EN BREF

Version break de la CLA

à partir de 30 900 €

Comme la plupart des constructeurs allemands, Mercedes développe progressivement sa gamme en essayant d’être présent sur tous les segments. Cela s’est vu lors du salon de Genève où la firme à l’étoile présentait deux modèles inédits : le GLE, premier SUV Coupé de la marque, et la CLA Shooting Brake, un break de chasse inédit sur base de CLA. Un modèle qui confirme la volonté de Mercedes non seulement de rajeunir son image mais aussi de compléter sa gamme compacte (A, B, CLA et GLA) qui connaît un beau succès commercial. Alors que les visiteurs du rendez-vous helvète peuvent admirer cette CLA Shooting Brake sous les projecteurs et les crépitements des flashs, nous l’avons déjà confrontée à la dure réalité lors d’un séjour en Allemagne.

Pour être franc, j’étais curieux de découvrir cette CLA Shooting Brake, car je suis loin d’être fan de la CLA berline et surtout de son profil particulièrement disgracieux (un avis partagé par certains membres du staff allemand présent lors de cet essai). Pour concevoir cette nouvelle déclinaison de la CLA, Mercedes a donc repris le concept du Shooting Brake inauguré sur le CLS, qui consiste à donner des attributs de coupé à un break. Parmi les signes caractéristiques, on peut citer les portes sans entourage ou la chute de pavillon caractéristique. Quand on observe les deux modèles côte à côte, pas de doute, il y a une vraie filiation. La recette appliquée et reconnue pour le CLS fonctionne donc une nouvelle fois, si bien que c’est vraiment de trois quart arrière que l’on apprécie le plus cette CLA Shooting Brake. La métamorphose est donc réussie.



En général, il est difficile de combiner esthétisme et praticité. Dans ce domaine, la CLA Shooting Brake ne fait pas de miracle mais elle n’est pas ridicule. Ainsi, la garde au toit progresse de 4,2 cm par rapport à la berline. L’habitabilité demeure strictement similaire au niveau de l’espace aux jambes (plutôt correct), ce qui est logique puisque les mensurations restent inchangées avec une longueur de 4,63 m. Les autres évolutions portent sur le coffre avec un volume qui oscille désormais entre 495 et 1 400 litres. En configuration 5 places, c’est 25 litres de mieux que la berline et même 5 litres de plus qu’une Mercedes Classe C break, mais attention car la grande sœur est plus pratique. La CLA Shooting Brake souffre en effet d’un seuil de chargement élevé, d’une largeur et d’une hauteur de chargement limités.



Aucun changement pour une planche de bord, identique à celle de la CLA berline. La présentation de notre modèle d’essai était soignée avec notamment une planche de bord recouverte de cuir surpiqué du meilleur effet, tout comme la partie en aluminium, les aérateurs circulaires ou les magnifiques sièges intégraux. On regrettera tout de même certains plastiques de qualité décevante notamment sur le bas de la console centrale. L’écran multimédia ne fait pas l’unanimité. Si son emplacement est pratique, son intégration n’est pas exceptionnelle et il est dommage qu’il ne soit pas tactile.