Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Essai - Mercedes Classe B F-Cell : la classe verte

Cailliot Manuel

Essai - Mercedes Classe B F-Cell : la classe verte

Déposer un commentaire

Par Anonyme

S' il n' y a pas de réseau de distribution  d' hydrogène en France, ce n' est pas nécessairement en raison de l' électricité que nous produisons à faible coût. Il n' y à qu' à voir en ce moment de grand froid où la Bretagne et la région PACA risquent de se retrouver sans lumière à cause de la populace qui ose se chauffer l' hiver ! Qu' ils diminuent leur consommation d' électricité lui conseille-t-on... que se passera-t-il quand les gens brancheront leur(s) voiture(s) ? La raison du manque de volonté politique tiendrait plutôt des groupes de pression (lobby). Tant qu'il y aura du pétrole, il sera fait en sorte de ne pas passer à l' ère postpétrolifère. Quand je pense que nos gouvernants nous parlent d' écologie à tout va, mais c' est du pur mensonge. A propos ducouple immédiatement disponible, cela risque d' user les pneus assez rapidement. Toujours en ce qui concerne l' écologie, une entreprise haut-normande à inventé le caoutchou(?) qui se régénère par la seule chaleur. Ce procédé, utilisable pour les pneus, permettrait de les garder beaucoup plus longtemps. Le seul problème, c' est que ces pneus ne sortiront pas tout de suite. Non pas que la fabrication en grande série est impossible ; c' est que les fabriquants de pneus vont tout faire pour éviter cette production (achat du brevet, pressions politiques ect,sans compter l' argument farfelu du chômage [ d' ici quelques années, combien restera-t-il d' usies de fabrication de pneumatiques en France ? ] ).

Par Anonyme

les constructeurs ne sont pas pret justment en tout cas pas en france alors on bloque

Par Anonyme

et oui  il faut bien laisse  Renault  s enrichire sur notre dos, et faire leure merde électrique. pour pouvoir nous taxé  sur l'électricité par la suite (quant il y aura plus de petrole pour tous le monde ). Quand on sera tous dépandant de l'electricité,  Et si il n'y a pas de station hydrogene comme certain pays sont en train de metre en place. ont ne poura faire autrement  que d'acheter des électriques

Par Anonyme

bonjour envoyé moi le dernier prix de NISSAN QAI et celui de mercedes class

Par Anonyme

bonjour AHMAT, ont dit "envoyez"

Par Anonyme

c'est très polluant de produire de l'hydrogene......!

Renseignez vous . Ils vendraient n'importe quoi pour faire de l'argent.

Par Anonyme

Sur le site http://www.voiturebonoccasion.com, passez des annonces gratuites et sans commission,Le moyen le plus rapide et le plus facile de vendre votre voiture.

 

Par

En réponse à Anonyme

S' il n' y a pas de réseau de distribution  d' hydrogène en France, ce n' est pas nécessairement en raison de l' électricité que nous produisons à faible coût. Il n' y à qu' à voir en ce moment de grand froid où la Bretagne et la région PACA risquent de se retrouver sans lumière à cause de la populace qui ose se chauffer l' hiver ! Qu' ils diminuent leur consommation d' électricité lui conseille-t-on... que se passera-t-il quand les gens brancheront leur(s) voiture(s) ? La raison du manque de volonté politique tiendrait plutôt des groupes de pression (lobby). Tant qu'il y aura du pétrole, il sera fait en sorte de ne pas passer à l' ère postpétrolifère. Quand je pense que nos gouvernants nous parlent d' écologie à tout va, mais c' est du pur mensonge. A propos ducouple immédiatement disponible, cela risque d' user les pneus assez rapidement. Toujours en ce qui concerne l' écologie, une entreprise haut-normande à inventé le caoutchou(?) qui se régénère par la seule chaleur. Ce procédé, utilisable pour les pneus, permettrait de les garder beaucoup plus longtemps. Le seul problème, c' est que ces pneus ne sortiront pas tout de suite. Non pas que la fabrication en grande série est impossible ; c' est que les fabriquants de pneus vont tout faire pour éviter cette production (achat du brevet, pressions politiques ect,sans compter l' argument farfelu du chômage [ d' ici quelques années, combien restera-t-il d' usies de fabrication de pneumatiques en France ? ] ).

   

tout es vrais dans ton discourt...

la concurrence pousse le progrès le progrès la consommation chaîne sans fin hélas

pas demain ( l' écologie) car écologie proprement dit elle à bon dos si on appliquerais tout à la lettre finit l'industrie la consommation le pouvoirs sur son rival et j'en passe on est fait pour un non retour mon analyse !!

cordialement :pfff:

 

SPONSORISE

Essais Monospace

Fiches fiabilité Monospace

Toute l'actualité