Jusque-là, Honda ne disposait que d'un seul moteur diesel pour sa compacte Civic, peut-être insuffisant pour répondre aux attentes du marché européen. Les choses viennent cependant de changer avec l'arrivée de ce nouveau bloc 1.6 i-DTEC qui dispose d'une fiche technique plutôt intéressante. Est-ce une proposition convaincante ? Réponse dans notre essai.

Essai - Honda Civic 1.6 i-DTEC : taillée pour l'Europe

Taux d'émission de CO2 :

98 g/km - Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Décembre 2012

En bref
Honda Civic
Moteur diesel 1.6 120 ch
98 g/km de CO2
De 22 300 € à 28 150 €
Lors de la présentation de ce nouveau moteur diesel 1.6, Honda a clairement affiché ses intentions pour l'avenir puisque la marque nippone compte devenir "numéro un mondial dans la réduction des émissions de CO2 et de la consommation de carburant". Ce nouveau bloc s'inscrit donc dans cette démarche et est le premier de la lignée des moteurs "Earth Dream Technology" du constructeur, qui intègrent de nombreuses améliorations mécaniques, toujours dans un but écologique. Au-delà de ces considérations "vertes", ce 1.6 est aussi le moyen pour Honda de convaincre un peu plus les acheteurs européens toujours autant tournés vers le diesel, et qui n'avaient jusqu'à maintenant que le choix du 2.2 de 150 ch, qui reste toujours au catalogue. Honda a tenu tout de même presque 10 ans avec un seul et unique moteur diesel puisque le 2.2 CDTI (puis i-DTEC par la suite) fut lancé en 2003, c'est dire l'importance de la sortie de ce 1.6, qui sera décliné sur le CR-V dès la mi 2013.
Essai - Honda Civic 1.6 i-DTEC : taillée pour l'Europe
Essai - Honda Civic 1.6 i-DTEC : taillée pour l'Europe
Si la Civic n'est pas dans le trio de tête des compactes en Europe, elle reste probablement l'une des plus "à part" sur le plan du design. Les lignes de cette nouvelle Civic, déjà présentée sur Caradisiac, sont reprises de l'ancienne génération qui ne laisse que peu de gens indifférents. L'intérieur très futuriste de la huitième Civic est reconduit ici, mais la partie compte-tours et instrumentation se veut plus sérieuse et peut-être moins avant-gardiste. La qualité de l'ensemble est plutôt bonne et les assemblages ne souffrent pas de jeu ou d'approximations, tandis que les matériaux de notre version d'essai (haut de gamme) étaient de bonne qualité. Un bon point également pour la modularité qui est un des points forts de cette Civic, avec l'assise de la banquette arrière qui se rabat pour pouvoir transporter des objets longs à l'arrière. En revanche, les grands gabarits pourraient se sentir un peu à l'étroit à l'avant au niveau de la garde de toit qui est relativement basse. Pour finir, un très bon point pour la capacité du coffre : 467 litres grâce à l'absence de la roue de secours, et surtout, grâce au changement de place du réservoir qui se retrouve sous les places avant. Une position bonne pour l'habitabilité et l'espace, mais le revers de la médaille est que l'on entend le carburant dans le réservoir à faible allure, lors de relances ou de freinages.
Essai - Honda Civic 1.6 i-DTEC : taillée pour l'Europe
Essai - Honda Civic 1.6 i-DTEC : taillée pour l'Europe