Commercialisé au Japon depuis un an, le Nissan Note débarque aujourd'hui en France. Malgré des faux airs de Renault Modus, il se démarque de la plupart des minispaces par des dimensions plus importantes et une habitabilité conséquente qui pourraient bien faire la différence.

Essai - Nissan Note : la bonne partition ?

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Nissan Note

110 g/km

Début de commercialisation du modèle :
Nissan Note

Mars 2006

Alors que le segment des minispaces traverse actuellement une période délicate en France avec une baisse régulière des ventes (dont notamment celles du Renault Modus et de la Peugeot 1007), certains constructeurs dont Nissan y font aujourd'hui leur début.
En effet, même si le concept de minispace semblait être une excellente idée avec notamment une meilleure habitabilité obtenu en jouant sur la longueur et la hauteur, la sauce semble avoir du mal à prendre. Contrairement aux attentes des constructeurs qui se sont précipités sur ce filon, la clientèle ne se bouscule pas au portillon. La raison est simple: le prix. Rajouter 1 800 à 2 500 € sur le prix parfois élevé d'un véhicule du segment B n'est pas forcément du goût de tout le monde, ce qui explique les ventes décevantes de la plupart des modèles de ce segment.
Malgré ce contexte peu favorable , Nissan prend le parti risqué de lancer un modèle très proche de cette philosophie.
Bien que le Nissan Note ne soit pas exactement un minispace, celui-ci entend s'attaquer simultanément à trois catégories: polyvalente du type Renault Clio, minispace et même berline compacte comme Renault Mégane ou Peugeot 307.
Ne voyez pas là une once de supériorité mal placée mais le constructeur japonais a simplement compris qu'il devait se différencier des autres constructeurs généralistes d'où cette politique de véhicules à cheval sur plusieurs segments. Le Nissan Note ne devrait pas en être la seule concrétisation puisque le modèle tiré du concept Qashqui devrait faire son apparition en fin d'année 2006-début 2007.
Une esthétique dans l'air du temps
Essai - Nissan Note : la bonne partition ?
Même si ce domaine est extrêmement subjectif, les possesseurs de Nissan ne seront pas dépaysés.Apparu sous la forme du concept car Tone au dernier Mondial de Paris, le Note a été dessiné par le même designer que le Murano, on retrouve donc de nombreux points de similitudes avec le SUV comme la calandre ou la troisième vitre latérale. Parmi les autres ressemblances, on notera les projecteurs avant très proches de ceux de la Nissan Micra.
Essai - Nissan Note : la bonne partition ?
La principale originalité provient des feux en forme de boomerang qui serviront d'ailleurs d'axe de communication pour les campagnes de publicité.
Dans l'habitacle, même héritage avec par exemple des commandes de climatisation issues de la citadine Micra.
Bref, comme la plupart des marques aujourd'hui, Nissan a conçu un nouveau modèle en reprenant des organes déjà usités. Rien de rédhibitoire toutefois puisque les lignes de la Note nous semblent globalement réussies avec un côté mutin préservé comme c'est déjà le cas sur la Nissan Micra.