En bref

De 190 ch à 313 ch

4 roues motrices

Unique concurrent du Porsche Macan

Si la paternité du segment des 4x4 coupés appartient au Ssangyong Actyon, c’est le BMW X6, en 2008, qui lui a donné une grosse impulsion. Avec ses mécaniques musclées et son look ostentatoire, cette déclinaison sportive du X5 a depuis séduit près de 250 000 clients à travers le monde. Elle a même été imitée par plusieurs constructeurs premiums comme Land Rover avec l’Evoque par exemple ou encore prochainement Jaguar avec le CX-17.


Dans sa logique de gamme, BMW positionne le X4 comme dérivé sportif du X3 dont il reprend toute la base technique. La lettre X indique que le modèle a une carrosserie 4x4. Une carrosserie, mais pas forcément une transmission, car plusieurs modèles badgés X sont parfois proposés en deux roues motrices. Le X4 est l’exception qui confirme la règle puisqu’ici, toutes les versions disposent de la transmission intégrale. Le chiffre pair symbolise quant à lui la carrosserie de coupé.


Comme Porsche avec le tandem Macan/Cayenne, les designers de BMW ont su conduire efficacement la réduction du X6. On retrouve sur le X4 les points forts en matière de style comme la chute de pavillon, les épaules larges et les énormes jantes. Ce look résolument sportif peut être renforcé via la ligne de finition M Sport (kit aérodynamique, etc.) et les options proposées par le constructeur. Ce look sportif est moins prononcé dans l’habitacle, à la finition soignée, repris quasi intégralement du X3. Seule la position de conduite diffère, avec une assise plus basse de 20 mm, histoire d’offrir un feeling plus sportif mais au détriment de la visibilité.



Les places arrière sont moins étriquées qu’il n’y paraît puisque les ingénieurs ont également baissé la banquette (28 mm) en fonction de la réduction du pavillon. Cette dernière s’avère confortable pour 2 passagers. La place du milieu servira de dépannage. Globalement, le X4 est un bon élève en matière d’habitabilité, surtout si on le compare au Macan, plutôt pingre dans ce domaine. Truffé de technologies, essentiellement dédiées à la conduite, le X4 bénéficie dans notre version d’essai du hayon électrique « mains libres », qui s’ouvre d’un simple coup de pied sous le pare-chocs. Ce dernier donne accès à un volume de coffre de 500 litres, qui peut grimper à 1 400 litres en rabattant la banquette (40/20/40).