Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Contrôle technique : 22 % de recalés en 2019

Dans Pratique / Contrôle technique

Contrôle technique : 22 % de recalés en 2019

Le côté "alarmiste" des analyses à la suite du grand changement du contrôle technique en 2018 était peut-être exagéré. Sur la première année pleine depuis cette réforme, Auto Sécurité, Securitest et Verif'autos ont enregistré 21,76 % de contre-visites. C'est en hausse par rapport à 2017, mais pas non plus dans des proportions délirantes.

Les présidents des grandes enseignes de contrôle technique en France ont livré le verdict de l'année 2019, qui était la première "pleine" depuis la mise en place, mi-2018, de la grande réforme du contrôle technique, plus sévère, et censée faire exploser le nombre de contre-visites. Les prévisions à 25 % de contre-visites étaient un peu trop alarmistes puisque les spécialistes du secteur (Auto Sécurité, Sécuritest, Vérif'Auto) annoncent avoir enregistré une moyenne de 21,76 % de recalés au contrôle technique en 2019. Ce chiffre est toutefois en hausse par rapport à 2017, où le taux était de 18 %.

"Selon les chiffres annuels de l’OTC, les défaillances critiques représentent 0,92% des mises en contre-visite. Un chiffre, là aussi, inférieur aux prévisions (de l’ordre de 3 à 5%). Parmi celles-ci, c’est le triptyque « pneumatiques, freins, feux » qui arrive en tête". Preuve, s'il en fallait, que la plupart des vrais problèmes relevés au CT sont souvent liés à des défauts d'entretien, et sont des choses qui pourraient facilement être évitées par les propriétaires.

Les entreprises du secteur pointent également du doigt un autre problème qui semble devenir une tendance de fond : les "retards" à la présentation au contrôle. "un sujet qui inquiète les dirigeants d’autant que les délais de retard s’allongent d’année en année. Au cours du dernier exercice, 41% des contrôles effectués au sein des réseaux du Groupe SGS France avaient dépassé la date limite (dont 70% de moins d’un mois). Ce chiffre est en progression constante d’environ 1% chaque année depuis 2017 (38%), après avoir fait un bond de 5% entre 2016 et 2017 (baromètre BVA Auto Sécurité / Sécuritest 2016)".

Les patrons de ces sociétés ouvrent le débat sur un autre thème, qui est celui du recrutement et des échanges avec les propriétaires, avec des "relations clients de plus en plus tendues, notamment en cas de défaillance majeure". Il est vrai qu'il devient plus difficile de "séduire" de nouveaux employés dans un métier en constante évolution et avec une relation au client de plus en plus difficile.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Dernières vidéos

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Commentaires (30)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

ah ah les françai/se avec leur voiture mal entretenue GGrrrr pas tous mais quand méme

Par

j'oublie les tricheurs qui donne le billet Heins -)

Par

Vu les bouses qui passent le CT, j'imagine pas l'état de celles qui se font recaler

Par

En réponse à SUDISTE DES LANDES

j'oublie les tricheurs qui donne le billet Heins -)

Qui est le tricheur ?

Celui qui donne le billet ... ou celui qui l'accepte.

Par

Ce que je vois c'est un indicateur de merguez ! Des voitures pas entretenues c'est des voitures qui tombent en panne et après ça va pleurer que telle marque est pas fiable :violon:

Par

En réponse à Ratafia_12

Qui est le tricheur ?

Celui qui donne le billet ... ou celui qui l'accepte.

Ou celui qui change les règles de l échiquier une fois qu on vois claire dans le jeu de l autre :chut:

Par

ces stats ne signifient pas grand chose.

pour ma part, je demande à mon garagiste d'amener lui-même mes caisses au CT, charge à lui de faire le nécessaire pour qu'elles passent sans problème le CT.

donc, pas de recalage possible.:bah:

Par

En réponse à Sojavany1733

Vu les bouses qui passent le CT, j'imagine pas l'état de celles qui se font recaler

le plus alarmant sont surtout celles qui ne sont même plus emmenées au CT.

mais qui continuent de rouler sur les routes.

Par

En réponse à mynameisfedo

le plus alarmant sont surtout celles qui ne sont même plus emmenées au CT.

mais qui continuent de rouler sur les routes.

Et oui, mais pour éviter cela il faut remettre des gendarmes le long des routes afin d'effectuer de vrais contrôles de routine. Ce qui évitera aussi les voitures qui roulent avec des feux défaillant ou autre soucis d'assurance.

2 ans entre deux contrôles techniques ça peut sembler court mais c'est déjà long quand on parle d'une voiture non entretenue/réparée. Et combien de propriétaires attendent le contrôle technique pour faire réparer leur voiture ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire