Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai – Toyota ProAce : le troisième larron

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Benoît Le Floc'h

Pour les constructeurs importateurs de véhicules utilitaires, lutter face aux marques tricolores est mission impossible sur le territoire français. Aussi, pour limiter les pertes, une des solutions souvent choisie consiste à s’allier avec l’une d’entre elles… à l’instar de Toyota avec le Groupe PSA. Le dernier ProAce bénéficie ainsi des technologies développées pour les Peugeot Expert et Citroën Jumpy tout en possédant quelques arguments spécifiques.

Essai – Toyota ProAce : le troisième larron

 En bref

A partir de 26 885 € HT

Garantie 3 ans ou 100 000 km

 Le premier ProAce, issu du partenariat entre Toyota et PSA, remonte à 2012. Le fourgon japonais s’était ajouté à la génération des Peugeot Expert, Citroën Jumpy et Fiat Scudo lors de leur dernier restylage. Néanmoins, cette inédite apparition n’était qu’une mise en bouche pour le constructeur japonais. L’objectif de la collaboration entre les constructeurs français et japonais concernait avant tout l’actuelle génération dont ne bénéficie pas le Groupe Fiat. La marque italienne a en effet préféré s’associer avec Renault pour commercialiser le Talento à partir du Trafic. Résultat, le Toyota ProAce est désormais le seul à profiter des technologies développées sur les Peugeot Expert et Citroën Jumpy. Un atout de taille car ces deux VUL sont plébiscités par de nombreux professionnels. Ainsi, les ventes 2017 des Peugeot et Citroën ont respectivement atteint 17 293 et 14 718 immatriculations. Dans la catégorie, seul le Renault Trafic a davantage été commercialisé avec 25 915 modèles.

Essai – Toyota ProAce : le troisième larron

Mais au-delà du gain technologique, les responsables de ventes du réseau Toyota peuvent également mettre en avant la carte « made in France », à l’instar de la Yaris. Le fourgon japonais est en effet produit dans l’usine Sevelnord, implantée à Valenciennes dans le département du Nord. Une stratégie qui semble porter ses fruits car l’année dernière, Toyota a commercialisé 1285 unités. Une performance largement en dessous des Français mais face à ses principaux concurrents, la réussite est présente. Sur les quatre premiers mois de l’année 2018, le ProAce affiche 858 immatriculations lui permettant de se rapprocher des Fiat Talento (974) et Opel Vivaro (917) et même de dépasser le Nissan NV300 (406).

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,95 m
  • Largeur : 1,92 m
  • Hauteur : 1,94 m
  • Nombre de places : 3 places
  • Volume du coffre : NC / NC
  • Boite de vitesse : Manu. à 6 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 (norme NEDC) : 0 g/km
  • Date de commercialisation du modèle : -6-2

* A titre d'exemple pour la version COMPACT 115 D-4D BUSINESS.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (30)

Mots clés :

En savoir plus sur : Toyota Proace

SPONSORISE

Achetez votre Toyota Proace

En neuf avec PromoNeuve

Votre Toyota Proace neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 22% de remise

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire