Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Essai - Hyundai Tucson 1.7 CRDi 115 : dans la short list

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Avec le nouveau Tucson, Hyundai a grimpé une marche sur l’échelle de la qualité, si chère à la clientèle européenne. Le SUV compact est-il toujours une proposition sérieuse sur le créneau de puissance le plus vendu dans l’Hexagone

Essai - Hyundai Tucson 1.7 CRDi 115 : dans la short list

Le Tucson 2, c’est le successeur de l’IX35, lui-même remplaçant du Tucson premier du nom. Au-delà de cette appellation (très) mal contrôlée, il s’agit bien de la 3e génération de SUV compact proposée par Hyundai sur le marché européen. Cette nouvelle mouture, développée et produite en Europe, a eu droit à une platefo

Le design est l'oeuvre d'un français
Le design est l'oeuvre d'un français

rme totalement nouvelle (commune au Kia Sportage) plus rigide, plus spacieuse et moins lourde.

Plus qu’une technique soignée, c’est cependant son style qui fait mouche. Ce faciès sexy et élégant est l’œuvre d’un designer français, Raphaël Bretecher, débauché de chez Volkswagen pour insuffler un vent nouveau. Les proportions sont harmonieuses, la face avant lui donne davantage de cachet et ses dimensions plus importantes (4,47 m) le placent plus que jamais dans le clan des SUV compacts entre un Renault Kadjar (4,45 m) et un Volkswagen Tiguan 2 (4,49 m).


L’exercice du style rempli haut la main, c’est maintenant sur le thème de la qualité que l’on attend le coréen de pied ferme. Hyundai s’est donné beaucoup de mal pour améliorer celle-ci en soignant les matériaux et les assemblages. Le progrès est notable mais quelques détails comme certains plastiques durs ou une qualité de cuir moyenne le situent encore un cran au-dessous des stars européennes comme le Peugeot 3008 ou le Volkswagen Tiguan. En matière d’habitabilité, en revanche, c’est un sans-faute. Le coréen offre un espace à vivre très bien proportionné pour accueillir cinq adultes et leurs bagages (volume de coffre de 513 litres).

Le dessin du cockpit est classique.
Le dessin du cockpit est classique.
Un sans faute pour l'espace à l'arrière.
Un sans faute pour l'espace à l'arrière.

 

Parmi les trois blocs diesels proposés au catalogue, c'est sans équivoque le 1.7 CRDi 115 ch qui représentera le plus gros des ventes sur notre marché. Ce dernier est neutre au malus écologique (119 g de CO2/km) et uniquement associé à une boîte manuelle et une transmission aux roues avant. L’offre serait parfaitement cohérente avec le marché si le constructeur proposait une boîte auto ou double embrayage (DCT-7) qui sont réservées aux moteurs les plus puissants.

Le diesel 1.7 CRDi assure dans presque toutes les situations. Dès les très bas régimes (280 Nm à 1 250 tr/mn), il offre un agrément soigné et une souplesse appréciable en ville. En accélérations comme en relances (parfois bruyantes), ses performances n’ont rien d’ébouriffant mais il garantit suffisamment de sécurité lors des dépassements, pourvu que l’on tombe un rapport. En effet, si le guidage de boîte (boîte mécanique à 6 rapports) est agréable, la démultiplication des rapports, destinée à préserver la sobriété, est importante. C’est d’ailleurs à la pompe que l’on en constate les bienfaits avec une moyenne de 6,2 l/100 km.

Le volume atteint 513 litres
Le volume atteint 513 litres
Le niveau de confort est supérieur avec les jantes 17''
Le niveau de confort est supérieur avec les jantes 17''

 

Le compromis trouvé par Hyundai tient, la route tout comme le Tucson. Le coréen bénéficie d’un châssis homogène qui offre un amortissement travaillé, notamment grâce à la présence d’un train arrière multi-bras de série. Le niveau de confort, ici voiture chaussée de jantes 17’’, est irréprochable et le maintien presque aussi rigoureux que les leaders européens. Un léger effort sur la direction à assistance électrique, peu agréable et limite artificielle, rendrait le tableau encore plus flatteur.

Plus si attractif

Garanti 5 ans, kilométrage illimité, le Tucson CRDi 115 ch s’affiche à partir de 25 450 €. Des tarifs certes justifiés par un bon niveau d’équipement, mais qui ne sont plus vraiment attractifs par rapport à la concurrence. Il sera difficile pour le coréen de s’imposer face aux Renault Kadjar dCi 110 vendu à partir de 26 200 €, Seat Ateca Tdi 115 (à partir de 25 300 €) ou encore Nissan Qashqaï dCi 110 (à partir de 25 050 €). Reste à voir si le réseau se montrera généreux en remises à la prise de commande.  

Un équipement complet

Quoi qu’il en soit, le Tucson dispose d’un équipement plutôt bien fourni puisqu’il embarque dès le premier niveau de finition « Initia », les feux de jour à LED, les jantes alliage 16", l’allumage automatique des feux, les rétroviseurs électriques dégivrants, la centralisation, le dossier arrière rabattable 60/40, les vitres électriques avant/arrière, la climatisation manuelle, les commandes audio au volant, le système audio MP3 avec prises USB/iPod et connexion Bluetooth.

Notre version d’essai, un cœur de gamme « Creative » (à partir de 30 150 €), ajoute à cette liste l’aide au stationnement avant/arrière, les jantes alliage 17’’, le capteur de pluie, la climatisation automatique bi-zone, les antibrouillards, la direction paramétrable, le régulateur/limiteur de vitesse, le siège conducteur avec support lombaire électrique, les vitres arrière surteintées, l’assistance active au maintien de voie, la caméra de recul, la reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse, les sièges avant et arrière chauffants, l’accès mains-libres, la navigation Europe et le système multimédia avec écran couleur tactile 8’’.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

119 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Septembre 2015

A titre d'exemple pour la version II 1.7 CRDI 115 CREATIVE.

1,65 m1,85 m
4,47 m
  • 5 places
  • 488 l / 1478 l

  • Méca. à 6 rapports
  • Diesel

Portfolio (20 photos)

Mots clés :

Hyundai Tucson 2

En savoir plus sur :
Hyundai Tucson 2

Vidéos populaires

Commentaires (63)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Des tarifs certes justifiés par un bon niveau d’équipement, mais qui ne sont plus vraiment attractifs par rapport à la concurrence. Il sera difficile pour le coréen de s’imposer face aux Renault Kadjar dCi 110 vendu à partir de 26 200 €, Seat Ateca Tdi 115 (à partir de 25 300 €"

Pour le Ateca, attendons de voir les résultats des premiers tests, il pourrait réserver de mauvaise surprise.

Je sais que pour ce type de véhicule, c'est clairement pas la motorisation qui à la cote, mais à quand un test (voir un comparatif) de ce genre de véhicule version essence?

Par

Dommage d'associer une si belle couleur à un machin aussi laid. T'irais à un concert de Metallica avec tes étoffes les plus raffinées toi ?

Associer un Aissehuvé aux adjectifs "élégant", "harmonieux" et surtout "sexy". Not' Alex Bataille n'aura donc de cesse de repousser les limites de la langue française. :ouin:

On découvre que le bougre est également professeur d'arithmétique à ses heures perdues :

"ses dimensions plus importantes (4,47 m) le placent plus que jamais dans le clan des SUV compacts entre un Renault Kadjar (4,45 m) et un Volkswagen Tiguan 2 (4,49 m)"

C'est...très exact en effet...! :beuh:

Pour en revenir au patapouf bleuté, on pourrait également causer de ses énooooormes passages de roues qui te font passer ces jantes de 17 pouces pour des roulettes; ou bien encore de son coffre, malfoutu au possible.

Mais ne soyons pas trop cruel : le bestiau est très loin d'être le plus vomitif du troupeau visuellement, sa planche de bord semble bien conçue et ergonomique, l'équipement est généreux, et la garantie toujours plus qu'appréciable.

Bref, un engin pour les sans-goût...en rémission.

Par

En réponse à jaweshfcgb

Dommage d'associer une si belle couleur à un machin aussi laid. T'irais à un concert de Metallica avec tes étoffes les plus raffinées toi ?

Associer un Aissehuvé aux adjectifs "élégant", "harmonieux" et surtout "sexy". Not' Alex Bataille n'aura donc de cesse de repousser les limites de la langue française. :ouin:

On découvre que le bougre est également professeur d'arithmétique à ses heures perdues :

"ses dimensions plus importantes (4,47 m) le placent plus que jamais dans le clan des SUV compacts entre un Renault Kadjar (4,45 m) et un Volkswagen Tiguan 2 (4,49 m)"

C'est...très exact en effet...! :beuh:

Pour en revenir au patapouf bleuté, on pourrait également causer de ses énooooormes passages de roues qui te font passer ces jantes de 17 pouces pour des roulettes; ou bien encore de son coffre, malfoutu au possible.

Mais ne soyons pas trop cruel : le bestiau est très loin d'être le plus vomitif du troupeau visuellement, sa planche de bord semble bien conçue et ergonomique, l'équipement est généreux, et la garantie toujours plus qu'appréciable.

Bref, un engin pour les sans-goût...en rémission.

rien a ajouté, tu as parfaitement résumé

Par

Bien plus attirant que son laideron de cousin Sportage dernière version.

Planche de bord très classique voire triste mais semble tout de même qualitative et fonctionnelle.

Dans cette gamme de véhicule c'est encore un de ceux que je "préfère" avec le CX-5 qui conserve la 1ere position.

J'ai par contre un doute quant au succès du bestiau en France face aux Kadjar et futur 3008 voire Tiguan même si ce dernier est particulièrement banal.

Par

En réponse à plus_anonyme

Bien plus attirant que son laideron de cousin Sportage dernière version.

Planche de bord très classique voire triste mais semble tout de même qualitative et fonctionnelle.

Dans cette gamme de véhicule c'est encore un de ceux que je "préfère" avec le CX-5 qui conserve la 1ere position.

J'ai par contre un doute quant au succès du bestiau en France face aux Kadjar et futur 3008 voire Tiguan même si ce dernier est particulièrement banal.

Le Tucson est dans le top 50 des ventes français, est dans le top 20 des ventes allemands et est dans le top 5 des ventes suisses.

En Allemagne, le Tucson met au KO (en volume de ventes) les Kadjar et compagnies. En Suisse, le Tucson est le SUV le plus vendu, toutes catégories de SUV confondus.

Par

En réponse à jaweshfcgb

Dommage d'associer une si belle couleur à un machin aussi laid. T'irais à un concert de Metallica avec tes étoffes les plus raffinées toi ?

Associer un Aissehuvé aux adjectifs "élégant", "harmonieux" et surtout "sexy". Not' Alex Bataille n'aura donc de cesse de repousser les limites de la langue française. :ouin:

On découvre que le bougre est également professeur d'arithmétique à ses heures perdues :

"ses dimensions plus importantes (4,47 m) le placent plus que jamais dans le clan des SUV compacts entre un Renault Kadjar (4,45 m) et un Volkswagen Tiguan 2 (4,49 m)"

C'est...très exact en effet...! :beuh:

Pour en revenir au patapouf bleuté, on pourrait également causer de ses énooooormes passages de roues qui te font passer ces jantes de 17 pouces pour des roulettes; ou bien encore de son coffre, malfoutu au possible.

Mais ne soyons pas trop cruel : le bestiau est très loin d'être le plus vomitif du troupeau visuellement, sa planche de bord semble bien conçue et ergonomique, l'équipement est généreux, et la garantie toujours plus qu'appréciable.

Bref, un engin pour les sans-goût...en rémission.

A noter quand même que la critique peu être nuancer pour ceux qui ont besoin d'une hauteur de caisse rehaussé pour les bouseux empruntant des chemins mal entretenu et qui arrêt vite fait d'exploser le bas de caisse.

Mais c'est vrai, ce genre de véhicule sert un peu trop de monte trottoir pour trouver une place gratuite dans les grandes villes. Une taxe sur ce genre de véhicule quand il est utilisé en ville ne devait elle pas être mis en vigueur?

Par

* auraient vite fait...

Par

Très beau vehicule:bien:

Vraiment très forts ces Coréens:bien:

Par

En réponse à clefdedouze

A noter quand même que la critique peu être nuancer pour ceux qui ont besoin d'une hauteur de caisse rehaussé pour les bouseux empruntant des chemins mal entretenu et qui arrêt vite fait d'exploser le bas de caisse.

Mais c'est vrai, ce genre de véhicule sert un peu trop de monte trottoir pour trouver une place gratuite dans les grandes villes. Une taxe sur ce genre de véhicule quand il est utilisé en ville ne devait elle pas être mis en vigueur?

Taxer le gros bébé est compliqué car une question apparaîtrait de facto : sur quel critère s'établirait cette taxation ?

Le critère de la surélévation n'est pas recevable car celui-ci impliquerait de pénaliser également les monospaces et minispaces, ce qui semble beaucoup plus injuste et injustifié.

L'ennui que pose ces engins n'est rien de moins que le fait d'être en face d'aberrations sur roues, dont le surcoût qu'ils engendrent ira dans la poche des constructeurs, mais aussi des centres autos, des magnats du pétrole, des banques et assurances, et de l'État.

Un jeu où tout le monde gagne donc. Ne reste plus qu'à provoquer le besoin chez la populace. Et cela, le génie marketing le fait très bien.

Il est donc très compliqué également pour nous, simples pégus, de nous extraire de nos propres aliénations. Difficile donc, pas impossible cependant.

Enfin et surtout, nos sociétés comportent une institution, dont le but premier est d'informer ceux qui la composent : la presse.

Un simple lien :

http://www.caradisiac.com/Classement-general-la-victoire-d-une-valeur-sure-105177.htm

Lire le choix des essayeurs Cara.

On constate quoi ? Que la moitié de la troupe éprouve la même circonspection face aux rorquals des villes.

Dommage que cela ne se retranscrive absolument pas dans la ligne éditoriale du site... :bah:

Par

En réponse à jaweshfcgb

Taxer le gros bébé est compliqué car une question apparaîtrait de facto : sur quel critère s'établirait cette taxation ?

Le critère de la surélévation n'est pas recevable car celui-ci impliquerait de pénaliser également les monospaces et minispaces, ce qui semble beaucoup plus injuste et injustifié.

L'ennui que pose ces engins n'est rien de moins que le fait d'être en face d'aberrations sur roues, dont le surcoût qu'ils engendrent ira dans la poche des constructeurs, mais aussi des centres autos, des magnats du pétrole, des banques et assurances, et de l'État.

Un jeu où tout le monde gagne donc. Ne reste plus qu'à provoquer le besoin chez la populace. Et cela, le génie marketing le fait très bien.

Il est donc très compliqué également pour nous, simples pégus, de nous extraire de nos propres aliénations. Difficile donc, pas impossible cependant.

Enfin et surtout, nos sociétés comportent une institution, dont le but premier est d'informer ceux qui la composent : la presse.

Un simple lien :

http://www.caradisiac.com/Classement-general-la-victoire-d-une-valeur-sure-105177.htm

Lire le choix des essayeurs Cara.

On constate quoi ? Que la moitié de la troupe éprouve la même circonspection face aux rorquals des villes.

Dommage que cela ne se retranscrive absolument pas dans la ligne éditoriale du site... :bah:

Peut être parce que cette ligne éditoriale à besoin de vivre, donc de faire des vues, et donc d'émettre des avis plus feutrés, qui vont dans le sens de la populace (et des différents acteurs que tu cites), pour ne pas perdre la majorité des visiteurs du site.

Il faudra donc ce contenter de maigres articles sincères au milieu de la masse "commercialement correct". A nous aussi de faire l'effort de refuser cette attitude conne (mais humaine) de suivre bêtement le troupeau, et d'aller se faire par nous même nos propres avis.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire