Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai – Opel Astra Sports Tourer 1.6 CDTI 110 (2017) : plus qu'une alternative

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Ce n'est pas la concurrence qui manque dans la catégorie des breaks compacts à une puissance avoisinant les 110 ch. Mais l'Opel Astra Sports Tourer, à l'instar de la berline, a fait d'énormes progrès par rapport à la génération précédente, et le moteur 1,6 CDTI, très connu et pas forcément en bien, a été largement revu. Mais est-ce suffisant pour aller chercher les ténors de la catégorie ?

Essai – Opel Astra Sports Tourer 1.6 CDTI 110 (2017) : plus qu'une alternative

En bref

À partir de 24 300 €

110 ch et 300 Nm

De 540 à 1 630 litres de volume de chargement

Nul n'est prophète en son pays, mais difficile aussi de l'être dans un autre où les autochtones officient déjà avec un grand succès. Et c'est le cas pour l'Opel Astra Sports Tourer qui doit faire ainsi face à une Renault Mégane Estate flambant neuve et à une Peugeot 308 SW fraîchement restylée, sans oublier des compatriotes qui luttent aussi pour se faire une place au soleil dans l'Hexagone, comme les versions SW des Volkswagen Golf et Ford Focus. Et pourtant, elle ne manque pas de qualités, cette compacte break au Blitz, à commencer par une ligne réussie, dynamique et élancée, une qualité perçue dans l'habitacle en très nette hausse, un niveau de technologie élevé et un excellent rapport prix/équipements.

Essai – Opel Astra Sports Tourer 1.6 CDTI 110 (2017) : plus qu'une alternative

Voiture familiale oblige, c'est avant tout sur ses données pratiques qu'il convient de se pencher et elles sont tout ce qu'il y a de plus respectables, avec une place généreuse pour les passagers arrière et de 540 à 1 630 litres de volume de chargement. Cela la place dans la bonne moyenne de la catégorie, même si la championne dans le domaine reste largement sa concurrente au lion, avec de 660 à 1 760 litres offerts. À bord, il existe plus gai comme ambiance avec un camaïeu de noirs sur la planche de bord, mais l'ensemble est bien construit et les matériaux de qualité. Surtout, la position de conduite est excellente, avec un volant à la jante épaisse, des sièges à la fois enveloppants et confortables et des commandes tombant bien sous la main.

Essai – Opel Astra Sports Tourer 1.6 CDTI 110 (2017) : plus qu'une alternative
Essai – Opel Astra Sports Tourer 1.6 CDTI 110 (2017) : plus qu'une alternative
Essai – Opel Astra Sports Tourer 1.6 CDTI 110 (2017) : plus qu'une alternative
Essai – Opel Astra Sports Tourer 1.6 CDTI 110 (2017) : plus qu'une alternative

L'intérieur n'est pas très gai et le volume du coffre se situe dans la moyenne mais l'ensemble est confortable et bien fini.

Notre modèle d'essai, équipé du 1,6 CDTI développant ici 110 ch à 3 500 tr/min et 300 Nm de 1 750 à 2 000 tr/min, constitue l'entrée de gamme diesel du break, la berline bénéficiant d'une version 95 ch et 280 Nm. Un temps rugueux et bruyant, ce moteur a fait d'énormes progrès en matière d'agrément, faisant jeu égal en termes d'accélération avec un 1,6 BlueHDI 100 ch ou un 1,5 dCi 110 ch mais offrant des reprises plus vigoureuses encore, même chargé, grâce à son couple étonnamment généreux et une boîte mécanique à six rapports aux débattements courts et au maniement des plus agréables. Il fait de plus preuve d'un appétit d'oiseau puisque nous avons mesuré au terme de notre essai une consommation moyenne de 5,3 l/100 km. Cette nouvelle génération d'Opel Astra brille aussi par l'amélioration de son châssis qui adopte un juste milieu entre le dynamisme et le confort, en faisant une voiture réactive et efficace tout en ménageant les passagers, malgré la monte optionnelle en 18 pouces de notre modèle d'essai.

Cette motorisation est proposée en deux niveaux de finition, Edition et Innovation, déjà très complets, mais pas en haut de gamme Elite. Le premier comprend notamment régulateur/limiteur de vitesse, climatisation bi-zone, sièges confort réglables dans six directions côté conducteur et quatre directions côté passager, rétroviseurs électriques et dégivrants ainsi que système R 4.0 IntelliLink avec écran tactile de 7 pouces, point d'accès Wi-fi et quatre haut-parleurs. Le second, celui de notre modèle d'essai, ajoute la caméra Opel Eye (reconnaissance des panneaux de signalisation, avertisseur actif de changement de voie intempestif, indicateur de distance et freinage automatique d'urgence jusqu'à 60 km/h), l'aide au stationnement avant et arrière, l'accès et le démarrage sans clé, le siège conducteur à réglage électrique, six haut-parleurs, les rétroviseurs rabattables électriquement, les jantes alliage de 16 pouces et le hayon motorisé avec ouverture mains-libres.

Essai – Opel Astra Sports Tourer 1.6 CDTI 110 (2017) : plus qu'une alternative

Malgré cette dotation de série très généreuse, les tarifs sont particulièrement agressifs, de 24 300 à 26 500 €. Se montrant à la fois moins chère - de quelques centaines à plusieurs milliers d'euros -, et mieux équipée, elle coupe ainsi l'herbe sous le pied de ses concurrentes principales à motorisations et finitions équivalentes.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

95 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Septembre 2016

A titre d'exemple pour la version V SPORTS TOURER 1.6 CDTI 110 INNOVATION.

1,48 m1,80 m
4,70 m
  • 5 places
  • 540 l / 1630 l

  • Méca. à 6 rapports
  • Diesel

Portfolio (26 photos)

En savoir plus sur : Opel Astra 5 Sports Tourer

Commentaires (58)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

On dirait quand meme un corbillard :bah:

Par

Elle est fun comme un jour de pluie à Vesoul ! :-) Ceci dit, une golf ou une 308 break ne sont pas plus réjouissantes.

Alors, tant qu'à conduire une caisse toute triste, celle-ci présente l'avantage d'être relativement bon marché.

Par

Opel semble vraiment se concentrer sur le confort et notamment l'ergonomie des fauteuils. Un bon point pour les grands routiers ça.

Par

Mdr! Les mêmes fauteuils sports en options cuir que sur mon opel astra G de 2000 ou sur la Finition CDi de 1998. L'intérieur sombre fait étriqué et la silhouette est moins dynamique qu'une toyota auris 2.

Par

C'est quand même rigolo le titre... "Une alternative", l'Astra.

Une alternative à quoi ? Non parce que quand vous regardez à l'échelle de l'Europe, l'Astra, c'est juste la n°2 de sa catégorie, avec une petite avance sur le reste.

http://carsalesbase.com/european-sales-2017-h1-compact-car-segment/

Alors bon, alternative n'est peut-être pas le mot à employer...

Par

moins moche que la golf ,c'est sur mais très loin de la splendide mégane break

Par

En réponse à Moukeaf

Opel semble vraiment se concentrer sur le confort et notamment l'ergonomie des fauteuils. Un bon point pour les grands routiers ça.

Clairement, je suis souvent bluffé par le confort de leurs sièges (et même les "basiques" sans l'option AGR). :bien:

Par

En réponse à Moukeaf

C'est quand même rigolo le titre... "Une alternative", l'Astra.

Une alternative à quoi ? Non parce que quand vous regardez à l'échelle de l'Europe, l'Astra, c'est juste la n°2 de sa catégorie, avec une petite avance sur le reste.

http://carsalesbase.com/european-sales-2017-h1-compact-car-segment/

Alors bon, alternative n'est peut-être pas le mot à employer...

Ah mais, ça a toujours été le grand délire des journalistes français de penser qu'Opel est insignifiant...

Par

L'avant choque un peu car traité comme un monospace avec des vitres au même niveau que les passages de roues, le tableau de bord par contre classique et fluide moins déroutant qu'une 308. La motorisation intéressante avec une puissance obtenue à un régime assez bas et un couple déjà costaud. Une concurrente pour la Golf .

Par

En réponse à v_tootsie

Elle est fun comme un jour de pluie à Vesoul ! :-) Ceci dit, une golf ou une 308 break ne sont pas plus réjouissantes.

Alors, tant qu'à conduire une caisse toute triste, celle-ci présente l'avantage d'être relativement bon marché.

C'est quoi ta définition d'une caisse "pas triste", sur ce segment ? Non parce qu'un break généraliste 110ch diesel est rarement d'une excitation folle quand même...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire