Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai vidéo – BMW Série 5 G30 2017 : nouvelle référence

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

La BMW Série 5 approche du demi-siècle et la totalité de ses six premières générations a rencontré le succès. Autant dire que la septième, la G30, est attendue au tournant, d’autant que le segment est plus concurrentiel que jamais. Mais le constructeur bavarois annonce sans complexe qu'elle sera plus rapide, plus légère, plus économe, plus sophistiquée et plus plaisante à conduire que celle qu'elle remplace. Des déclarations pour le moins ambitieuses que nous sommes venus vérifier à Porto, au Portugal, en prenant le volant d'un modèle 530d xDrive.

Essai vidéo – BMW Série 5 G30 2017 : nouvelle référence

En bref

Moteurs 4, 6 et 8 cylindres de 190 à 462 ch

Propulsion ou transmission intégrale xDrive

À partir de 46 350 €

 Née en 1972, la BMW Série 5 souffle cette année sa 45e bougie et revient pour sa septième génération sous la forme d'un modèle entièrement redéveloppé, la G30. Un nouveau venu qui a la lourde tâche de reprendre le flambeau après des ancêtres qui se sont écoulés à plus de 7,9 millions d'exemplaires dans le monde, son aîné direct, la F10, en représentant 2,2 millions à elle seule sous ses trois formes, berline, Touring F11 et Gran Turismo F07. Mais il lui faudra aussi faire face à ses concurrentes traditionnelles toujours plus affûtées, comme ses ennemies jurées, la Mercedes Classe E, renouvelée avec succès l'année dernière, et l'Audi A6 dont la prochaine mouture est attendue en 2018.

Le constructeur bavarois n'a en tout cas pas pour ambition de se reposer sur ses lauriers et est reparti d'une page blanche en inaugurant une nouvelle plateforme. À l’instar de celle de la Série 7 G11, cette dernière fait généreusement appel à des matériaux légers : pas de fibre de carbone, mais de l'aluminium, du magnésium et de l'acier à haute résistance qui permettent à eux seuls d'annoncer des masses en recul de 100 kg à motorisations équivalentes, la version la plus légère avouant 1 615 kg sur la balance. Un tour de force quand on constate que la G30 a grandi de façon sensible par rapport à la F10, mesurant désormais 4 936 mm de long (+ 29 mm) et 1 868 mm de large (+ 8 mm), les passagers arrière, pourtant déjà à l'aise, bénéficiant de 7 mm supplémentaires au niveau des genoux et leurs bagages de 10 litres de plus de volume de coffre, à 530 litres, dans lequel il faudra plonger très loin pour atteindre le fond.

 

Essai vidéo – BMW Série 5 G30 2017 : nouvelle référence
Une position de conduite que l'on peut régler aux petits oignons.
Une position de conduite que l'on peut régler aux petits oignons.
Même les plus grands seront à l'aise à l'arrière.
Même les plus grands seront à l'aise à l'arrière.
Une véritable soute au fond peu accessible
Une véritable soute au fond peu accessible

Côté ligne, rien de révolutionnaire, le lien de parenté est évident avec la F10 mais trois détails esthétiques le démarquent cependant. Il y a d'abord cette ligne de toit fuyante qui casse le traditionnel effet trois volumes, donnant ainsi un profil plus dynamique rappelant celui d'un coupé et contribuant à l'excellent Cx de 0,22 pour la version EfficientDynamics, ce qui est un record pour le segment. Il y a ensuite cette nervure plus profonde qui court le long du flanc et donne du relief et du muscle, et enfin les phares étirés au point de venir épouser de part et d'autre les célèbres haricots, élargis aussi pour l'occasion, à la façon des dernières Série 3 F30 et Série 7 G11. Tout ceci n'est donc pas d'une originalité folle, mais c'est calculé pour ne pas bouleverser une clientèle fidèle mais toutefois conservatrice. Même constat pour l'intérieur où on retrouve avec plaisir une planche de bord typique de BMW, c’est-à-dire orientée vers le conducteur, avec un dessin sans surprise mais dont la finition s'est encore un peu améliorée, n'ayant désormais pas à rougir face à celle des Audi.

Essai vidéo – BMW Série 5 G30 2017 : nouvelle référence

À son lancement français le 9 février prochain, quatre motorisations reconduites de la génération précédente seront proposées, dont certaines mises à jour pour être plus performantes et plus sobres : deux essence, la 530i avec son quatre cylindres 2,0 l turbo de 252 ch et 350 Nm et la 540i équipée d'un 6 cylindres en ligne 3,0 l turbo de 340 ch et 450 Nm, et deux diesels, la 520d et son 4 cylindres 2,0 l de 190 ch et 400 Nm et la 530d forte d'un 6 cylindres 3,0 l de 265 ch et 620 Nm. Toutes sont disponibles en propulsion ou en transmission intégrale xDrive et reçoivent de série une boîte de vitesses automatique à huit rapports, sauf la 520d pour laquelle c'est une option. Trois autres modèles seront disponibles à partir de mars, la 530e iPerformance, une hybride essence/électrique rechargeable offrant un total de 252 ch et 290 Nm, la 520d EfficientDynamics Edition plus sobre de 0,3 l de moyenne que la 520d « normale », et la M550i xDrive, les gros bras de la gamme en attendant la M5, avec son V8 4,4 l biturbo de 462 ch et 650 Nm.

Essai vidéo – BMW Série 5 G30 2017 : nouvelle référence

Il n'y a pas que l'esthétique de la G30 qui s'inspire de la Série 7 G11, il y a aussi sa liste de nouveaux équipements sophistiqués puisqu'elle pourra recevoir la dernière version du système de conduite autonome qui intégrera le stationnement télécommandé et, dès sa validation légale, l'assistant de changement de voie, l'écran central tactile de 10,25 pouces, la commande gestuelle, l'affichage tête haute couleurs plus grand de 70 %, et tous les derniers services ConnectedDrive. C'est évidemment dans le catalogue des options qu'on les trouvera, malheureusement tout comme d'autres systèmes moins pointues comme l'alerte d'angle mort ou le maintien dans la voie. Au niveau mécanique, la transmission intégrale xDrive est pour la première fois compatible avec les quatre roues directrices ActiveDrive et on peut aussi opter pour les barres antiroulis adaptatives Active Drive garantissant une assiette horizontale quels que soient l'angle du virage et la vitesse à laquelle on l'attaque. Le train avant conserve sa configuration à doubles triangles mais l'arrière est un nouveau système à cinq bras.

Les jantes de 19 pouces, une option à 1 480 €.
Les jantes de 19 pouces, une option à 1 480 €.
Le nouveau regard de la Série 5 qui s'étirent jusqu'aux haricots.
Le nouveau regard de la Série 5 qui s'étirent jusqu'aux haricots.
Le 3,0 l diesel N57 est remplacé par le B57.
Le 3,0 l diesel N57 est remplacé par le B57.

Les tarifs de la BMW Série 5 G30 débutent à 46 350 € pour la 520d Lounge, contre 43 850 € pour la F10 avec le même moteur et la même finition, soit une augmentation de 2 500 €. Cependant, pour cette dernière, il fallait aller chercher dans le catalogue des options les projecteurs antibrouillard à LED (250 €), le volant Sport gainé de cuir (350 €), l'alarme antivol (550 €), la navigation multimédia Business (1 900 €) et les services ConnectedDrive (360 €), soit 3 410 € d'équipements qui sont désormais de série. Il faudra ensuite compter un minimum de 58 900 € pour la 530d, 54 700 € pour la 530i et 61 400 € pour la 540i.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Bmw Serie 5

44 g/km - bonus : 1000 €*

* + 2 500 € si reprise d'un véhicule diesel datant d'avant le 1er janvier 2006.

Début de commercialisation du modèle :
Bmw Serie 5 G30

Octobre 2016

A titre d'exemple pour la version (G30) 530D 265 M SPORT BVA8.

1,47 m1,86 m
4,93 m
  • 5 places
  • 530 l / NC

  • Auto. à 8 rapports
  • Diesel

Portfolio (42 photos)

En savoir plus sur : Bmw Serie 5 G30

Commentaires (128)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La meilleure voiture du moment pour moi taudi est complètement dépassé

Par

Toujours au top chez BMW, elle va sûrement mieux se vendre :bien:

Par

" à l'excellent Cx de 0,22 pour la version EfficientDynamics, ce qui est un record pour le segment "

Comme quoi, on peut pondre des tires incroyablement efficientes qui n'aient pas l'air de goldorak sur roues... et fort habitables aussi.

Par

Une réussite, comme toujours.

Par

Si seulement j'avais 70 K euros pour cette Série 5 ...

En version Touring par contre !

On arrive quand même au top de la catégorie

Par

BMW au top comme toujours, a coté ce n'est pas fiable :bien:

Par

BMW au top comme toujours, a coté ce n'est pas fiable :bien:

Par

Couleur magnifique c'est bien le bluestone ???

Par

100 kg de moins, 0-100. 5,4 pour seulement 265 ch à peu près consommation bien maitrisé et 3000 euros moins que la classe E qui a aucune personnalité un C rallongé et du plaisir de conduite en moins , la serie reste le must !

Par

En réponse à axoxyxous

BMW au top comme toujours, a coté ce n'est pas fiable :bien:

Regarde donc les chiffres de fiabilité du X1 et reviens après avoir pleurer un bon coup... Va !

Pour ceux qui est du guignol qui assimile Peugeot aux racailles... Sur un article BMW... Pfff Les gars merci de me faire autant marrer.

Quant à la voiture, bah on a toujours le même tableau de bord depuis 10 - 15 ans... Mais comme c'est BMW on doit dire que c'est top et ce palucher dessus...

Bah non ! C'est loin d'être le cas.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire