Publi info

Fiabilité de la Toyota Aygo : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Fiabilité de la Toyota Aygo : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Dates clés

  • Juin 2005 : commercialisation de la Aygo.
  • Janvier 2009 : premier restylage (bouclier avant, garnissages, instrumentation).
  • Janvier 2012 : 2e restylage (face avant).
  • Octobre 2014 : arrêt de commercialisation .
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Fin juin 2005, Toyota, associé à Citroën et Peugeot, met sur le marché une citadine plus petite que la Yaris. Baptisée Aygo, elle a donc pour clones la Citroën C1 et la Peugeot 107, avec lesquelles elle partage la totalité de la technique, et la disponibilité en 3 et 5 portes. Cette "triplette", comme on l'a surnommée, ne se différencie que par des détails esthétiques sur la face avant ou la poupe. Et à l'intérieur, seul le logo sur le volant permet de distinguer la marque, point. Sous le capot, un bloc 3 cylindres essence 68 ch, d'origine Toyota justement et un diesel 4 cylindres 54 ch d'origine PSA motorisent cette minicitadine. Ses caractéristiques principales : être une urbaine accomplie et très économique à l'usage. C'est concrètement bien le cas, tant elle est à l'aise en milieu citadin, consomme peu et est économique à l'utilisation. Les gros trajets se font cependant moins confortablement que les virées en centre-ville. Pour finir, malgré de rares gros soucis bien identifiés, et résolus aujourd'hui pour la plupart, on peut considérer que la fiabilité est assurée.  

Caradisiac a aimé

  • Les aptitudes urbaines (gabarit, diamètre de braquage)
  • Les consommations très basses
  • Les coûts d'usage faibles
  • Le pep's du 3 cylindres essence
  • L'existence de la 5 portes qui améliore l'accessibilité
  • Le comportement routier décent

Caradisiac n'a pas aimé

  • Un équipement de confort souvent limité
  • Un volume de coffre riquiqui (rançon du gabarit)
  • Le diesel peu performant et trop cher, plus adapté à la ville aujourd'hui
  • L'insonorisation légère
  • La finition qui apparaît aujourd'hui indigente
  • Les vitres arrière à compas, même sur la 5 portes

Nos versions préférées

  • (2) 1.0 VVT-I LES BLEUS 5P
  • (2) 1.4 D SPORT 5P

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • La Aygo est une urbaine pur jus. Son gabarit lilliputien, son très bon rayon de braquage, sa vivacité sur les premiers rapports en font une redoutable citadine, qui se joue de la jungle urbaine.
  • La consommation : que ce soit en essence ou en diesel, l'appétit de la Aygo est digne de celui d'un moineau, de fait, le petit réservoir n'est pas un handicap et permet une bonne autonomie.
  • Le moteur 1.0 essence : ce trois cylindres est vif sur les premiers rapports et propose de très bonnes performances en ville. On se faufile avec aisance. Sur route, il est plus limité.
  • Les coûts d'usage sont particulièrement faibles : entretien peu onéreux, assurance abordable, faible consommation, tous les voyants sont au vert.
  • Le comportement routier : la Aygo est équilibrée, vive mais pas piégeuse, ses suspensions fermes sont un plus pour la tenue de cap. On peut s'amuser à son volant.
  • La version 5 portes : rare chez les mini-citadines, elle permet d'avoir un accès facilité aux places arrière. Mais les vitres ne descendent pas, elles s'entrebâillent seulement.

Ce qui peut faire hésiter

  • L'insonorisation : le 3 cylindres donne de la (jolie) voix mais les matériaux insonorisants sont quasiment absents. Les longs voyages seront une corvée.
  • Le coffre : il n'y a pas de miracle à attendre d'une voiture de cette taille (3m41), mais les 138 litres sont vraiment peu et de plus l'accès n'est pas aisé. Le hayon en verre ne descend pas très bas.
  • L'équipement : il s'est amélioré au fil du temps mais au début, il était réduit à la portion congrue, surtout en version de base sans direction assistée ni vitres électriques ni verrouillage centralisé.
  • La finition : elle apparaît aujourd'hui comme indigente. Les plastiques sont tous durs, ils sonnent creux, sont sensibles aux rayures. Les assemblages sont perfectibles, les moquettes très fines.
  • Le diesel : il est moins performant que l'essence, sans consommer beaucoup moins que ce dernier en utilisation équivalente. Plus cher, il était aussi très long à rentabiliser. Il est rare en occasion de toute façon, et bradé aujourd'hui. Il a par ailleurs été supprimé du catalogue en 2011.

3. Budget

Achat / Cote :

La Aygo était relativement économique à l'achat en neuf, même si un peu plus chère que la Citroën C1 et la Peugeot 107. Mais elle garde une bonne tenue en cote. Le succès des petites citadines est réel et leur faible consommation, surtout en ce temps de grogne concernant le prix du carburant, maintient un a priori favorable même en occasion, ce qui limite la décote. Les modèles les plus anciens (plus de 13 ans !) sont encore au-dessus de 2 500 €, même avec des kilométrages élevés, et plus chers encore avec un kilométrage raisonnable. C'est bien pour les vendeurs, moins bien pour les acheteurs.  

Consommation :

Que ce soit en essence ou en diesel, les consommations moyennes sont extrêmement basses, surtout en ville, son terrain de prédilection. C'est simple, ce sont les plus basses du marché encore à l'heure actuelle. Seule la VW Up!, bien plus récente, parvient à l'égaler. Avec moins de 5 litres en conduite économique et presque 4 en diesel, le budget carburant est donc très réduit.  

Assurance :

Elle est l'une des citadines les moins chères à assurer. Un peu plus chère cependant que ses jumelles 107 et C1, et même qu'une Renault Twingo équivalente. Mais les tarifs sont bas dans l'absolu. Un conducteur bonussé, où qu'il habite, paiera en tout-risque moins de 600 euros à l'année sans réductions particulières, beaucoup moins dans de nombreux cas.  

Prix des pièces :

Comparées à la concurrence française, Renault Twingo en tête, les pièces sont plus chères en moyenne (embrayage, freinage, démarreur), et parfois jusqu'à + 30 %. Mais par rapport à d'autres japonaises ou des petites allemandes, le surcoût des pièces rentre dans le rang. Il faut préciser que la longévité des pièces d'usure est bonne. 

Entretien :

Avec des intervalles de révision tous les ans ou tous les 15 000 km, la Aygo peut paraître ne pas faire partie des plus économiques à l'entretien. Mais les révisions sont facturées à tarif raisonnable. Avantage non négligeable, le moteur essence est à chaîne de distribution et ne nécessite donc pas de remplacement, ce qui économise une belle somme. Même pour le diesel, la périodicité de remplacement est longue (240 000 km ou 10 ans). Au global, les coûts d'entretien sont réduits.  

4. Fiabilité

Description :

Globalement, on peut dire que la fiabilité de la Toyota Aygo première du nom est très correcte, surtout aujourd'hui, après corrections successives des différents soucis qui sont apparus en cours de carrière. Ces derniers, parfois importants, ont conduit à du mécontentement, et à des pannes immobilisantes, toujours mal vécues par les propriétaires. Toyota a pris en charge officiellement certains de ces aléas, malheureusement pas tous. Tout est rentré dans l'ordre à partir du premier restylage de janvier 2009. Un modèle postérieur à cette date sera donc à privilégier.  

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Pompe à eau : jusqu'à la mi-2009, soucis récurrents et importants de pompe à eau sur le 1.0 essence essentiellement. Fuites qui peuvent amener un échauffement du moteur et un arrêt impératif. Toyota prenait en charge mais de façon dégressive entre 3 et 5 ans et 150 000 km maximum.
  • Chaîne de distribution : quelques cas de casse ou de bruit, avant 50 000 km parfois. La marque prenait en charge un remplacement.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Embrayage : usure rapide et très prématurée du disque d'embrayage, parfois avant 10 000 km, parfois seulement à 60 000 km. Adoption d'un embrayage renforcé au restylage.
  • Boîte de vitesses : maniement difficile, vitesses qui accrochent, dureté excessive. Commande d'embrayage à faire régler.

Aspect extérieur :

  • Entrées d'eau. Sur de nombreux exemplaires, entrées d'eau par les portes arrière ou par le hayon, voire par les butées caoutchouc de la lunette. Les ouvrants sont à faire régler, ou les joints à remplacer (ou recoller, voire étanchéifier).
  • Peinture : sensibilité élevée aux impacts de gravillons, elle s'écaille facilement.

Finition intérieure :

  • Pas de soucis à signaler, si ce n'est que la qualité de finition est de l'avis de tous insuffisante. Mais elle n'entraîne pas de dysfonctionnements.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Airbags. Voyant qui peut s'allumer. Soit de façon intempestive (connectique à reconnecter), le plus souvent, soit pour une bonne raison (calculateur d'airbag à remplacer).
  • Moteur diesel : reprogrammations diverses rendues nécessaires par un fonctionnement parfois heurté avec des variations de rendement.

Rappel de rectification en concession :

  • Juillet 2009 : rappel des exemplaires fabriqués entre le 19 et le 26 mai 2009. Risque de détérioration du taraudage des vis de fixation des roues.
  • Février 2010 : les modèles fabriqués entre 2005 et août 2009 voient leur pédale d'accélérateur modifiée (pose d'une cale), pour éviter qu'elle se bloque en position accélérée.
  • Janvier 2013 : une série de Aygo 1.4 HDI retournent au garage pour remplacement des coussinets de bielles non conformes.
  • Décembre 2014 : un défaut des tiges de suspension avant peut entraîner des soucis de tenue de route en freinant l'amortisseur. Les deux amortisseurs avant sont remplacés. Les voitures affectées sont sorties de chaîne entre septembre 2013 et novembre 2013.

5. Meilleures versions

En Essence : (2) 1.0 VVT-I LES BLEUS 5P

En essence, il vaut mieux se tourner vers une version restylée, donc d'après 2009. La série spéciale Les bleus est très bien équipée avec clim, vitres électriques, bluetooth, peinture métallisée et jantes alu. Le bloc est évidemment le 1.0 68 ch, puisqu'on n'a pas le choix, il suffit pour l'utilisation urbaine à laquelle la 1Aygo est destinée. Si vous ne trouvez pas cette série spéciale, tentez de dénicher une finition Sport, elle aussi bien dotée.
Commercialisation : 2010
Puissance fiscale : 4
Puissance réelle : 68
Emission de CO2 : 106 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

En Diesel : (2) 1.4 D SPORT 5P

En diesel, pas le choix non plus. C'est 1.4 HDI 54 ch ou rien. Mais ce n'est pas spécialement un moteur à recommander pour la Aygo. Son agrément est limité, ses performances aussi. Et il n'a aucun intérêt en ville. Alors sauf si vous êtes vraiment pro diesel, ce qui se fait de plus en plus rare, préférez un essence. Et au pire, choisissez un modèle Sport, mieux équipé.
Commercialisation : 2010
Puissance fiscale : 3
Puissance réelle : 54
Emission de CO2 : 109 g/km
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Modèles concurrents

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Fiabilité excellente, cour d’usage faible..

Bref une bonne micro citadine qui remplit sa mission et qui peut faire un peu de route avec son 3 cyl dynamique.

Néanmoins pour un usage exclusivement extra urbain, elle fera moins bien le job en raison d’un confort léger..

Par

La meilleure ......... la version Les Bleus .... tout est dit. :roi:

Par

Acheté 4200 € pour 36000 kms, elle m'est revenue avec la prime à la conversion : 2200 €, le prix d'un scooter !

J'ai une série spéciale virgin radio avec clim, vitres électriques. Petite voiture sympa à conduire et qui est vive. Je m'en sers pour allez travailler( 9km) sur des petites routes sinueuses (type rallye de Corse) et elle fait le job. Je mesure 1,90 est étonnamment on ne se sent pas à l'étroit dedans, après c'est sûr que derrière c'est minuscule. Mais avec mon fils de +1,90, il y avait encore de la place pour 2 ados derrières. coût d'entretien nimime, on trouve des pneus à 30€.

Un seul bémol, le coffre ridicule (dommage pour les courses), une banquette arrière coulissante aurait été la bienvenue. Les plastiques sont low cost et l'intérieur minimaliste mais à ce prix ça fait l'affaire.

Une petite voiture qui m'a fait laissé ma Passat break à la maison et qui m'a donné envie d'acheter plus tard une autre petite citadine mais plus haut de gamme. Dommage qu'il n'y ai pas 20cv de + pour encore plus s'amuser.

Par

En réponse à nunu66

Acheté 4200 € pour 36000 kms, elle m'est revenue avec la prime à la conversion : 2200 €, le prix d'un scooter !

J'ai une série spéciale virgin radio avec clim, vitres électriques. Petite voiture sympa à conduire et qui est vive. Je m'en sers pour allez travailler( 9km) sur des petites routes sinueuses (type rallye de Corse) et elle fait le job. Je mesure 1,90 est étonnamment on ne se sent pas à l'étroit dedans, après c'est sûr que derrière c'est minuscule. Mais avec mon fils de +1,90, il y avait encore de la place pour 2 ados derrières. coût d'entretien nimime, on trouve des pneus à 30€.

Un seul bémol, le coffre ridicule (dommage pour les courses), une banquette arrière coulissante aurait été la bienvenue. Les plastiques sont low cost et l'intérieur minimaliste mais à ce prix ça fait l'affaire.

Une petite voiture qui m'a fait laissé ma Passat break à la maison et qui m'a donné envie d'acheter plus tard une autre petite citadine mais plus haut de gamme. Dommage qu'il n'y ai pas 20cv de + pour encore plus s'amuser.

C'est vrai qu'avec un simple 1.2 puretech 82 légèrement optimisé (environ 90~95 chevaux) et une boîte courte. :fleur: Une légère prepa châssis qui va bien: jantes alu 15 pouces, gros freins, trains roulants revu,.... Ca enverrai du bois pour pas cher. :lover:

Par

En hdi de la vrais merde aucun intérêt bruyant consommation égale au 1.0 un veau a conduire et la merde a réparé

Par

Autant certaines citadines sont trop grosses ( plus de 4 mètre ) autant celle ci est dangereuse poour les passagers arrières : celle de ma mère est partie à la casse suite choc sur l'arrière ( la voiture était stationnée donc à l'arrêt ) : et bien y installer dés enfants ne me semble pas une bonne idée ....donc à conseiller aux célibataires seulement....une c3 ou 206 ou 207 est bien plus sûre

Par

En réponse à nunu66

Acheté 4200 € pour 36000 kms, elle m'est revenue avec la prime à la conversion : 2200 €, le prix d'un scooter !

J'ai une série spéciale virgin radio avec clim, vitres électriques. Petite voiture sympa à conduire et qui est vive. Je m'en sers pour allez travailler( 9km) sur des petites routes sinueuses (type rallye de Corse) et elle fait le job. Je mesure 1,90 est étonnamment on ne se sent pas à l'étroit dedans, après c'est sûr que derrière c'est minuscule. Mais avec mon fils de +1,90, il y avait encore de la place pour 2 ados derrières. coût d'entretien nimime, on trouve des pneus à 30€.

Un seul bémol, le coffre ridicule (dommage pour les courses), une banquette arrière coulissante aurait été la bienvenue. Les plastiques sont low cost et l'intérieur minimaliste mais à ce prix ça fait l'affaire.

Une petite voiture qui m'a fait laissé ma Passat break à la maison et qui m'a donné envie d'acheter plus tard une autre petite citadine mais plus haut de gamme. Dommage qu'il n'y ai pas 20cv de + pour encore plus s'amuser.

Bonjour,

Pour remplacer ton aygo je ne saurais trop te conseiller l'excellente Suzuki Ignis.

3.70, 850kg un petit 1.2 de 90ch pas du tout à la peine.

On peut même bien s'amuser sur les petites routes car les 3 premiers rapport sont assez courts.

Banquette arrière coulissante, donc au choix un grand coffre (rapporter au gabarit) ou beaucoup de place à l'arrière.

On a déjà été 4 adultes dans cette voiture, tout le monde fût surpris par l'espace interieur.

Elle est très bien finie pour une auto à ce prix, très bien équipée (écran tactile, android auto, clim, sièges chauffants).

J'ai même un accoudoir (en accessoire).

Je suis passé d'une Volvo V70 2.5T. Alors cela n'a rien à voir mais c'est beaucoup moins pire que ce que je pensais.

Je retrouve même une vivacité que j'avais sur ma 206 s16 (les performances en moins).

J'avais justement regardé la concurrence, Toyota Aygo 2, VW up, Hyndai I10, Twingo etc ...

Non seulement la la Suzuki était mieux motorisée (au même prix) mais aussi mieux équipée et avec un look moins cheap (surtout à l'intérieur). Et aussi très modulable.

Bref une excellente petite citadine qui fait très bien le job y compris sur la route sur des trajets moyens.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire