Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Comparatif vidéo - Renault Koleos (2017) vs Skoda Kodiaq (2017) : étude de K

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Le Renault Koleos de seconde génération ne manque pas de concurrence parmi les SUV familiaux avec des rivaux tout nouveaux, comme le Peugeot 5008, ou fraîchement restylé, comme le Nissan X-Trail. Mais nous avons choisi pour la confrontation introductrive du Renault de le placer face à un autre cas, le Skoda Kodiaq, la première grosse offensive du constructeur tchèque dans la catégorie.

Comparatif vidéo - Renault Koleos (2017) vs Skoda Kodiaq (2017) : étude de K

Renault a fait le choix de conserver le nom de Koleos malgré le fait qu'il ne soit synonyme ni de qualité, ni de succès, et que le premier et le second n'ont que très peu de points communs. À commencer par la longueur : à 4,67 m, le nouveau dépasse de 15 cm son prédécesseur et semble évoluer, par le soin apporté à sa présentation intérieure comme extérieur, et son équipement dans une autre catégorie. Il utilise pourtant la même recette en partageant la plateforme et les motorisations de son cousin Nissan Xtrail maintenant dans sa troisième génération sortie en 2014.

Le japonais est donc un premier concurrent tout désigné, mais la catégorie des SUV/crossovers est sans aucun doute la plus active du monde automobile actuel et ce ne sont pas les rivaux qui manquent : Peugeot 5008, Hyundai Santa Fe, Mitsubishi Outlander, Jeep Cherokee, Toyota Rav4 ou encore Honda CR-V, ils tentent tous de se faire une place au soleil. Nous avons cependant opté pour un nouveau venu dans le segment avec des dents rayant le parquet pour cette première confrontation, le Skoda Kodiaq, qui dispose de solides arguments.

Comparatif vidéo - Renault Koleos (2017) vs Skoda Kodiaq (2017) : étude de K
Comparatif vidéo - Renault Koleos (2017) vs Skoda Kodiaq (2017) : étude de K

À l’extérieur cependant, le tchèque fait plutôt profil bas : il dispose certes de sa propre personnalité, avec une face avant dans le style des dernières productions Skoda malgré un arrière un peu plus anonyme, mais il se fondera sans aucun doute dans le trafic, même dans ses niveaux de finition élevés. Le Renault Koleos de son côté en jette un peu plus. Semblant être une version plus compacte et surélevée de la Talisman Estate, il fait la part belle au chrome, avec une large calandre entourée de projecteurs au regard expressif, et aux courbes, avec des ailes marquées qui lui donnent une silhouette musclée.

Comparatif vidéo - Renault Koleos (2017) vs Skoda Kodiaq (2017) : étude de K
Comparatif vidéo - Renault Koleos (2017) vs Skoda Kodiaq (2017) : étude de K

A l'extérieur comme à l'intérieur, le Skoda Kodiaq est plus conservateur que le Renault Koleos.

Même combat à l'intérieur où le français se démarque avec son instrumentation numérique et son écran central au format portrait. Plus classique dans sa disposition, la planche de bord du Kodiaq ne démérite pas pour autant avec un style épuré mais tout de même agréable à l'œil.

Aspects pratiques

Comparatif vidéo - Renault Koleos (2017) vs Skoda Kodiaq (2017) : étude de K
Comparatif vidéo - Renault Koleos (2017) vs Skoda Kodiaq (2017) : étude de K

L'habitabilité arrière est très proche mais le Kodiaq offre banquette coulissante et la possibilité d'avoir sept places.

Question volumes intérieurs, le match entre le Koleos et le Kodiaq se joue dans un mouchoir de poche : le français plus court de 3 cm dispose d'un rapport habitabilité/encombrement légèrement meilleur mais au final le tchèque en offre légèrement plus aux passagers arrière, que ce soit au niveau des genoux ou au niveau de la tête.

Comparatif vidéo - Renault Koleos (2017) vs Skoda Kodiaq (2017) : étude de K
Comparatif vidéo - Renault Koleos (2017) vs Skoda Kodiaq (2017) : étude de K

A 560 litres pour le Kodiaq contre 498 pour le Koleos, le Skoda l'emporte pour le volume de coffre.

 

Même résultat pour les volumes de coffre qui vont de 498 à 1 707 litres pour le Renault, et de 560 à 2 005 litres pour le Skoda. Enfin, ce dernier transforme l'essai en proposant, contrairement au français, une banquette arrière coulissante et la possibilité d'avoir sept places, la marque au losange ayant sacrifié cette option pour offrir une ligne de toit plus plongeante et ne pas venir marcher sur les plates-bandes du Grand Scénic et de l'Espace.

 

Classement aspects pratiques

1re : Skoda Kodiaq

2e : Renault Koleos

Équipement

 

Comparatif vidéo - Renault Koleos (2017) vs Skoda Kodiaq (2017) : étude de K
Comparatif vidéo - Renault Koleos (2017) vs Skoda Kodiaq (2017) : étude de K

Le Koleos offre une dotation d'équipements de série considérablement supérieure à celle du Kodiaq.

Pas de photo finish dans cette partie : à 35 600 € avec cette motorisation en finition Intens, le Renault Koleos propose une dotation d'équipements de série particulièrement fournie devant laquelle le Skoda Kodiaq, à 35 350 € en finition Ambition, ne peut que s'incliner. Ainsi le français offre la sellerie cuir, l'éclairage Full LED, les sièges avant électriques et chauffants, les jantes de 18 pouces ou encore la caméra de recul que l'on doit aller chercher dans les options pour le tchèque pour un total dépassant largement les 3 000 €.

 

Classement équipement

1re : Renault Koleos

2e : Skoda Kodiaq

Économie

 

Comme il peut paraître incongru de parler d’économie quand on évoque ces deux gros beaux bébés joufflus, qui il y a 10 ans se seraient fait crever les pneus « tellement ils consomment et polluent ». Sauf que la réalité diffère quelque peu du fantasme. Les SUV se sont assagis, et ont surtout su migrer vers plus de modération en termes de consommation et de coûts d’utilisation. Et il n’est donc certainement pas étonnant au final de se poser la question : qui du Koleos de Renault, ou du Kodiaq de Skoda sera le plus à même d’épargner votre portefeuille année après année ? La réponse désigne assez clairement le français. En effet, même s’il apparaît comme plus cher à l’achat (de 250 € seulement) et en entrée de gamme (mais le Skoda possède des motorisations essence moins puissantes, ce qui explique ce « gap »), il se rattrape largement sur d'autres points. Par exemple, le Koleos est garanti une année de plus que son concurrent, ce qui est toujours bon à prendre (dans la limite de 150 000 km, ce qui reste assez large comme kilométrage sur 3 ans, et pendant 2 ans le kilométrage est illimité). Par ailleurs, le moteur 1.6 dCi est à chaîne de distribution sans entretien, tandis que le 2.0 TDI est à courroie, qui nécessitera un jour ou l’autre remplacement. Enfin, le Koleos enfonce le clou avec une consommation mixte officielle inférieure de 0,8 litre à celle du Kodiaq, ce qui commence à compter. Cela représente 120 litres de moins sur 15 000 km annuels, soit environ 150 € de gagnés pour chaque année de possession. Au final donc, le Renault l’emporte.

 

Classement économie

1re : Renault Koleos

2e : Skoda Kodiaq

Portfolio (59 photos)

En savoir plus sur : Renault Koleos 2

Commentaires (95)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

5008 > Kodiak > Koleos

Par

Dans tous les cas, ce sont de gros veaux qui n'auraient jamais du voir le jour...

Par

5008 is the king :bien:

A choisir entre eux 2, ça sera le Kodiaq pour moi, ou alors carrément l'Espace, mais certainement pas ce Koleos dénué de 3eme rangé, une aberration sur un vehicule de cette catégorie.

Par

En réponse à CarDreamer

5008 is the king :bien:

A choisir entre eux 2, ça sera le Kodiaq pour moi, ou alors carrément l'Espace, mais certainement pas ce Koleos dénué de 3eme rangé, une aberration sur un vehicule de cette catégorie.

Le problème c'est que sur des SUV de cette taille, la 3ème rangée ne sert qu'aux enfants ou en dépannage. De plus tu dois avancer la banquette intermédiaire pour qu'elle soit utilisable et là, le Kodiaq perd de sa superbe (:ddr:), car en plus (et c'est un élément régulièrement omis par tous les journalistes auto vendus aux constructeurs allemands), il y a un monstrueux tunnel de servitude rendant la place du milieu quasi impratica

Par

Inutile deux grosse bouze lourde pataude !!!

Par

Le Kodiak est vraiment dégeu... La face avant des année septante non merci. Le Koléos à une gueule plus sérieuse et plus statutaire. J'aime bien les intérieur Renault. Le Kodiak reste dan sla norme WV, Seat, Skoda, c'est "standard". Dommage que sur le Koleos on a pas de V6 diesel ...

Par

impraticable! C'est d'ailleurs le problème de tous les SUV du groupe allemand, mais aussi d'autres allemands! Le 5008 offre lui 3 vraies places au milieu, avec un plancher parfaitement plat. Pour le Koleos, je ne sais pas, même comme il dérive du X-Trail ce devrait être une situation intermédiaire avec un tunnel existant mais moyennement proéminent. Pour en revenir au Kodiaq (et à ses cousins techniques), l'excuse de la transmission intégrale est bidon car il suffit de regarder le Jeep Gd Cherokee pour voir que ce tunnel y est inexistant...

Par

En réponse à Saab39

Le Kodiak est vraiment dégeu... La face avant des année septante non merci. Le Koléos à une gueule plus sérieuse et plus statutaire. J'aime bien les intérieur Renault. Le Kodiak reste dan sla norme WV, Seat, Skoda, c'est "standard". Dommage que sur le Koleos on a pas de V6 diesel ...

ou de V6 essence (comme sur le Murano, bâti sur la même plateforme) ou même hybride essence comme sur son jumeau technique X-Trail (en Asie) ou Rogue (aux US)...

Par

En réponse à Greenevans

Le problème c'est que sur des SUV de cette taille, la 3ème rangée ne sert qu'aux enfants ou en dépannage. De plus tu dois avancer la banquette intermédiaire pour qu'elle soit utilisable et là, le Kodiaq perd de sa superbe (:ddr:), car en plus (et c'est un élément régulièrement omis par tous les journalistes auto vendus aux constructeurs allemands), il y a un monstrueux tunnel de servitude rendant la place du milieu quasi impratica

Ça fait des années que les constructeurs se complaisent avec leurs 3ème rangés étriquées pour la simple et bonne raison qu'elles sont presque exclusivement utilisées par des gosses. Donc ça n'excuse rien :bah:

Et puis comment il fait le 5008 pour être même capable d'accueillir des adultes dans son coffre ?

Par

Toujours Renault qui domine en tenue et plaisir de rouler :tourne::tourne::fleur:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire