Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiabilité Kia Sportage : que vaut le modèle en occasion ?

Fiabilité Kia Sportage : que vaut le modèle en occasion ?

Dates clés

  • Date de commercialisation : septembre 2010
  • Restylage : mars 2014
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Le Kia Sportage, c’est le SUV compact de la marque. Et il en est aujourd’hui à sa troisième génération, celle qui aura retenu le plus l’attention. Tout simplement car il est bien plus agréable à regarder que ses prédécesseurs. Ce qui lui vaut une carrière honorable en France, même s’il est évidemment bien moins diffusé que les ténors de la catégorie (Volkswagen Tiguan, Peugeot 3008, Toyota Rav-4, Nissan Qashqai). Joli donc, mais aussi bien présenté à l’intérieur, habitable, bien équipé et proposé à prix doux. Il est de plus garanti 7 ans par la marque, comme tous les autres modèles, ce qui fait que tous les modèles vendus aujourd’hui d’occasion sont encore couverts par la garantie contractuelle. Un bon point. Et il est évidemment disponible en 2 et 4 roues motrices. Niveau fiabilité, rien de trop méchant à signaler. Un achat raisonnable en seconde main donc.

Caradisiac a aimé

  • Le look sexy
  • L’habitabilité
  • Le volume de coffre
  • Le confort
  • Le rapport prix/équipement

Caradisiac n'a pas aimé

  • La consommation
  • Le comportement routier
  • Les performances
  • La visibilité

Nos versions préférées

  • III 1.6 GDI 135 STYLE 2WD
  • III 2.0 CRDI 136 PREMIUM 4WD

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le look sexy : c’est un coréen qui a de la gueule. Il faut reconnaître qu’on le remarque dans la circulation, plus que ses prédécesseurs et que certains concurrents.
  • L’habitabilité : elle est bonne pour tous les passagers
  • Le volume de coffre : avec 465 litres et un volume parfaitement exploitable, il est bien placé et emmène armes et bagages pour tous les occupants.
  • Le confort : les suspensions sont calibrées dans le but d’offrir un excellent confort de roulement. La sellerie participe également.
  • Le rapport prix/équipement : les tarifs sont bien étudiés même si plus élevés qu’auparavant, et l’équipement riche. La conjonction des deux donne un bon rapport.

Ce qui peut faire hésiter

  • La consommation : les moteurs sont assez anciens de conception et le poids et l’aérodynamique n’aident pas à contenir les consommations, mais cependant le résultat n’est pas si catastrophique que ça. Le meilleur est le 2.0 CRDI de 136 ch sur ce point dans son rapport performances/consommation. Le 1.7 crdi 115 est encore plus sobre mais peine un peu en performances.
  • Les moteurs : justement, ils offrent un agrément limité. Ils ne sont pas mauvais, mais la concurrence fait mieux, plus performant, plus frugal et souple, moins bruyant.
  • Le comportement routier : en retrait des meilleurs. Les pertes de motricité sont fréquentes, la caisse prend un peu de roulis. Rien de rédhibitoire mais encore une fois, la concurrence fait mieux.
  • La visibilité : pas exceptionnelle, que ce soit de ¾ avant ou de ¾ arrière.

3. Budget

Achat / Cote :

À l’achat en neuf, le Sportage est déjà bien placé en prix/équipement. Cela se retrouve encore plus en occasion, avec de bonnes affaires à réaliser, car il décote plus rapidement qu’un VW Tiguan ou qu’un Peugeot 3008. Le premier prix pour un modèle essence à kilométrage standard est de 16 000 € (kilométrages faibles). Pour un diesel, ce sera environ 14 000 € (80 000 km en moyenne).

Consommation :

Pas le chapitre le plus flatteur pour le Sportage. Il se révèle assez glouton. Le bloc essence particulièrement, surtout en ville, évidemment. Mais même les diesels sont assez soiffards, surtout en boîte automatique, qui fait surconsommer un maximum. Il vaut mieux l’éviter.

Assurance :

Les primes sont dans la moyenne du segment. C’est cher dans l’absolu toutefois. Seul le Peugeot 3008 est un peu plus économique à assurer, pour le reste c’est kif-kif…

Prix des pièces :

Au sein de la catégorie, ce n’est pas ce qu’il y a de pire, les pièces usuelles, filtres et d’usure sont même plutôt abordables. Une bonne surprise.

Entretien :

L’entretien est par contre assez onéreux. D’une part parce que la garantie 7 ans encourage (mais n’impose pas officiellement) à rester dans le réseau, et que les coûts de révision sont assez élevés, faisant râler de nombreux propriétaires. Les échéances sont tous les 2 ans ou 30 000 km. Et les moteurs sont à chaîne de distribution, donc sans entretien.

4. Fiabilité

Description :

Le Kia Sportage n’est pas parfait au niveau de la fiabilité et connaît quelques soucis, surtout sur les diesels d’ailleurs, l’unique bloc essence étant épargné par les plus graves d’entre eux. Cela dit, beaucoup sont plus des soucis agaçants que véritablement graves ou empêchant de rouler. Attention, il faut parfois faire des pieds et des mains concernant l’application de la garantie, et les concessions se réfugient un peu trop facilement derrière les "pièces d’usure" pour ne pas garantir. C’est dommage. Car un volant moteur ou un embrayage qui dégage à 40 000 km, c’est totalement anormal. Le moins bon moteur est le 1.7 CRDI 115, le meilleur, vous l’aurez compris, l’essence.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Volant moteur. Essentiellement sur le 1.7 CRDI 115, il devient bruyant et peut casser fort prématurément, parfois avant 40 000 km. Il faut souvent remplacer l’embrayage avec. Les concessions se font parfois prier pour prendre en charge en garantie. Il faut insister car c’est clairement anormal, surtout à ce kilométrage.
  • Turbo. Quelques rares cas de remplacement prématuré (avant 50 000 km), mais cela reste rare et surtout sur le 2.0 CRDI 136.
  • Boîte de vitesses. Tout aussi rarement, nécessité de remplacer la boîte de vitesses (parfois lié aux soucis de volant moteur). N’affecte que les diesels.

Autres pannes ou faiblesses :

  • 1.7 CRDI 115. Des à-coups moteurs peuvent se manifester à l’accélération. Une reprogrammaton du boîtier de gestion moteur résout le souci.
  • Train avant. Des claquements peuvent se faire entendre jusque fin 2010. En cause, les biellettes de barre stabilisatrice. Elles sont remplacées sur plainte du client.
  • Frein à main. Il se desserre ou ne se serre pas assez, ce qui peut avoir des conséquences fâcheuses. Il faut procéder, parfois plusieurs fois, à un resserrage du câble.
  • Réservoir. C’est plus un détail agaçant qu’un dysfonctionnement, mais il est long à remplir après le premier clic du pistolet de la pompe à carburant. On peut cependant rajouter parfois jusqu’à 8 litres, mais c’est long…

Aspect extérieur :

  • Jantes. Sur les jantes 17 pouces, le vernis est fragile et s’écaille. Pas de solution mis à part une nouvelle peinture ou vernis des jantes concernées. À faire prendre en garantie en l’absence de chocs pouvant expliquer des éclats.

Finition intérieure :

  • Sièges. C’est une épidémie, progressivement des taches blanches apparaissent sur les sièges. Surtout à l’avant mais parfois aussi à l’arrière. Un nettoyage est insuffisant car cela revient. Un remplacement des housses semble par contre stopper définitivement le problème. Mais les propriétaires ont du mal à faire passer cela en garantie, malgré l’ampleur du phénomène. Il faut insister car ce souci est bel et bien récurrent, et anormal évidemment.
  • Plastiques. Ils sont unanimement décrits comme fragiles et facilement rayables.
  • Toit ouvrant. Bruyant sur quelques modèles, il faut l’ajuster ou au pire le remplacer.
  • Poignée de réglage en hauteur du siège. Elle est un peu longue sur les tout premiers modèles et on peut baisser le siège simplement en s’asseyant. Une autre poignée avec une autre forme est disponible pour les clients qui en font la demande depuis février 2011.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Régulateur de vitesse. Il peut arriver qu’il soit impossible à enclencher. Il faut alors soit freiner légèrement ou débrayer pour retrouver la possibilité de le faire. Une reprogrammation est à tenter mais parfois sans résultat. De plus, c’est aléatoire.
  • Bloc radio/GPS. Des bugs sont reportés (blocage du CD dans le poste, dysfonctionnement du GPS). Une mise à jour/reprogrammation peut aider, sinon un remplacement du poste. Attention, cet élément ne rentre pas dans la garantie 7 ans (2 ans seulement) et il faut négocier passé ce délai.

5. Meilleures versions

En Essence : III 1.6 GDI 135 STYLE 2WD

Un seul moteur essence dans la gamme Sportage. Il est un peu mou à bas régime car il manque de couple, et consomme pas mal, mais sa fiabilité plus élevée que celle des diesels compense. Les petits rouleurs pas pressés apprécieront. La finition Style ne manque de presque rien.
Commercialisation : 2010
Puissance fiscale : 8
Puissance réelle : 135
Emission de CO2 : 149 g/km
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En Diesel : III 2.0 CRDI 136 PREMIUM 4WD

En diesel, le 1.7 CRDI 115 est un peu juste en performances, même s'il s'en sort honorablement, et le 2.0 184 ch est rare et cher, et n'apporte finalement pas grand chose de plus que le 2.0 CRDI 136, qui est le meilleur compromis en occasion. Il est suffisamment vaillant, consomme ce qu'il faut (il ne faudrait cependant pas qu'il consomme plus...), et est plus fiable que le 1.7 115 ch. En finition Premium, l'équipement est très fourni, et c'est celle qu'il faut privilégier en seconde main, avec des prix plus abordables.
Commercialisation : 2010
Puissance fiscale : 8
Puissance réelle : 136
Emission de CO2 : 156 g/km
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

SPONSORISE

Avis Kia Sportage 3

Essais Kia Sportage 3

Forum Kia Sportage 3

Kia sportage

Par Invité Lenor Le 12 Septembre 2021 à 12h54

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire