Des problèmes de motricité, du sous-virage, un train avant dépassé,  voici certains défauts soulignés par Soheil Ayari lors de son test de la Corsa OPC sur le circuit de la Ferté Gaucher. Autant dire qu’il n’avait pas été séduit.  Afin de rendre cette Corsa encore plus performante et efficace, le constructeur allemand a développé une version encore radicale dénommée Nürburgring, en hommage à la célèbre boucle allemande.

Les transformations portent bien évidemment sur l’esthétique avec par exemple un nouveau bouclier, une double sortie d’échappement, des jantes 18 pouces, un spoiler spécifique, des coloris exclusifs mais également dans l’habitacle avec des baquets Recaro dotés de surpiqures blanches. Toutefois, c’est au niveau mécanique que cette Corsa évolue le plus puisque le 1.6 développe désormais 210 ch et 250 Nm (contre 192 ch et 233 Nm auparavant), l’amortissement est confié à Bilstein tandis que le freinage est l’œuvre de Brembo. Mais c’est surtout l’arrivée d’un différentiel à glissement limité qui change toute la donne. Sans surprise, les performances sont améliorées avec une Vmax de 230 km/h (contre 225 km/h) et un 0 à 100 km/h abattu en 6,8 s contre 7,2 s avant.

Bien sûr tout cela a un prix et cette Corsa OPC Nürburgring Edition est commercialisée au tarif de 27 650€, soit une différence de 4 000 € par rapport à une Corsa OPC « traditionnelle ». Mais qu’en a pensé Soheil Ayari ? Son verdict.

« Presque aussi bien qu'une Clio RS »

REMERCIEMENTS

Nos plus vifs remerciements au circuit de la Ferté Gaucher qui une fois de plus nous a accueillis chaleureusement.

Le circuit de la Ferté Gaucher situé en Seine-et-Marne près de Paris vous propose de multiples animations dans un environnement privilégié dont des stages de pilotage.





Tel : 01 64 65 92 12 .

http://www.circuitslfg.fr/