Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Fiabilité Smart Forfour : que vaut le modèle en occasion ?

Fiabilité Smart Forfour : que vaut le modèle en occasion ?

Dates clés

  • Commercialisation : avril 2004 à décembre 2006
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

Bien qu'elle n'ait aucun rapport avec la petite Fortwo, ni en gabarit ni techniquement, elle reprend la recette de sa petite sœur si mignonne, avec sa structure de carrosserie en métal peint sur laquelle viennent se greffer des panneaux de carrosserie en plastique coloré. Sa mine est pimpante, son originalité bien réelle, mais les déconvenues commencent lorsque l'on s'installe au volant : sa conduite n'est guère exaltante. D'ailleurs, le peu de succès rencontré par ce modèle a conduit son constructeur à en interrompre la commercialisation, seulement après deux ans et demi de carrière. C'est presque un collector en perspective !

Caradisiac a aimé

  • L'originalité
  • La palette de couleur
  • La présentation intérieure
  • Le freinage
  • La tenue de route
  • La rareté

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le confort
  • L'insonorisation
  • L'habitabilité arrière
  • Le hayon étroit
  • Certains détails d'ergonomie

Nos versions préférées

  • 1.5 PULSE
  • 1.5 CDI 95 CH PASSION

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • L'originalité : une structure en acier apparente qui fait le tour de la cellule habitable, des panneaux de carrosserie en matériau plastique, c'est singulier !
  • Le caractère joyeux : la carrosserie aux formes douces se pare le plus souvent de couleurs pimpantes, absentes des nuanciers d'autres constructeurs. L'aspect bicolore ajoute une note joyeuse à l'ensemble.
  • La présentation intérieure : elle est également tourné vers la gaîté. Avec un mobilier coloré aux formes jeunes. Sellerie très correcte d'aspect.
  • Le toit vitré (option) : d'une vaste surface, il majore la luminosité. Mais il ne s’ouvre pas sur toutes le versions.
  • La conduite : la prise en main est facile et la direction légère.
  • La rareté : sa carrière aura été de courte durée, ce qui fait de ce modèle un futur collector, ou presque !
  • La tenue de route : elle est sûre et saine dans tous les cas.
  • Le freinage : performant.
  • Les rétroviseurs : les miroirs sont très grands. Leur réglage s'avère aisé, même sur les versions à commande manuelle.
  • Les performances : aucune version n'est sous-motorisée.

Ce qui peut faire hésiter

  • Le confort : la suspension manque de moelleux, les passagers seront un peu secoués sur mauvaises routes.
  • L'insonorisation : elle a été peu travaillé. Ce qui devient carrément pénalisant sur les diesels à 3 cylindres.
  • L'agrément de conduite : en niveau de performances toujours valables ou même avantageuses, aucun moteur n'offre un réel plaisir.
  • L'habitabilité à l’arrière : peu d'espace pour les occupants de la banquette avec une largeur aux coudes également limitée.
  • La finition intérieure : joyeuse, certes, mais également trop bon marché.
  • L'équipement : il était un peu "à la carte" en neuf. Si vous tombez sur des modèles dépourvus d'options, vous serez étonné par les nombreuses lacunes.
  • La radio : sa qualité sonore n'est que moyenne.
  • Les commandes de lève-vitres : elles sont situées de part et d’autre du levier de vitesse, invisibles à moins de quitter la route des yeux. Ceux pour l'arrière sont encore plus reculés, très difficiles d'accès pour les occupants avant.
  • Le hayon : son orifice d'ouverture est assez étroit. Ce qui rend délicat le chargement d’objets volumineux.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Budget

Achat / Cote :

Prix limités. La rareté relative du modèle n'engendre en rien une inflation de la cote.

Consommation :

L'appétit apparaît un peu soutenu sur les versions essence, étant donné le niveau de performances proposés. La sobriété en diesel est au contraire de très bon niveau.

Assurance :

Tarifs dans la norme.

Prix des pièces :

Les éléments d'entretien courant ne sont pas spécialement chers, au contraire des organes plus lourds (moteur, transmission), étonnamment onéreux.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 20 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Pas de courroie de distribution mais une chaîne de distribution sur les moteurs : pas de remplacement périodique. Sauf sur les versions Brabus : courroie, qui est à remplacer tous les 40 000 km.

Fiabilité

Description :

A son lancement, cette petite voiture était assez imparfaite. Moins que sa petite sœur la Fortwo à ses débuts. Mais les soucis de jeunesse ont été un peu trop présents. La marque a assez vite rectifié le tir, et la base mécanique était de son côté plutôt saine. L'achat en occasion n'est donc pas spécialement risqué.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Mise en route. Sur les modèles fabriqués jusqu’en février 2005, possible difficulté ou impossibilité de mise en route. Causée par l'anti-démarrage électronique.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Direction. Baisse trop prononcée de l'assistance lors de braquages serrés en manœuvres.
  • Roulements de roues arrière. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2004, jeu et bruit sur les roulements. Remplacement parfois nécessaire dès 5 000 km.
  • Pneus avant. Usure accélérée sur les diesels.

Aspect extérieur :

  • Portières. Léger gondolement vers l’extérieur des panneaux de portes en plastique
  • Fermeture des portières. Elle peut être gênée par les joints trop épais.
  • Vitre de custode. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juin 2005, cette petite vitre triangulaire en plexiglas à l'arrière des portes arrière risque de se fendre.

Finition intérieure :

  • Sièges avant. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juin 2005, jeu des sièges sur leurs glissières de réglage et risque de perte soudaine du réglage en hauteur (le siège peut se retrouver d'un coup dans sa position basse).
  • Sièges arrière. Dureté des manettes des dossiers arrière.
  • Assemblage. Sur les modèles fabriqués jusqu'en mai 2005, fixation ultra légère des compteurs et de quelques accessoires à bord.
  • Bruits parasites. Surtout sur les modèles fabriqués jusqu'en juin 2005, bruits de sellerie et divers autres en provenance du mobilier intérieur et du compartiment arrière. Légère amélioration au fil du temps. Sur tous les modèles, couinement de pédale d'embrayage,
  • Bruit d'air. Sur les modèles fabriqués jusqu'en mai 2004, souffle marqué sur les rétroviseurs extérieurs. Remède : pose d'un joint supplémentaire.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Verrouillage central. Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 2005, aléas de fonctionnement.
  • Voyants d'alerte. Sur les versions diesel et Brabus fabriquées jusqu'en juin 2005, allumage inopiné sans que cela corresponde à un dysfonctionnement réel.
  • Fonctions de confort. Sur les modèles fabriqués jusqu'en janvier 2005, caprices de fonctionnement. Causés par l'unité électronique "SAM" qui pilote les fonctions d'habitacle.
  • Radio. Quelques pannes, notamment pour la lecture des CD, mais aussi de possibles soucis sur les réglages ou disparition de l'affichage. Peut conduire à un remplacement de poste.

Rappel de rectification en concession :

  • Moteur diesel. Sur les modèles fabriqués jusqu’en février 2005, déficit de remplissage en huile des moteurs cdi en usine. Rapidement corrigé par les concessionnaires.
  • Essieu arrière. Sur les modèles fabriqués jusqu’en mai 2005, risque de non-conformité de l'essieu dans son ensemble. Rappel en septembre 2005 : remplacement de l’essieu si besoin.
  • Finition extérieure. Sur les modèles fabriqués jusqu'en août 2005, oubli d'une pastille protectrice à l'avant droit, sur le longeron inférieur. Rappel en septembre 2005 : ajout de la rondelle. 6 076 voitures en France.
  • Répétiteurs latéraux de clignotants. Sur les modèles fabriqués jusqu'en mars 2005, problème d'étanchéité : entrée d'eau sous le plastique. Rappel en septembre 2005 : 3 741 voitures en France.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge sous garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge hors garantie :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Meilleures versions

En essence : 1.5 PULSE

Cylindrée confortable et puissance généreuse étant donné le petit gabarit de la voiture. Vous ne serez pas en panne de vivacité, mais l'inconfort acoustique demeure problématique.
Commercialisation : 2004
Puissance fiscale : 6
Puissance réelle : 109 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

En diesel : 1.5 CDI 95 CH PASSION

Ce diesel 1.5 l trois cylindres est le même que la version 68 ch de base, mais gagne en puissance : il devient évidemment plus généreux en performances mais reste pénalisé par son bruit et un manque d’agrément pour le conducteur.
Commercialisation : 2004
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 95 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Mots clés :

SPONSORISE

Avis Smart Forfour

Essais Smart Forfour

Forum Smart Forfour

Commentaires ()

Déposer un commentaire