Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

BMW X1 vs Mercedes GLA : le match fiabilité

Ces deux-là ont été concurrents frontaux sur le marché du neuf, où ils ont tous les deux connu un beau succès. En occasion, l'offre est large et variée, pour des budgets aujourd'hui plus raisonnables. Mais au-delà des préférences subjectives de chacun, lequel est le plus fiable et réservera la meilleure tranquillité à son propriétaire ? Pour le savoir, voici un petit match fiabilité.

BMW X1 vs Mercedes GLA : le match fiabilité

Le BMW X1 et le Mercedes GLA sont des SUV compacts premium, qui ont permis à leurs constructeurs respectifs d'étendre leur gamme de SUV vers le bas, dès 2009 pour le X1 de première génération, et en 2014 pour le GLA. Ils ne sont autre chose que les déclinaisons SUV de la Série 1 et de la Classe A.

Et leur rivalité sur le marché du neuf se retrouve aujourd'hui sur le marché de l'occasion. On y trouve de nombreux exemplaires, avec une offre variée en termes de motorisations et avec un éventail de prix assez large.

Alors pour les acheteurs qui les ont tous les deux dans leur "short list", comment faire le bon choix. Il y a les aspects subjectifs, bien sûr, comme le style intérieur, les préférences en matière de comportement (le X1 est en propulsion ou 4x4, le GLA en traction ou 4x4). Mais qu'en est-il en matière de fiabilité ?

Car c'est un aspect des choses important quand on achète d'occasion, là où n'a pas envie de dépenser le même montant que le prix d'achat en réparation, en cas de défaillances. D'autant qu'avec ces deux marques premium, les prix des grosses pièces peuvent se révéler eux aussi très premium.

 

Mais petit portrait de nos concurrents du jour. À ma gauche, le BMW X1, premier modèle compact de SUV chez le constructeur munichois. Ses qualités : un comportement routier sûr et dynamique, une habitabilité correcte pour le gabarit, une sobriété remarquable. Mais d'un autre côté, il a été critiqué pour sa qualité de finition en retrait d'autres modèles, sa mauvaise insonorisation en diesel, son absence de 6 cylindres...

À ma droite, le GLA, premier modèle de crossover compact chez le constructeur de Stuttgart. Lui aussi propose un comportement routier très dynamique, une belle sobriété, et une habitabilité meilleure que celle de la berline compacte dont il est issu. Le niveau d'équipement était aussi intéressant, et le style aguicheur. Du côté des points négatifs, là aussi l'insonorisation en diesel, et quelques détails de finition. À croire que les deux marques se sont copiées, jusqu'à reprendre les mêmes défauts. 

 

Les forces en présence

BMW X1 vs Mercedes GLA : le match fiabilité
BMW X1 vs Mercedes GLA : le match fiabilité

 

BMW X1 (E84) Mercedes GLA
Commercialisation De juillet 2009 à novembre 2015 Commercialisation De novembre 2013 à mars 2020
Les moteurs essence 18i : 2.0 150 ch
20i : 2.0 184 ch
25i : 3.0 218 ch
28i : 2.0 245 ch
28i : 3.0 258 ch
35i : 3.0 306 ch
Les moteurs essence 180 : 1.6 122 ch
200 : 1.6 156 ch
250 : 2.0 211 ch
45 AMG : 2.0 360/381 ch
Les moteurs diesels 16d : 2.0 116 ch
18d : 2.0 143 ch
20d : 2.0 163/177/184 ch
23d : 2.0 204 ch
25d : 2.0 218 ch
Les moteurs diesels 180 CDI/180 D : 1.5 109 ch
200 CDI/200 D : 2.1 136 ch
220 CDI/220 D : 2.1 170/177 ch

 

Les soucis récurrents de l'un et de l'autre

Nous n'avons retenu que les soucis les plus graves pour l'un et pour l'autre. Précision utile : tous les modèles ne sont pas affectés par tous les soucis évoqués, fort heureusement. Pour plus de détails, vous pouvez consulter les maxi-fiches fiabilité respectives des deux modèles :

Fiche fiabilité express du BMW X1

Maxi-fiche fiabilité du Mercedes GLA

 

  BMW X1 Mercedes GLA
Les pannes lourdes ou immobilisantes - Distribution. Sur les 18d et 20d, de 2009 à 2011 (moteur N47, quelques cas encore jusqu'en 2013), le tendeur de chaîne est fragile. Cette dernière se détend et casse, ce qui peut entraîner la destruction du moteur. 
- Boîte de transfert. Sur les modèles XDrive, nombreux cas de boîte de transfert bruyante, à partir de 50 000 km. Une vidange de l'huile peut améliorer les choses. À défaut, il faut la remplacer, et c'est très coûteux (autour de 4 000 €).
- Boîte 7G-DCT. Sur les modèles équipés, elle peut subir des dysfonctionnements qui au pire conduisent à son remplacement (passage des rapports impossibles, bruits, craquements). Selon le kilométrage, Mercedes doit participer à tout ou partie de la facture.
- Pont arrière/différentiel. Sur les modèles 220d essentiellement, équipés de la transmission 4Matic, usure prématurée du différentiel arrière (pont), parfois avant 70 000 km. Il faut le remplacer. Encore une fois, Mercedes doit participer, car c'est une pièce censée durer au moins 250 000 km.
Les autres pannes ou faiblesses - Embrayage. C'est le problème le plus récurrent sur le X1, plus encore que la distribution, mais moins grave. Sur les diesels, il broute rapidement, et peut vibrer. Il faut le remplacer pour résoudre le problème. BMW ne prend pas toujours en charge la facture, ou très partiellement. 
- Volant moteur. En lien avec le souci d'embrayage, il faut parfois remplacer le volant moteur en même temps que le mécanisme d'embrayage.
Pont arrière. Comme la boîte de transfert, le pont arrière peut défaillir avant l'heure (bruits, casse). C'est moins courant cependant. À remplacer avec demande de participation à BMW selon le kilométrage parcouru.
- Boîte mécanique. Rares cas d'usure prématurée du synchro de 3e vitesse de la boîte manuelle.
L'aspect extérieur - Rien à signaler à ce chapitre, à part quelques sifflements de rétroviseur à haute vitesse, résolus par la pose de scotchs de masquage, aux endroits stratégiques. - Optiques. De très nombreux cas de buée dans les optiques sont recensés. Et Mercedes répond que c'est normal. Un peu de buée qui s'en va rapidement oui ça peut arriver, beaucoup et qui réduit l'éclairage la nuit, non.  
L'aspect/finition intérieure - Bruits parasites. Quelques cas de bruits et craquements de planche de bord sont à signaler, mais c'est très aléatoire, et cela reste rare, malgré une finition un peu légère pour un modèle BMW. - Bruits de mobilier. C'est très aléatoire mais sur certains exemplaires, on recense des bruits parasites dans l'habitacle, au niveau de la planche de bord ou des contreportes avant.
- Bruits d'air. Quelques propriétaires ont aussi fait remonter des bruits d'air en provenance des encadrements de portières, à partir de 120 km/h. Il faut se pencher sur les joints de portière ou le réglage de ces dernières.
Les dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord - Écran multimédia. Quelques bugs au niveau de l'écran de navigation ont été répertoriés. Ils sont résolus pour une reprogrammation du calculateur correspondant. - Feux xénons. Quelques cas de remplacements prématurés sont à signaler.
- Capteurs avant. Les capteurs de proximité avant peuvent biper sans raison, ou au contraire ne pas biper. Il faut les recalibrer, voire les remplacer.

 

LE BILAN

Si l'on s'en tient à un bilan purement comptable, le Mercedes GLA a plus de soucis que le BMW X1. Cependant, il faut considérer aussi la gravité de chacun. Et si les soucis graves et récurrents sont à considérer comme équivalents, les autres soucis sont plus nombreux et plus récurrents sur le X1 que sur son rival à l'étoile. Il n'y a qu'en matière de finition que le Mercedes marque le pas. Étonnant d'ailleurs, car c'est le X1 qui, à première vue, fait moins bien fini. Comme quoi c'est trompeur.

Dans un cas comme dans l'autre en tout cas, si vous envisagez un achat en occasion, il faudra se montrer vigilant concernant l'absence des soucis évoqués, ou leur résolution antérieure. Car lorsque ça arrive, les factures sont potentiellement très lourdes.

 

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Mercedes

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire