 1.2 de 2000 à 2003, quelques défaillances prématurées.

Aspect extérieur :

  • Essuie-glace. Usure rapide des balais, en particulier sur les modèles 2000-2001.

Finition intérieure :

  • Bruits parasites. Présents dès l'origine, et qui ont tendance à s'accroître avec le kilométrage. Mais l’Agila est mieux lotie que la Suzuki Wagon R, plus sonore en mobilier intérieur.
  • Rétroviseur intérieur. Vibrations chronique du miroir.
  • Aération. Arrivée d’air réchauffé par les ouïes de la planche de bord. Même si la molette de température est calée sur froid, l’air est tiède : les conduits d’aération passent dans des zones trop chaudes du compartiment moteur.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Pas d'incident répétitif connu

Rappel de rectification en concession :

  • Moteurs 1.0/1.2. Sur les 1.0 et 1.2 de 2004, un bruit mécanique peut apparaître, en provenance de la chaîne de distribution. Causé par un manque de tension. Génère un risque de décalage de la chaîne de distribution et de sa rupture accidentelle, qui occasionnerait de graves dommages au moteur. Rappel en juillet 2005 : remplacement de la chaîne de distribution et contrôle de l’ensemble de la distribution. Près de 1 500 voitures en France.
  • ABS. Sur quelques modèles 2003, risque de mauvais vieillissement ou de court-circuit du boîtier électronique de gestion de l'antiblocage. Causé par une infiltration d’humidité dans un connecteur du faisceau ABS. Conséquence : ABS hors service, voire un risque d'incendie. Rappel fin 2003 : vérification du boîtier et de son câblage, si besoin remplacement. 25 voitures en France.
  • Moyeux de roues arrière. Sur les modèles fabriqués entre le 1er juillet 2003 et le 30 juin 2004; possible décalage de l’écrou du moyeu de roue au niveau de sa cannelure. Peut affecter le comportement de la voiture. Inspection systématique des voitures par les concessionnaires lors des passages en révision, mais certaines voitures ont également été rappelées. 2 573 voitures en France.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
Prise en charge sous garantie :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge hors garantie :
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4

5. Meilleures versions

En essence : 1.2 16S COSMO

Ce moteur est moins indigent que le 1.0 de 60 ch. Ceci dit il met en lumière le manque de rigueur du châssis. La finition Cosmo est très correctement dotée niveau équipement.
Commercialisation : 2003
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 80 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4

En diesel : 1.3 CDTI COMFORT

Ce diesel fait le bonheur de nombreux modèles des groupes Fiat et GM. Il est brillant dans son fonctionnement, et particulièrement sobre. Il s'exprime fort dans l'Agila, mais représente globalement l'offre la plus homgène de la gamme.
Commercialisation : 2003
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 70 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

En savoir plus sur : Opel Agila

SPONSORISE

Avis Opel Agila

Forum Opel Agila

opel agila

Par Invité marc Le 04 Juillet 2021 à 07h54

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire