Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiabilité Saab 9-3 : que vaut le modèle en occasion ?

Fiabilité Saab 9-3 : que vaut le modèle en occasion ?

Dates clés

  • Commercialisation : de février 1998 à septembre 2002
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

Elle pourrait paraître bien courte, la carrière de la première génération de Saab 9-3… Il n'en est en fait rien. En réalité, la 9-3 est une simple émanation de la Saab 900, simplement rebaptisée, et qui a subi quelques aménagements de structure, et un infime restylage au niveau de la calandre et du tableau de bord. Cela reste donc une auto de conception assez ancienne, ce qui se ressent au niveau des prestations dynamiques. La tenue de route en mise à mal par la puissance des moteurs, le train avant crie rapidement grâce… La fiabilité est également un ton en dessous de ce que peut laisser croire l'image de marque du constructeur. Si en essence tout va à peu près bien, ce sont les motorisations diesel qui ont connu les affres des séjours répétés en atelier. En dehors de cela la qualité globale est juste correcte, mais l'ergonomie et la vie à bord plutôt bonnes, ce qui sauve un peu le tableau.

Caradisiac a aimé

  • L'ergonomie.
  • L'équipement.
  • Le coffre spacieux.
  • Les moteurs essence.
  • L'image et l'esprit de la marque.

Caradisiac n'a pas aimé

  • La motricité.
  • Le rapport prix/qualité de finition.
  • La consommation.
  • Les diesels peu fiables.

Nos versions préférées

  • 2.0 TURBO 185 CH SE 5P
  • 2.2 TID 125 CH PACK 5P

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • L'ergonomie : le poste de conduite est bien agencé, et toutes les commandes tombent bien sous la main, malgré ce que pourrait laisser craindre l'esthétique très typée aviation.
  • L'équipement : sans lacunes véritables, aussi bien au niveau des équipement de confort que de sécurité.
  • Le coffre : sa large ouverture à hayon permet de transporter de gros objets facilement. C'est rare dans la catégorie des familiales étrangères.
  • Les moteurs essence : ils offrent un très bon tempérament, surtout en turbo, mais mettent à mal la motricité.
  • L'esprit de la marque : Saab a toujours eu et aura toujours ses fidèles, attachés à l'image véhiculée par la marque (sécurité, robustesse, esthétique…).

Ce qui peut faire hésiter

  • La motricité : elle est rapidement mise à mal, même par les motorisations les moins puissantes. Les effets de couple dans le volant sont nombreux en conduite dynamique.
  • La finition : pas transcendantale pour une Saab.
  • Les consommations : aucun moteur, même carburant au gazole, n'est vraiment sobre.
  • La fiabilité des diesels : énormément d'incidents.

Budget

Achat / Cote :

En neuf, une Saab 9-3 n'était pas forcément plus chère qu'une française équivalente. Du coup, les cotes sont très raisonnables, surtout en version essence.

Consommation :

Aucun moteur n'est vraiment sobre. Difficile de descendre sous la barre des 10 l de moyenne en essence et 8 l en diesel.

Assurance :

La 9-3 est chère à assurer. Environ 15 % plus chère que ses concurrentes françaises, 8 % plus chère qu'une Volvo équivalente, et au même tarif qu'une BMW série 3.

Prix des pièces :

Même si les pièces courantes sont dans la moyenne des tarifs de la catégorie, les prix sont élevés si l'on tient compte des organes plus importants.

Entretien :

Les concessionnaires Saab pratiquent le plus souvent des tarifs élevés. Il n'est pas rare de dépasser les 250 € pour une simple révision vidange. Entretien tous les 10 000 à 20 000 km selon motorisation.

Fiabilité

Description :

Les 9-3 essence se comportent globalement bien en terme de pannes. Elles ne posent disons pas plus de soucis que les concurrentes du segment. Par contre, les diesels, empruntés à la banque d'organes Opel, ont connu un taux d'avaries élevé, ce qui rend leur achat d'occasion plus risqué.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Pompe d'injection. Cas assez nombreux de panne prématurée sur les diesels. L'électronique de contrôle est en cause, elle est à remplacer. Les symptômes sont des à-coups et un fonctionnement heurté du moteur.
  • Turbo. Sur le 2.2 TID 125 ch, il démontre une certaine fragilité, et les remplacements sont fréquents à partir de 70 000 km.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Débitmètre. Sur les 2.2 TID, son encrassement provoque des pertes de puissance. Le remplacement s'impose.
  • Injecteurs. Toujours sur les diesels, possible prise d'air au niveau des injecteurs ou des tuyaux de retour de gazole. Rend le démarrage difficile.
  • Vanne EGR. Mêmes symptômes que pour le débitmètre. Au fur et à mesure de l'encrassement, la voiture perd de la puissance, et peut même fonctionner en mode dégradé avec allumage du voyant d'anomalie injection.
  • Consommation d'huile. Sur les diesels, la consommation d'huile peut se révéler gargantuesque. Le risque de casse moteur par manque de lubrifiant existe.
  • Allumage. Sur les versions 4 cylindres essence, une surchauffe du module de décharge d'allumage peut entraîner des difficultés de démarrage ou au contraire l'impossibilité d'éteindre le moteur. Un rappel a eu lieu fin 2005.

Aspect extérieur :

  • Rien à signaler à ce chapitre, tout va bien.

Finition intérieure :

  • Commandes de climatisation. Les boutons de commande de la clim sur la console, et les commandes internes, sont fragiles. Elles peuvent casser et sont alors à remplacer.
  • Sellerie cuir. Sa qualité est très moyenne, et le vieillissement rapide. L'aspect visuel est rapidement inesthétique.
  • Sellerie velours. Usure assez rapide des tissus. Il peut arriver que les mousses se désolidarisent des sièges avec le temps.
  • Sièges. Sur les versions 3 portes jusqu'en 2000, la poignée de basculement des sièges est fragile, elle peut casser. A manipuler avec précaution…

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Afficheur SID. Sur tous les modèles, cet afficheur électronique sur la console centrale montre des défaillances précoces (pertes de pixels, écran noir…). Il faut le remplacer. Il coûte cher (+/- 500 €) mais la marque participe le plus souvent à la réparation. Certains propriétaires "bricolent" préventivement cet afficheur en renforçant la nappe électrique de l'afficheur avec du chatterton. Et ça peut marcher…
  • Voyant d'airbag. Sur tous les modèles, mais de façon aléatoire, allumage intempestif du voyant d'airbag. Il peut s'agir du problème de contacteur au volant, ou de connectique, plus rarement du boîtier d'airbag…
  • Climatisation. Nombreuses pannes prématurées du compresseur, sur les 2.2 TID. Sa poulie peut gripper, ou l'électronique de gestion devenir défaillante. Le remplacement est obligatoire.

Rappel de rectification en concession :

  • Décembre 2001 : une petite série fabriquée entre le 16 août et le 27 septembre 2001 retourne au garage : l'écrou en bout de biellette de direction peut être mal serré.
  • Décembre 2005 : risque de surchauffe du module de décharge d'allumage, en raison d'une surcharge électrique, sur les modèles 4 cylindres essence produits entre juillet 1999 et juin 2002. Cela peut empêcher le démarrage du moteur, ou à l'inverse, son arrêt.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge sous garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge hors garantie :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Meilleures versions

En essence : 2.0 TURBO 185 CH SE 5P

Les modèles essence de 9-3 sont globalement de meilleure qualité que les diesels, et leur fiabilité est globalement sans reproche. Pour autant, cette génération de 9-3, même en essence, n'est pas exempte de reproches : mauvaise motricité, finition moyenne pour le prix, comportement routier perfectible. Mais les performances pures et le prix raisonnable rattrapent le coup.
Commercialisation : 1998
Puissance fiscale : 8
Puissance réelle : 185 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

En diesel : 2.2 TID 125 CH PACK 5P

Les diesels son plombés par leur fiabilité plus que médiocre. C'est dommage, car ça marche , ça marche plutôt bien, tout en conservant les défauts communs à toutes les 9-3 de cette génération (voir modèle essence). A ne conseiller qu'aux gros rouleurs qui pourront rentabiliser le surcoût à l'achat, même en occasion.
Commercialisation : 2000
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 125 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4

En savoir plus sur : Saab 9-3

SPONSORISE

Avis Saab 9-3

9-3 2.2 TID 125 5P (2002)

Par  le 09/12/2021

Je fais souvent les encheres et de fait pour avoir les meilleurs prix je me focalise sur les marques mal aimée (italienne, asia, opel, suédoise..)Au début je me suis dis je cherche une caisse pour aller bosser lui mettre des bornes qui me plaît ( j ai des goûts particuliers) et que l on ne croise pas tout les jours, et qu on ne va ni m'envier ni me rayer !Me voilà tombé sur cette 9.3 og en diesel, dégottée à un tarif indécent proche du demi smic frais d encheres et livraison comprise, avec un ct valide et en 1ère main ( provenance concession parisienne )On voit que c est solide et robuste et que ça tien dans le temps ( plastique, joint de portes, tissus, tdb.... carrosserie )En options il y a ce qu il faut les classics clim, régulateur... odb ça me convient, un belle peinture bleue/violine avec les jantes, elle est propre ca me plaît.Le 2.2 tid je connais j ai une astra avec ce moulin pas super sobre mais correct ne dépasse pas les 6L/100 pour mon cas, c est correct (5.4 / 5.5L en été max & 5.9 / 6L en hiver.Pas très puissant mais suffisant un peu lourde.Assez confortable, très spacieuse coffre immense bien assis.Conduite coulée n aime pas être brusquée ( en comparaison à l astra plus typée sport ) On fait bien 1250 / 1300 km avec le plein .Sécurisante en conduite normale.Certain la trouve vielle moche.N attire pas la convoitise ca c est bienCa manque un peu de puissance 125cv c est juste car lourde bien 1300 kg donc 1500 passé avec plein et chargée. Je compte bien la garder pour le boulot et vadrouiller.

9-3 2.0 SE 3P (1999)

Par  le 07/06/2016

J'ai eu cette voiture pendant 2ans environ.Le moteur est d'une robustesse à toute épreuve (B204 est un moteur en fonte avec distri à chaîne).La mienne était reprogrammée, avait une admission dynamique, elle faisait 148ch au banc pour 134 d'origine.Le 2.0 atmo est très souple et permet un usage prolongé sur tout type de route sans fatiguer. La sonorité est envoûtante surtout lorsqu'on dépasse 3500/4000trs. Mais il ne faut pas oublier que ce n'est pas un sportive mais plutôt une routière.En effet la tenue de route est correcte même si elle n'est pas excellente (plateforme Opel vectra). J'avais monté un kit amortisseurs/ ressorts sport de marque koni (920€) qui améliorait la tenue de route. Sans quoi il faut être très doux avec la belle, surtout sur route mouillée.A éviter en ville, son gabarit imposant, son rayon de braquage catastrophique et sa consommation (14-15l/100) en font une voiture peu recommandable pour un usage exclusivement citadin.Passons au vrai "plus" de cette voiture : le confort. Parfait. La position de conduite excellente, la qualité de finition et d'assemblage exemplaire. Aussi à noter la sécurité. lors de mon accident avec, le dépanneur qui est venu la chercher était étonné que l'habitacle de la voiture n'est pas bougé. Il m'a confié à l'époque que si les suédoises était si lourdes étaient néanmoins les plus sûres, même comparées à leurs homologues allemandes et japonaises, pourtant de bonne facture et plus répandues.Bref c'est un véhicule tout à fait recommandable mais reste une routière.

Forum Saab 9-3

Commentaires ()

Déposer un commentaire